ZINIO logo
EXPLOREMY LIBRARY
Point de vue

Point de vue

No.3804

Ils règnent sur l’art, la science, la politique, la mode, la beauté, la littérature, les cours, les scènes du monde ou les soirées. Ils sont les princes de l’actualité internationale. Ils font l’Histoire, la grande et la petite. Leur destin nous fascine. Vous aussi.Chaque semaine, avec Point de Vue entrez dans le cercle des gens d’exception !

Read More
Country:
France
Language:
French
Publisher:
Royalement Votre Editions SAS
Frequency:
Weekly
$3(Incl. tax)
$30.19(Incl. tax)
12 Issues

in this issue

1 min
les pieds dans le sable

Projeté en ouverture du 74e Festival de Cannes, Annette, le chef-d’œuvre de Leos Carax, a offert à la Croisette un grand moment de cinéma ! Dans une ambiance de drame musical, nous découvrons une histoire d’amour entre deux célébrités américaines, une cantatrice, jouée par Marion Cotillard, et un comédien coqueluche d’Hollywood, Adam Driver. Le lendemain, Chanel organisait un dîner à Bijou Plage, à la pointe de la Croisette, autour de toute l’équipe du film. Ambiance festive pour ce repas signé du chef étoilé Mauro Colagreco, en présence de VirginieViard,la directrice artistique de la maison de la rue Cambon, et de son ambassadrice, Charlotte Casiraghi,accompagnée de son mari, le producteur Dimitri 6 Rassam…L’occasion de rappeler les liens étroits qui unissent Chanelet l’univers du 7e art depuis des décennies. © JACOPO RAULE/GC IMAGES/GETTY,…

1 min
adjugé

569 000 € pour DEUX GOUACHES, réalisées entre 1860 et 1880 au Penjab en Inde, de Bishan Singh, artiste de la seconde moitié du XIXe siècle vénéré par les sikhs. Dufrèche, à Besançon, le 17 juin. 8 100 000 € pour un RED MAURITIUS datant de 1847. Il aurait été utilisé pour la première fois lors de l’envoi d’invitations à un bal costumé… Trois enveloppes ainsi timbrées auraient survécu, la reine Élisabeth en aurait une, l’autre se trouve à la British Library. Christophe Gaertner, en Allemagne, le 26 juin. 7 686 000 € pour le tableau de Fragonard (1732-1806), PHILOSOPHE LISANT, retrouvé lors d’une succession après deux siècles de disparition et emporté par un collectionneur français. Petit, à Épernay, le 26 juin. © FUIS (2), SERVICE DE PRESSE (2), ADAGP, STUDIO SEBERT, DUFRECHE…

3 min
quelles enchères !

LEMPERTZ COLOGNE Un chasseur d’objets d’art «Il y a des modes, c’est vrai, mais l’exceptionnel reste exceptionnel. Il ne perdra jamais de valeur », déclare Bernard De Leye (né en 1959). Cet antiquaire belge, un temps président de la Brafa, se sépare aujourd’hui de sa somptueuse collection. Comme souvent au début, c’est l’argenterie dans les brocantes qui a suscité la vocation de ce grand chasseur d’objets d’art. Bernard De Leye a fini par découvrir des objets uniques comme cet ensemble de toilette en argent, doré à deux tonalités, poinçonné François Chéret à Paris, 1770. Louis XV l’avait offert à Marguerite-Catherine Haynault, son ancienne maîtresse avec laquelle il eut deux filles. Marguerite-Catherine, qui était également dame d’atours de la princesse Marie Adélaïde, fille du roi, épousa le 4 août 1766 le marquis de…

1 min
trois questions à… françois avril

Comment expliquez-vous cette « prise de pouvoir » de la Bretagne sur votre œuvre ? C’est un peu ça ! Au départ, j’ai refusé de m’y intéresser. Ma femme avait des attaches en Bretagne mais je lui préférais la côte Atlantique pour les vagues et le surf. J’ai fini par accepter de venir, je suis tombé amoureux et cela fait trente ans que ça dure, mais sans la dessiner. Lorsqu’est survenu le confinement, passé à Perros-Guirec, il n’y avait plus personne dehors. Je me suis beaucoup baladé, j’ai apprivoisé les éléments naturels, le vent, la mer, la lumière et c’est venu. Je pense représenter ce qui me rassure, et c’est ici maintenant. Chez vous, tout est calme… La nature est inventive, elle vous laisse une grande liberté. Une fois à mon atelier, j’invente…

5 min
un tour du lac d’annecy avec jean sulpice

« Dans mes assiettes, je cherche la perfection. Je suis comme un sportif qui s’entraîne à réussir quelque chose. » Il est 16 heures. Jean Sulpice a troqué sa toque de chef de L’Auberge du Père Bise, adresse prisée sur les bords du lac d’Annecy, pour sa tenue de cycliste. Le sportif de 42 ans dispose d’un créneau de deux heures avant le service du soir pour affronter quelques cols de montagne. Et il compte en profiter ! Auréolé de deux étoiles au Guide Michelin depuis 2018, Jean Sulpice monte au sommet pour faire redescendre la pression. De ces promenades au grand air, le grand chef tire son énergie, autant que l’inspiration pour sa cuisine, audacieux mélange des terroirs entre lac et montagne. Arrivé au col de la Forclaz, le Savoyard…

9 min
« johnny a vu en moi un ami, un frère, un fils »

Comment avez-vous rencontré Johnny Hallyday ? Emanuele Filiberto de Savoie Il y a plus de vingt-cinq ans, j’ai été invité par Daniel Hechter à un concert à Genève où je vivais alors. Nous nous sommes ensuite retrouvés pour le dîner avec lui et Læticia. Alors que nous parlions des vacances d’été, je leur ai proposé de venir chez nous à Cavallo en Corse. Peu après, Læticia m’a rappelé pour me dire qu’elle serait ravie d’accepter mon invitation. Avec ce séjour, notre amitié commençait. Quelques années plus tard, ils nous ont aussi rendu visite à Gstaad. Johnny a eu envie d’y acheter un chalet et nous lui en avons trouvé un à côté du nôtre. C’est ainsi que nous sommes devenus voisins. La complicité entre vous fut-elle immédiate ? Ce fut le cas pour…