EXPLOREMY LIBRARY
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Movies, TV & Music
PremièrePremière

Première HS 6

Chaque mois le meilleur du cinéma est dans PREMIERE. Retrouvez dans PREMIERE toute l'actualité du cinéma : les sorties, les tournages, les reportages exclusifs, les box-office, les sorties DVD...Et toujours des affiches et des avant-premières à gagner !

Country:
France
Language:
French
Publisher:
PREMIERE MEDIA
Read Morekeyboard_arrow_down
SPECIAL: Économisez 50% sur votre abonnement!
BUY ISSUE
$4.49(Incl. tax)
SUBSCRIBE
$25.55$15.33(Incl. tax)
6 Issues

IN THIS ISSUE

access_time1 min.
watch list

Les 100 meilleures séries que vous n’avez pas vues ? Le titre de ce hors-série pourrait paraître présomptueux... Mais vous savez comme nous qu’à l’heure de la Peak TV (terme officiel pour désigner l’afflux ininterrompu de séries de qualité sur les écrans du monde entier), il est désormais humainement impossible de tout voir. De nouvelles productions sortent de terre à une cadence infernale, et nous condamnent à la fuite en avant. Au lieu de paniquer, on s’est dit que c’était justement le moment de reprendre notre souffle. De faire le tri. Les grands classiques sont à l’abri dans nos DVDthèques. Mais les trésors cachés ? Les chefs-d’oeuvre clandestins ? Eux risquent d’être engloutis par l’avalanche permanente de nouveautés. Voilà pourquoi on les a listés. S’intéresser aux séries méconnues, c’est revenir au…

access_time3 min.
john from cincinnati

John From Cincinnati devait annoncer une nouvelle ère. La date du début de sa diffusion n’avait en tout cas pas été choisie au hasard par les programmateurs de HBO – le 10 juin 2007 était sans doute le jour le plus important de l’histoire de la chaîne câblée. Ce soir-là, Les Soprano rendait l’antenne. Près de 12 millions de spectateurs s’étaient donné rendez-vous pour dire adieu à la série par laquelle tout était arrivé (et, accessoirement, pour savoir si la cervelle de Tony allait oui ou non finir par éclabousser les murs). La tranche horaire qui suivait, celle de 22 heures, était d’une certaine manière un cadeau des dirigeants de HBO à David Milch, créateur génial et tempétueux qui venait de se voir couper les vivres de son (très onéreux)…

access_time1 min.
le monde sur le fil

Quelle mouche a bien pu piquer Rainer Werner Fassbinder, l’ogre du cinéma ouest-allemand d’après-guerre et grand maître du mélo queer pervers, pour qu’il s’attaque à l’adaptation d’un roman SF de Daniel F. Galouye (Simulacron 3)? L’enquête de Fred Stiller, chef de la sécurité d’un institut de cybernétique, sur la mort d’un savant n’a a priori absolument rien à voir avec les préoccupations notoirement politiques de RWF. Mais, d’entrée, le cinéaste est comme chez lui dans un dédale visuel de miroirs, reflets et surcadrages en guise d’écrans, de personnages au jeu polaire sis dans des décors déshumanisés (le 15 arrondissement parisien!) ou de cabaret décadent. Bricolant une science-fiction cérébrale façon Alphaville de Godard, où les idées compteraient plus que les effets spéciaux, Fassbinder n’a donc pas à se forcer lorsque Stiller…

access_time1 min.
rubicon

Dans l’immédiat après-11-Septembre, la télé américaine se cherche des héros rassurants et affiche sa préférence pour les espions infaillibles, les Sydney Bristow d’Alias et Jack Bauer de 24 Heures chrono. Trop tôt pour les questions qui fâchent. Cela attendra 2010 et l’arrivée discrète sur AMC de Rubicon, centrée sur un analyste de la CIA mettant à jour une conspiration. Pour une fois, le renseignement est présenté sans artifice, pour ce qu’il est : une opération ingrate, complexe et humaine, avec ce que cela suppose d’erreurs possibles et de malveillance. Classieuse et parano, avec son esthétique de thriller 70s post-Watergate, piochant ses scènes de rendez-vous secrets et de débuggage de bureaux sur écoute directement dans Conversation secrète et Les Trois Jours du Condor, la série vaut en soi comme réflexion intemporelle…

access_time1 min.
ez streets

La critique américaine adorait EZ Streets. Le polar de CBS fut le temps d’une saison le chouchou des médias, une « cause célèbre » (comme disent les Américains en français). Son auteur Paul Haggis n’était pas encore le scénariste oscarisé de Collision et Million Dollar Baby, juste le créateur de… Walker, Texas Ranger (oui, oui). Mais là, il faisait fort. EZ Streets annonçait tout ce qui allait enflammer les chaînes du câble une poignée d’années plus tard : le brouillage permanent des lignes de moralité, l’ambition avouée de commentaire politique et social, la réalisation qui tabasse… Le sujet était banal (la rivalité entre un flic et un mafieux dans une ville gangrenée par la corruption) mais transcendé par des dialogues exceptionnels et des acteurs déchaînés – dont Joe Pantoliano, qui…

access_time1 min.
la famille ramdam

Vous vous souvenez? M6 était alors « la p’tite chaîne qui monte, qui monte ». En 1990, ses dirigeants décident de mettre à l’antenne leur propre sitcom maison, La Famille Ramdam, ou les sympathiques tribulations d’une famille d’origine algérienne, qui, tous les samedis soir à 20 heures, s’interroge sur divers sujets de société (drogues, homosexualité, immigration…) entre deux salves de rires enregistrés. L’idée? Donner à voir la réalité de la France multiculturelle tout en dynamitant le modèle des comédies télé franchouillardes qui trustent alors les audiences, type Maguy ou Marc et Sophie. Les influences? Américaines, quelque part entre Bill Cosby (dont le Cosby Show venait de révolutionner la représentation de la communauté noire américaine, et passait d’ailleurs aussi sur M6) et Woody Allen (chaque épisode s’ouvre dans le cabinet d’une…

SPECIAL ISSUES

help