ENTDECKENBIBLIOTHEK
Promis & Gesellschaft
Paris Match

Paris Match No. 3720

Depuis plus de 60 ans, Match raconte le monde tel qu’il est. Entre les joies et les peines, les larmes et les sourires, l’Histoire s’écrit à travers les destins du quotidien, sur la scène internationale, et trouve chaque semaine un écho émouvant dans le magazine.

Land:
France
Sprache:
French
Verlag:
Lagardere Media News
Erscheinungsweise:
Weekly
Mehr lesen
ABONNIEREN
CHF 68.58
52 Ausgaben

in dieser ausgabe

9 Min.
maïmouna doucouré meilleur espoir féministe

Au Festival du film indépendant de Sundance, où elle a reçu en février le prix de la meilleure réalisation, l’ouragan Maïmouna Doucouré a ému l’assemblée en livrant un discours féministe inspiré et puissant. « Mignonnes », qui raconte les 400 coups d’Amy, 11 ans, prête à tout pour échapper à la fatalité familiale et intégrant le groupe de danse très sexy d’une bande de filles délurées, est du même acabit : un uppercut nécessaire sur l’aliénation adolescente au temps des réseaux sociaux. A 35 ans, l’ex-étudiante en biologie déjà bardée de prix, de Toronto aux César, est l’espoir de demain. Paris Match. Féminisme, Black Lives Matter, problématique du consentement… “Mignonnes” est pile dans l’air du temps ! Quel est son point de départ ? Maïmouna Doucouré. J’en ai eu l’idée après avoir…

3 Min.
dans les coulisses des « reines du shopping »

C’est une caverne d’Ali Baba fashion. Des dizaines de pochettes colorées, de plastrons dorés, d’escarpins vernis débordent de tous les côtés. Le showroom où les prétendantes au titre de « reine » déblatèrent sur le top trop fuchsia ou la coiffure trop fouillis de leur concurrente ferait frétiller n’importe quel accro du shopping. D’AUTRES INÉDITS SONT PRÉVUS DONT UN SPÉCIAL CH’TIS… Il est 15 h 30, en ce samedi 22 février, une voix sortie de nulle part s’adresse aux quatre célébrités assises en rang d’oignons face au podium. « Ne vous tenez pas les genoux, ça fait photo de classe. » Le thème du jour, qui a fait chauffer les méninges des participantes : miser sur une pièce métallisée. En jeu, 10 000 euros pour une association. Un air de Mozart retentit et…

4 Min.
echappées belles

L’un comme l’autre vivent avec de sacrés ombres au-dessus de leurs guitares. Robby Krieger a formé les Doors dans les années 1960 aux côtés de John Densmore, Ray Manzarek et Jim Morrison. A la mort de ce dernier, Krieger a poursuivi l’aventure Doors sans leur chanteur mythique, « le temps de comprendre que rien ne serait plus jamais pareil ». Puis Krieger s’est lancé en solo en 1977, connaissant alors le vertige de l’anonymat. « J’ai mis du temps avant d’oser jouer sous mon nom, admet l’Américain d’une voix lasse. Mais ce premier album, “Robby Krieger & Friends”, à l’époque, m’a permis de comprendre que jamais je ne pourrai échapper aux Doors. Ce n’est d’ailleurs pas ce que je voulais. Mais j’aurais aimé être écouté pour ce que je faisais.…

5 Min.
diane arbus une gloire impossible

« Je suis née tout en haut de l’échelle et depuis, toute ma vie, j’en ai dégringolé aussi vite que j’ai pu », disait Diane Arbus. L’histoire commence à New York, Upper East Side, à deux blocks de Central Park. D’origine juive d’Europe de l’Est, la famille Nemerov habite un immense appartement dans un immeuble cossu de Park Avenue. Jeune fille aussi séduisante qu’élégante, Diane se marie à 18 ans avec un certain Allan Arbus, qui rêvait alors de devenir comédien. La famille est contre cette union, et l’encourage à devenir peintre – ce dont elle n’a aucune envie. Allan lui offre son premier appareil photo. Ils ouvrent un studio à leurs deux noms après la guerre et se lancent dans la photo de mode. Leur premier client est Russeks Fifth…

1 Min.
un record pour un livre

En 1972, l’une de ses deux filles, Doon (née en 1945), et son ami le photographe et peintre Marvin Israel publient chez Aperture un livre hommage simplement intitulé « Diane Arbus ». On retrouve dans ce florilège d’images « Un géant juif chez lui avec ses parents dans le Bronx » (1970), le « Couple d’adolescents à Hudson Street » (1963), le « Nain mexicain dans sa chambre d’hôtel » (1970)… La liste des titres ressemble à un poème. Record dans l’histoire du livre de photographies, cette monographie traduite en cinq langues s’est vendue à plus de 300 000 exemplaires.…

3 Min.
mohammed aïssaoui attention : vies fragiles

Dans un poème, Supervielle prête ces mots à une de ses héroïnes : « Je tremble au bout d’un fil, si nul ne pense à moi, je cesse d’exister. » Son personnage est une étoile. Des millions de gens qui ne scintillent pas sont dans la même situation. Les hommes ont besoin de l’opinion des autres. Sans leur regard, on n’a pas le sentiment d’exister. Et nous, le plus souvent, on détourne les yeux. Comme s’il suffisait de fermer les paupières pour souffler la bougie de la misère. Par miracle, des gens, eux, se battent pour ces innombrables malheureux dont la vie tient dans un Caddie, dans un sac à dos ou même dans une poche. Justement, le narrateur de Mohammed Aïssaoui mène une enquête parmi ces bons samaritains. Il aimerait…