EXPLOREMY LIBRARY
Fashion
Vogue Paris

Vogue Paris Mai 2019

Le magazine des tendances de ce qui fait la mode des femmes. Le magazine qui réinvente de manière chic, élégante créative, passionnée, extraordinaire les tendances d'aujourd'hui et de demain.

Country:
France
Language:
French
Publisher:
Les Publications Conde Nast SA
Frequency:
Monthly
Read More
BUY ISSUE
$6.51(Incl. tax)
SUBSCRIBE
$32.58(Incl. tax)
10 Issues

in this issue

1 min.
le point de vue de vogue

L’ÉTÉ AVANT L’ÉTÉ, c’est sans doute le meilleur moment de l’année. Le spectre des vacances, l’amorce du temps au ralenti, l’emprise du soleil et, d’une certaine manière, un retour à soi : une conscience aiguisée de son corps, un désir de bien-être, de bien vivre, et de reconnexion à la nature. Dont la couverture de ce numéro est la carte postale. Un avant-goût d’évasion exalté dans la jungle, sorte d’abandon de soi à l’instinct sauvage, mise en scène d’une féminité libre, entre mode et nudité. Au féminin libre et libéré, c’est ainsi qu’Anja Rubik, Rebecca Solnit ou encore Susi Wyss conjuguent leur existence. Chacune à sa manière. Politique et engagée pour les deux premières, hédoniste et charnelle pour la troisième. Jamais la parole des femmes ne semble avoir autant porté. C’est une…

2 min.
questions de style giovanna battaglia

—Quelle est la pièce la plus extravagante que tu aies jamais achetée ? Un chapeau «Carmen Miranda» que j’ai commandé à Stephen Jones pour un mariage à Rio, un énorme manteau vintage en peau de mouton Balmain, une veste composée de plusieurs couches de plastique rouge Comme Des Garçons, une jupe incrustée de vison Fendi, ma robe de mariée et sa jupe de quatre cents mètres d’organza… —Quel est ton objet, vêtement, accessoire fétiche ? Un top «bondage» vintage millésime 90 de Versace et une robe Alaïa, vintage 90 également, de la collection léopard. Sans doute parce que j’ai eu ma première empreinte mode grâce à eux. —Quelle est ta définition de l’élégance ? L’élégance, la vraie, vient de l’intérieur et transparaît à travers vos actes. La générosité est l’élégance de l’âme. —Ce…

2 min.
flash-back

Au premier abord, est-ce la faute à ce bleu fumé et ce vert olive qui, une fois mélangés, font tellement heroic fantasy, il nous a semblé tenir là une image du début des années 80, synchrone avec une époque qui cherchait, entre Conan le Barbare et aérobic, à reprendre du poil de la bête. Les couleurs sont trompeuses : la mémoire doit faire un petit effort supplémentaire, revenir à l’année 1968, en l’occurrence au numéro des mois de juin-juillet, sans doute paru parmi les ruines encore fumantes du Quartier latin et du joli mai : Veruschka, spectaculaire comme jamais, sortant d’un paysage de savane, d’une jungle inquiétante, sauvagement sanglée dans une chemise de nuit de crêpe georgette Trevira, longue, fendue de côté et coulissée à la taille, création du jeune…

5 min.
mood

Le nouveau Celine ALORS QUE LA SALLE ÉTAIT PLONGÉE DANS LE NOIR, un bras hydraulique propulsait une boîte jusqu’au devant de la scène. Tapissée de miroirs, illuminée par des stroboscopes, elle prenait alors des allures de cabine d’essayage futuriste dont le personnage central était le mannequin, immobile quelques secondes avant de s’élancer sur le podium. Une mise en scène théâtrale imaginée par Hedi Slimane pour son troisième défilé à la tête de la direction artistique de Celine et dont il a fait sa signature depuis ses débuts en septembre dernier. Un jeu de réflexions, où lumière, décor et son s’enchevêtrent pour créer une expérience unique, qui lui a également inspiré le concept de ses nouvelles boutiques. La première, dévoilée en février à New York, mettait définitivement fin à l’ère Phoebe Philo,…

1 min.
au naturel

8 min.
sunset story

PENDANT LA DERNIÈRE FOIRE DE FRIEZE, à Los Angeles, Alexandre Arnault et Alex Israel ont dévoilé l’écorce pop de leur valise. Pour être tout à fait précis, c’est Alexandre Arnault, 26 ans, CEO de Rimowa (dont LVMH est propriétaire à 80 % depuis 2016), emblème made in Germany d’une ligne de bagages haut de gamme, hype et résistance inoxydables, qui a eu l’idée de solliciter Israel. Le fils de Bernard Arnault, smart et visionnaire, entend faire mousser l’aura de sa marque et s’envoler en souplesse au-delà de la barre symbolique du milliard d’euros, son chiffre d’affaires. Pour Alex Israel, artiste à 360° qui, dans la lignée d’un Warhol, Dalí ou Keith Haring, a une vision très élastique du concept d’art, l’invitation était irrésistible. Les sunsets de Los Angeles, ces dégradés…