ENTDECKENBIBLIOTHEKZEITSCHRIFTEN
KATEGORIEN
  • Kunst & Architektur
  • Boote & Flugzeuge
  • Business & Finanz
  • Autos & Motorräder
  • Promis & Gesellschaft
  • Comics & Manga
  • Handarbeit
  • Kultur & Literatur
  • Familie & Kinder
  • Mode
  • Essen & Trinken
  • Gesundheit & Fitness
  • Haus & Garten
  • Angeln & Jagen
  • Kids & Teens
  • Luxus
  • Männerzeitschriften
  • Filme, TV & Musik
  • Nachrichten & Politik
  • Fotografie
  • Wissenschaft
  • Sport
  • Tech & Gaming
  • Reisen & Outdoor
  • Frauenzeitschriften
  • Nicht jugendfreie Inhalte
EMPFEHLUNGEN
ENTDECKENBIBLIOTHEK
 / Angeln & Jagen
Le Chasseur Français

Le Chasseur Français HS No. 97

Chaque mois, retrouvez des reportages et des conseils pratiques concernant la chasse, la pêche, le jardin. Et en plus, des petites annonces classées au service de nos lecteurs.

Land:
France
Sprache:
French
Verlag:
Societe Mondadori Magazines France
Mehr lesen
ABONNIEREN
CHF 24.83
12 Ausgaben

IN DIESER AUSGABE

5 Min.
préface

C’est un crépuscule de septembre… Sur une petite route communale reliant Saint-Viâtre à La Ferté-Imbault dans le Loir-et-Cher, le véhicule bifurque à gauche et s’engage sur une piste entre deux allées de bouleaux. Nous sommes en pleine Sologne des étangs, le must absolu pour ceux qui apprécient la passée aux canards. La puissance invitante me demande de prendre une cinquantaine de cartouches, le fusil et de l’accompagner en bordure d’un petit massif de carex et de genêts. Là, les pieds dans l’eau, il m’indique les cieux fauves et mauves : « Voilà une belle passée qui s’annonce ! » Tout souriant, il s’éclipse me laissant à ce moment de poésie, vite rythmé par les vols sifflants de canards, ponctués de nos coups de fusils. Une petite heure suffit. Plus une…

2 Min.
un lièvre à la poursuite d’un renard – 1952

À partir de 1948, mes parents, s’imaginant que l’air de la campagne me serait préférable à celui de Boulogne, décident de me faire passer toutes mes vacances à Barisis, un village de l’Aisne qui a la particularité d’être entouré de forêts. Ils me confient à un couple âgé de paysans que je ne connais pas, dont la fille est une de leurs amies. J’arrive le même jour que Kidou, un petit chien blanc genre ratier de 3 mois qui porte la queue en trompette. Pendant ces longues années, Kidou, ce chien au caractère bien trempé, arrivera à combler le manque d’affection dont un enfant a besoin. Comme programme, j’ai mes matinées et mes après-midi de libres, ma seule contrainte étant de revenir à l’heure pour déjeuner et pour dîner. Je…

2 Min.
mon mystérieux ami le caniche… 1959

En 1958, je passe mes vacances du mois d’août chez mon oncle à Bessy-sur-Cure, un charmant petit village de l’Yonne. Mon activité principale est la pêche au lancer. La Cure était une magnifique rivière, très poissonneuse en carnassiers. C’est un vrai régal de partir au petit matin pour pêcher, soit en direction de Lucy, soit en direction d’Arcy. Un après-midi, je croise dans le village un superbe caniche royal au poil tout noir, bien toiletté, qui s’attache à mes pas. Je le caresse, et, immédiatement, nous sympathisons. Je m’amuse à lui faire lui rapporter des bouts de bois, je lui donne une partie de mon goûter, bref, on devient vite des copains. Le soir vers les 19 heures, toujours accompagné de ce caniche, je rentre pour dîner. Ce chien, dont…

8 Min.
ouverture à arville – 1960

Confortablement assis à l’arrière de la 403 de mon père, je me réveille doucement. Engourdi, mon premier réflexe est de survoler des yeux ma montre qui affiche 7 h 45. Je me suis endormi malgré moi, exténué par une longue nuit d’insomnie causée par l’excitation de ma première ouverture. En ce petit matin de septembre 1960, notre voiture traverse la campagne en ronronnant. La vue d’une compagnie de « gris » blottis dans un chaume m’éclaircit immédiatement les idées et me fait redresser. Machinalement, je regarde une seconde fois ma montre, pour vérifier que nous n’arriverons pas en retard. Non, tout est parfait, nous sommes bien dans les temps. Pensif, je me fais la réflexion que ce jour d’ouverture se présente très bien. Nous allons chasser en individuel sur la…

5 Min.
la deuxième vie de marcel – 1961

J’aime la chasse! Dans mes vertes années, j’ai eu cette révélation un jour d’ouverture où j’accompagnais mon oncle Georges en Beauce. Depuis, lorsque je me remémore cet instant, me reviennent les odeurs, la musique et la vie. Odeurs de gibier, de cuir, de chiens, musique des paroles des aînés relatant leurs aventures, fanfares des va-et-vient d’hommes heureux. Pour moi, la chasse est une poésie. Je connais des hommes soi-disant blasés dont le cœur s’affole lorsque la sarcelle de la passée dérive dans le vent ou lorsqu’éclate un boulet de perdrix devant l’arrêt de leur chien. Et parfois, il m’est arrivé de rencontrer des hommes communs qui ont pu vivre, grâce à l’amour de la chasse, une existence à nulle autre pareille… J’ai fait la connaissance de Marcel sur les plages…

4 Min.
la leçon de tir – 1961

À la chasse, nous gardons tous en mémoire des expériences heureuses ou malheureuses. De temps à autre, en fonction des circonstances, nous y pensons parfois, plus ou moins furtivement. Pour ma part, je garde le souvenir d’une matinée particulièrement désagréable, qui m’a donné l’envie furieuse d’aller offrir mon fusil au premier venu. J’étais très jeune chasseur, et je dois avouer que si j’avais bien assimilé les notions du tir au fusil de chasse, il n’en était pas de même de sa pratique. Pendant les vacances de la Toussaint, Jean, le père d’un de mes amis, m’avait autorisé à venir chasser chez lui, ce que je ne me privais pas de faire lorsque mon emploi du temps m’y autorisait. Une belle journée d’octobre, accompagné de mon setter Tommy, je me retrouvais…