ENTDECKENBIBLIOTHEK
Promis & Gesellschaft
Point de vue

Point de vue

No.3767

Ils règnent sur l’art, la science, la politique, la mode, la beauté, la littérature, les cours, les scènes du monde ou les soirées. Ils sont les princes de l’actualité internationale. Ils font l’Histoire, la grande et la petite. Leur destin nous fascine. Vous aussi.Chaque semaine, avec Point de Vue entrez dans le cercle des gens d’exception !

Land:
France
Sprache:
French
Verlag:
Royalement Votre Editions SAS
Erscheinungsweise:
Weekly
Mehr lesen
ABONNIEREN
CHF 21.10
12 Ausgaben

in dieser ausgabe

1 Min.
la comtesse de genlis et louis-philippe i er  madame pédagogie

« Un rude précepteur, elle nous a élevés avec férocité… » Mais ce régime n’a pas tant rebuté le jeune prince qui, devenu Louis-Philippe, roi des Français, loue l’excellence de ses principes éducatifs : « J’étais un garçon faible, paresseux et poltron. Elle fit de moi un homme assez hardi et qui a du cœur. » En 1782, la nomination de ce « gouverneur en jupon » a pourtant défrayé la chronique. Pour la première fois, l’éducation d’un prince du sang est confiée à une femme, et dans un groupe d’élèves mixtes ! Les domestiques sont étrangers, pour l’apprentissage des langues, et chaque enfant devra s’exercer à un métier manuel. « Madame de Genlis faisait de nous des républicains honnêtes et vertueux », dira Louis-Philippe. À cette école de la…

1 Min.
le président et le russe blanc

Dans le petit cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois, en région parisienne, la haute silhouette désormais voûtée de Jacques Chirac se déplace lentement vers une tombe. Appuyé sur le bras du rabbin Haïm Korsia et en compagnie du ministre Jean de Boishue, l’ancien président se recueille sur la tombe de Vladimir Belanovitch, qui fut pour lui bien plus qu’un professeur. Dans le Paris des années 1950, Jacques Chirac est un — mauvais — élève au lycée Turgot dont il sèche les cours pour aller s’enfermer au musée Guimet. Désireux d’apprendre le sanskrit, il entre en contact avec un vieil érudit, ancien ambassadeur du tsar en Inde. Au lieu de l’initier à la langue sacrée indienne, Vladimir Belanovitch lui enseigne le russe. Tolstoï, Dostoïevski, Tchekhov n’ont bientôt plus de secrets pour le futur…

3 Min.
la pression monte autour du prince andrew

Le témoignage du duc d’York est réclamé depuis plusieurs mois par la justice américaine. La rupture est-elle consommée ? Absent de la vie officielle depuis son retrait de la vie publique, il y a un an, le prince Andrew semble maintenant être tenu à distance… par son clan. À en croire une partie de la presse du royaume, le duc d’York pourrait, en effet, ne pas être invité aux célébrations du centième anniversaire de son père, le duc d’Édimbourg, en juin 2021. Il serait également prévu que la grande exposition photographique associée à l’événement fasse référence « le moins possible » au deuxième fils d’Élisabeth II et du prince Philip. Dans les boutiques de souvenirs du domaine de Balmoral, en Écosse, les cartes postales à son effigie ont d’ores et déjà…

4 Min.
vingt ans de règne… et une réforme

Une journée ordinaire dans un contexte extraordinaire. Ainsi se sera déroulé ce 7 octobre 2020, jour de ses vingt ans de règne. Au programme du grand-duc de Luxembourg, une conférence sur le rapport Werner qui ouvrit, en 1970, la porte à l’Union monétaire européenne. Seule allusion à l’anniversaire, ce bouquet de fleurs remis par une étudiante née… le 7 octobre 2000. Pour le reste, une vidéo de remerciements des Luxembourgeois de toutes les générations à leur souverain et deux interviews accordées à la presse nationale. Il est vrai que la pandémie est passée par là, réduisant les possibilités de réjouissances publiques. Il est vrai aussi que l’institution grand-ducale est en plein bouleversement, au prétexte « que la monarchie passe directement du XIXe siècle au XXIe siècle », selon l’expression même du…

6 Min.
la sensation néo-zélandaise

Auckland, le siège du Parti travailliste bouillonne. Les militants, galvanisés, acclament leur championne qui vient de rejoindre la scène sous un tonnerre d’applaudissements. Le visage illuminé par un immense sourire, Jacinda Ardern savoure ce moment historique. Les élections législatives, organisées quelques heures plus tôt ce 17 octobre 2020 en Nouvelle-Zélande, se sont soldées par une victoire à la majorité absolue de son parti. En raflant 64 sièges sur 120 — le score le plus haut du Parti travailliste depuis cinquante ans —, la formation de gauche offre à sa leader star la possibilité de gouverner sans coalition. Une performance qui assoit encore un peu plus la légitimité de ce prodige politique devenue, à tout juste 40 ans, la cheffe de gouvernement la plus populaire depuis un siècle d’après un sondage…

6 Min.
l’invitation au voyage

«La nuit est bleue et chaude, et le calme infini. » Envoûtante et ductile, la voix détaille avec précision le texte du Repos en Égypte, une mélodie française du début du XXe siècle signée Philippe Gaubert, avant d’enchaîner sur une sévillane de Lorca et sur les vocalises hypnotiques d’Aatini Al Naya Wa Ghanni, une chanson popularisée par la diva libanaise Fayrouz. Dans le premier disque de Fatma Said, joliment baptisé El Nour, qui signifie « la lumière », la chanteuse passe avec la même aisance du français à l’arabe et à l’espagnol. Et ce n’est pas tout: le 15 octobre dernier, sur la scène de l’auditorium de Radio France, le public parisien l’applaudissait dans deux extraits de Wiener Blut, l’opérette de Johann Strauss, interprétés dans un allemand aussi parfait que…