DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUEMAGAZINES
CATÉGORIES
SÉLECTION DU JOUR
DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Maison et Jardin
Aquarium a la Maison

Aquarium a la Maison No. 133

Comment créer un bac, choisir un aquarium, quelles espèces cohabitent, comment nourrir, soigner ses poissons, combattre les algues, améliorer la qualité de l’eau, découvrir les nouveautés sur le marché... Pour tous les aquariophiles qui associent au mot aquarium autre chose qu’un simple bocal avec un poisson rouge et veulent avoir une démarche éco-responsable, l’Aquarium à la maison apporte tous les deux mois de nombreuses réponses et de nombreux sujets de réflexion.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
LR Presse
Lire plus

Dans ce numéro

1 min.
on vous dit tout

Vous simplifier l’aquariophilie est un défi que nous nous lançons à chaque numéro ! Pari tenu pour ce superbe cichlidé africain qu’est Aulonocara baenschi… Les cichlidés africains ont de nombreux atouts pour l’aquariophile : des comportements passionnants et des couleurs éclatantes, à tel point que certains aquariophiles les choisissent comme alternative au bac marin. Mais ce ne sont pas toujours des espèces faciles à maintenir, et les débutants ne s’y risquent pas souvent. Il est vrai que ces joyaux des lacs, entre autres, nécessitent un bac plus grand que des guppys, et un peu plus de précautions. Aujourd’hui, on vous dit tout pour vous permettre d’accueillir cette belle espèce en toute tranquillité ! La fertilisation est aussi un domaine où l’on peut se perdre entre les produits liquides ou en poudre…

1 min.
les huîtres résistent

Les prévisions climatiques montrent qu’à la fin de ce siècle, les océans auront un pH bien inférieur à celui d’aujourd’hui à cause de la dissolution croissante du CO2 dans l’eau. Le pH de l’océan est aujourd’hui de 8,14 en moyenne. Selon le Global Carbon Project – un projet de recherche global pour le futur de la terre et un partenaire de recherche du World climate research programm – les océans auraient absorbé 9 milliards de tonnes de CO2 en 2018. Or le CO2 inhibe la formation du carbonate de calcium qui constitue la coquille des mollusques bivalves. Des chercheurs d’Ifremer ont soumis des naissains d’huîtres à des baisses de pH allant jusqu’à 6,4. Ils se sont aperçus que c’est en deçà d’un pH de 7,3 que l’on constate un ralentissement…

1 min.
plus la coquille est belle…

Dépourvus d’exosquelettes, les crustacés que sont les bernard-l’ermite ont donc un abdomen mou. Aussi, pour se protéger, ils utilisent des coquilles vides. Des chercheurs se sont aperçus que plus la coquille est précieuse (si elle a été modifiée par son propriétaire) ou facile à dérober, plus le pénis du mâle bernard-l’ermite est grand. La modification de la longueur du pénis des mâles est une adaptation de l’espèce à son mode de reproduction. En effet, bien que la fécondation soit externe, le mâle doit introduire son pénis à l’entrée de la coquille de la femelle : un long pénis lui permet donc de se reproduire sans quitter sa précieuse coquille.…

1 min.
dans les dents de calmar

Des chercheurs ont découvert dans les dents de calmar une protéine qui pourrait être utilisée pour créer de nouveaux matériaux aux propriétés similaires à celles du plastique. Ces protéines peuvent s’associer de diverses manières et créer des biopolymères aux caractéristiques différentes selon la forme qu’elles prennent : élastique, flexible, dure, etc. Pour le moment, les essais n’ont pas dépassé le stade des prototypes, mais offrent aux industriels de nouvelles possibilités pour réduire les quantités de plastique.…

1 min.
des nurseries dans les ports

Une société française a créé des nurseries flottantes dans les ports pour protéger les post larves de poissons. Sortes de petites cages flottantes, ces nurseries sont dotées d’huîtres et de micro-organismes dont les jeunes poissons se nourrissent. Les post larves peuvent donc à loisir manger et être protégés lors des premiers stades de leur vie. En Méditerranée, 17 ports s’en sont déjà équipés. Le projet est à l’étude dans plusieurs ports atlantiques. Une petite goutte pour essayer de lutter contre la désertification des océans.…

1 min.
paris grigny discus show

Paris Grigny Discus Show réunissait, pour sa troisième édition, 180 discus venus de treize pays (Royaume Uni, Belgique, Portugal, Italie, Autriche, Israël, République Tchèque, France, Grèce, Brésil, Malaisie, Philippines et Pologne) les 30 et 31 mars 2019 au centre culturel Sydney Bechet de Grigny, dans l’Essonne. Le premier prix, “Best in Show”, a été décerné à un discus sauvage d’Autriche appartenant à Christia Kubischka et importé par Santarem Discus. Il aura fallu huit heures au jury – Yann Hoiret, Cuneyt Birol, Tony Vaughan, et Andrzej Nowicki sous la présidence d’Henri Bak – pour rendre sa décision. Les discus étaient répartis dans dix catégories (sauvage, bleu uni, rouge, albinos, ponctué gros point, patron fin, patron large, lot d’élevage, turquoise rouge ou bleu et open). Chaque participant pouvait engager deux discus par catégorie. Les…