DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Maison et Jardin
Côté ParisCôté Paris

Côté Paris No.60

Visites d'appartements parisiens qui font rêver, balades dans le Paris méconnu, découvertes d'adresses originales : shopping, galeries, expos, restaurants… Côté Paris vous révèle les secrets des amateurs et des initiés.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Cote Maison SAS
Lire pluskeyboard_arrow_down
JE M'ABONNE
29.80 CHF
6 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time2 min.
l’édito

La beauté invite l’imprévisible, l’aléatoire. En cette fin d’année, les intérieurs accueillent les mythes, les totems, les bons esprits, le spirituel. Toile de fond contrastée. État d’esprit contrarié par des temps chahutés. Moment brouillé par trop d’interférences. Zone de turbulences et virages à négocier. Instinct à suivre, intuitions à écouter et horizon à dessiner. Les impressions s’empilent, les mots s’additionnent pour dire qu’il serait bon de réinventer la suite. L’idée des bonnes résolutions n’y suffit plus, il faut reconsidérer nos attentes. Plus que jamais, inviter le rêve pour répondre au cynisme ambiant. Paris est un réservoir de talents pétillants, d’artisans passionnés, de petites mains appliquées qui accompagnent la fulgurance d’une création inspirée. À l’heure où la mode projette en éclats de lumière son sens de la fête, objets et mobilier aimantent…

access_time3 min.
parures divines

Jeune fille, déjà, elle enfilait des perles, improvisait des combinaisons de matières, de couleurs, de formes, dans des ouvrages qu’elle troquait dans la cour de l’école et, plus tard, sur les bancs de la faculté. À l’époque, Marie Seguy étudie l’architecture, puis la mode au Studio Berçot, et suit la formation en joaillerie Nicolas Flamel de l’école Boulle. Des années marquées aussi par la découverte des civilisations à l’École du Louvre – l’égypte ancienne et la période précolombienne – et l’art sacré antique. Un parcours riche qui ouvre grand le champ des possibles. Tout d’abord acheteuse pour des magasins de luxe et créatrice de mode à Hong Kong, Marie devient styliste photo pour la mode dans des magazines internationaux et remporte, en 2005, le prix de l’Andam, l’Association nationale de…

access_time8 min.
objets à fort potentiel de séduction

Adresses page 154 © CHRISTIAN LACROIX/GALLIMARD. PHAIDON. SUCCESSIÓ MIRÓ ADAGP, PARIS, 2018 – ARCHIVE SUCCESSIÓ MIRÓ / PHOTO GABRIEL RAMO. SDP.…

access_time3 min.
la mécanique du temps

Adresses page 154…

access_time2 min.
affinités ciselées

Coromandel… Un nom qui évoque des rivages lointains. C’est depuis cette côte du golfe du Bengale, au sud-est de l’Inde qu’étaient chargés les objets d’art chinois que les Compagnies des Indes, hollandaise, anglaise, française – multinationales avant l’heure – transportaient par mer vers le continent européen aux XVIIe et XVIIIe siècles. Curieusement, ce lieu d’expédition a donné son nom à un mobilier en laque gravée réalisé en Chine. Mademoiselle Chanel raffolait des paravents dits de Coromandel. Elle en disposait aussi bien dans son hôtel particulier du faubourg Saint-Honoré que dans sa suite du Ritz. Dans son ouvrage sur la créatrice, l’historien d’art Jean Leymarie reprend les souvenirs du dramaturge Henry Bernstein : « On a dîné et on a dansé chez notre célèbre et admirable et très chère Gabrielle Chanel,…

access_time3 min.
l’éclat lumière

Adresses page 154…

help