DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Maison et Jardin
Côté ParisCôté Paris

Côté Paris No.59

Visites d'appartements parisiens qui font rêver, balades dans le Paris méconnu, découvertes d'adresses originales : shopping, galeries, expos, restaurants… Côté Paris vous révèle les secrets des amateurs et des initiés.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Cote Maison SAS
Lire pluskeyboard_arrow_down
JE M'ABONNE
29.80 CHF
6 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time3 min.
l’édito

MARTINE DUTEIL, DIRECTRICE DE LA RÉDACTION Le temps pour nous de fêter nos dix ans. Le temps de regarder un Paris qui s’ouvre, se projette. Le temps d’apprendre, de transmettre. Le temps, le temps. Le temps et rien d’autre. Le tien, le mien. Celui qu’on veut nôtre… »*. Comment ne pas évoquer l’artiste qui a accompagné nos vies de sa voix pleine, vibrante et entière. Comment ne pas oublier que sa terre d’expression fut d’abord celle des mots. Celui qui savait peindre en chansons un Paris universel nous a offert un Paris au mois d’août, l’esprit de La Bohème et tant d’autres séquences parisiennes… Le temps pour nous de fêter dix ans de scènes de vie. Le temps de regarder un Paris qui s’ouvre, se projette. Le temps d’observer un geste assuré,…

access_time3 min.
seine de goût

« Voluptas urbis adposita ». À la proue, la devise du Ducasse sur Seine invoque « les plaisirs de la ville, sur la table déployée ». Au confluent des plaisirs de la haute cuisine parisienne et d’une leçon de patrimoine à ciel ouvert, le projet a pris forme dans les méandres d’une recherche innovante de tourisme fluvial. Véritable révolution dans le domaine de la propulsion électrique, le bateau est un concentré d’avancées technologiques qui relève les défis de la politique de transition énergétique de la Ville de Paris. Luxe d’un temps suspendu, en déjeunant ou dînant au fil de l’eau, l’imaginaire vogue de la tour Eiffel à l’île Saint-Louis, délivré des bruits ou vibrations parasites. Le Ducasse sur Seine est une bulle d’abstraction qui embarque ses convives en douceur pour…

access_time6 min.
émulsion artistique

DANS LES AIRS… 1. Les oeuvres de Louise Bourgeois, de Daniel Buren, d’Alexander Calder, de Marcel Duchamp, d’Olafur Eliasson, de Julio Le Parc, de François Morellet, de Xavier Veilhan… flottent en apesanteur dans l’immensité du palais d’Iéna. Certaines créations ont même été conçues spécialement pour l’occasion. « Suspension - Une histoire aérienne de la sculpture abstraite. 1918-2018 » est une exposition qui illustre toute la poésie de la sculpture abstraite. Sur le fil de la légèreté, elle rassemble plus de trente artistes majeurs de générations et de nationalités différentes, du 18 octobre jusqu’au 28 octobre, 9, avenue d’Iéna, 75016, www.lecese.fr 2. Yves Klein, Relief planétaire bleu sans titre, (RP 23), 1961, pigment pur et résine synthétique sur une boule en métal creux, 25 x 22 x 22 cm. 3. Carlos Cruz-Diez,…

access_time5 min.
l’art prend le juste pli

« Depuis 1948, Longchamp est en perpétuel mouvement. C’est la marque de fabrique de notre famille : aller de l’avant, innover, toujours chercher à nous améliorer », déclare Sophie Delafontaine, directrice générale et artistique, troisième génération à la tête de la maison avec son frère Jean Cassegrain, son président. L’image du grand-père surgit immédiatement. Jean Cassegrain, dans sa civette du boulevard Poissonnière, devine que fumer est en passe de devenir à la mode. Nous sommes en 1948. Il gaine ses pipes de cuir. Devenues objets de luxe, elles partent à l’assaut du monde. Attiré par les champs de courses où se pressent les élégantes, Jean Cassegrain en emprunte le nom pour sa ligne de maroquinerie. Il demande à l’illustrateur Turenne Chevallereau d’en concevoir le logo et, en 1971, donne la…

access_time2 min.
éclaireur d’avant-garde

En bordure du parc Montsouris, la maison Jean Perzel accueille depuis trois générations les rois, les stars, les décorateurs les plus reconnus. Jean Perzel invente dès 1923 l’éclairage moderne : un esthétisme fonctionnaliste pour une lumière apprivoisée, puissante, mais sans éblouir. Et se fait connaître internationalement en participant à de nombreux salons, de Paris à New York. Logé dans un sublime immeuble Art déco qu’il commande à l’architecte Roux- Spitz qui obtient le prix de Rome en 1920, Jean Perzel crée pour les rois du Maroc, de Siam, de Belgique, les bureaux de Henry Ford, le paquebot Normandie, les palaces comme le Ritz ou le Dorchester. Il assemble le verre et le bronze pour des lampes sculptures, étudie les lois de l’optique, travaille la qualité de la lumière. Aujourd’hui, à…

access_time2 min.
ponti, infiniment grand

Vouloir embrasser la pensée ample de Gio Ponti d’un seul geste, serait comme vouloir raconter l’Italie tout entière en route pour la modernité. De sa naissance en 1891 à 1979, année de son éclipse, Gio Ponti a vécu plusieurs vies. Chaque tentative de définition de l’homme chasse et enrichit la précédente. Quelle raison aurionsnous de choisir entre l’oeuvre de l’architecte, du designer, du peintre, de l’écrivain, du décorateur ? Du détail au tout, Gio Ponti fut une étoile ouvrant les perspectives d’un nouvel art de vivre. L’exposition est le fruit d’un récolement d’objets et d’archives inédits. La chronologie de « l’homme multiple » développe le projet en six ambiances pour six décennies, scénographiées par l’agence Jean-Michel Wilmotte & associés, avec la collaboration du graphiste Italo Lupi. Le temps d’admirer la…

help