EXPLOREMY LIBRARY
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Men's Lifestyle
The Good LifeThe Good Life

The Good Life No. 35

The Good Life, nouveau magazine d'Ideat Editions, est le premier magazine masculin hybride : news & lifestyle. The Good Life regarde le monde à 360°. Economie, lifestyle, art contemporain, architecture, musique, voyages, mode, décoration contemporaine… Pour comprendre ce qui se passe sur la planète et décrypter les tendances de fond économiques et sociétales.

Country:
France
Language:
French
Publisher:
IDEAT EDITION
Read Morekeyboard_arrow_down
BUY ISSUE
$7.51(Incl. tax)
SUBSCRIBE
$30(Incl. tax)
5 Issues

IN THIS ISSUE

access_time3 min.
contributors

Laura Cordin THE GOOD BRAINS Laura a contracté le virus du journalisme au service monde du Point, et elle en est restée gravement atteinte. Suivront Le Figaro Magazine, Madame Figaro, et Le Figaro, avec sa page « Cas d’école », soit plus de 200 success-stories de grandes entreprises. Laura a publié Stratégies gagnantes (Dunod) et Raymond Loewy (Flammarion), sur le designer franco-américain. Et depuis... The Good Life! Bérénice Debras MAXIMALE CITY De Montpellier, elle rejoint Bruxelles pour des études de communication, puis Londres, pour faire un master en art management. A Paris, elle travaille avec des photographes (dont William Klein) et publie dans Biba, Glamour, Marie Claire, Air France Magazine, NEON, Le Figaro Magazine, et La Tribune & Moi... Elle aime les pays du soleil et la Russie, et se consacre aux sujets lifestyle où…

access_time5 min.
« baby you can drive my car… »

Volets fermés, vacances terminées, bateau rangé, boules de pétanque au placard, Coupe du monde de football oubliée… l’été 2018 aura été extraordinaire ! Vingt ans après, les Bleus ont remis ça! Quelle belle image, quel moteur pour la France! Cela va redonner le moral à tout le monde. Pour moi, le plus beau, dans l’histoire, c’est que Deschamps a fait confiance à des gamins. Cette équipe est l’une des plus jeunes jamais engagées dans une Coupe du monde! Mbappé n’a pas 20 ans… Pavard en a 22 et Varane, 25! Faire confiance aux jeunes, croire en l’avenir, penser que la solution viendra de leur insouciance et de leur créativité… Se dire qu’on a été jeune aussi et qu’on a probablement tous connu un homme ou une femme qui nous a fait…

access_time4 min.
sergio marchionne s’est arrêté de travailler…

Les hommes en rouge sont en deuil. Et ce noir est un double hommage à la mémoire du brillant patron de Fiat et président de Ferrari, dont les sobres et éternels pulls noirs contrastaient, dans les paddocks, avec la couleur rouge des bolides de la Scuderia. Mort à 66 ans, le 25 juillet dernier, des suites de complications postopératoires, Sergio Marchionne s’était attelé, depuis 2014, à remettre en selle la fameuse écurie de F1. La Scuderia qui, depuis 2007, perdait du terrain sur les circuits automobiles, pouvait à nouveau prétendre à des titres mondiaux. Marchionne ne négligeait rien et participait même au choix des pilotes. Mais, auparavant, ce manager italo-canadien – né dans les Abruzzes d’un père carabinier, il émigra, à l’âge de 13 ans, avec sa famille, à Toronto…

access_time2 min.
the good visions

access_time3 min.
art contemporain

Paris Dernier envol avant clôture La Maison rouge fermera définitivement ses portes le 28 octobre. L’aventure de dix-huit ans se clôt sur un envol, thème de l’ultime exposition. Gustav Mesmer fixe des ressorts à ses chaussures, Rebecca Horn se pare d’éventails de plumes, Urs Lüthi médite sur son tapis volant, Panamarenko fabrique de poétiques engins à propulsion, et Karl Hans Janke imagine d’improbables vaisseaux spatiaux. Installations, films, documents, peintures, dessins et sculptures: plus de 150 artistes rejoignent le rêve icarien de tutoyer les astres et de bâtir des utopies, au risque de se briser les ailes. L’Envol, La Maison rouge, jusqu’au 28 octobre. www.lamaisonrouge.org Monaco Dans l’œil de Tom Avec Roy Lichtenstein et Andy Warhol, Tom Wesselmann fait parti du trio emblématique du pop art, qui a réintroduit la figuration en peinture et intégré les codes…

access_time3 min.
photographie

Paris Dans les pas de Sabine Weiss Le Centre Pompidou a récemment acquis des œuvres de Sabine Weiss, laquelle a fait de son côté un don de ses fameuses images humanistes. Quatre-vingts épreuves vintage, couvrant les années 1945 à 1960, sont exposées pour l’occasion. On redécouvre avec joie les clichés des Gavroche de Saint-Cloud, de jeunes pousses sur des terrains infertiles, on replonge à corps perdu dans les brumes et les luminescences du Paris des lampadaires et des impasses obscures, et on pousse la balade vers des chemins moins balisés, à Moscou ou à New York, grâce à de nombreuses images inédites. Sabine Weiss. Les Villes, la rue, l’autre, Centre Pompidou, galerie de photographies, jusqu’au 15 octobre. www.centrepompidou.fr Winterthur Combat de titans C’est l’histoire de deux stars du photojournalisme qui s’affrontent sur les mêmes terrains de…

help