DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUEMAGAZINES
CATÉGORIES
    SÉLECTION DU JOUR
    DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
    La palette de Sarah Lavoine
    PLONGĒE DANS L’UNIVERS À HAUTE COULEUR AJOUTĒE DE LA DĒCORATRICE D’INTĒRIEUR. SON LIVRE DĒROULE SES INSPIRATIONS ET ASTUCES DĒCO PIMENTĒES DE SOUVENIRS, VOYAGES ET RENCONTRES. MORCEAUX CHOISIS.

    ĒCRIN DE VERDURE

    C’est un lieu magique, une cabane perchée sur les toits de Paris », confie la décoratrice. Le clou du spectacle? La cuisine ouverte et monochrome. Ou presque: on y distingue deux teintes de vert, l’une pour le mur de la crédence et l’autre pour les portes. Une recette subtile qui permet de « délimiter les espaces et donner du caractère à une petite surface ». Les détails chics? Le plan de travail en marbre, les chants des portes et les plafonniers “Jean” en laiton.

    BLUE HOTEL

    Pensé comme une couleur vivante avec un choix de pigments entre le bleu et le vert, le “Bleu Sarah” varie selon la lumière, explique la créatrice de la Maison Sarah Lavoine. Sur les murs de l’hôtel parisien Le Roch, je l’ai souligné de boiseries noir brillant pour créer un contraste à la fois sombre et lumineux. Résultat? Une ambiance feutrée, chic et rock.

    “Couleurs Sarah”

    Extrait du livre de Sarah Lavoine (312 pages, éd. du Chêne. Parution prévue en septembre).

    (Francis Amiand)

    ENTRĒE RYTHMĒE

    Comment garder l’âme de cet hôtel particulier lillois, tout en réalisant un travail d’architecture intérieure résolument contemporain? En peignant le plafond à caissons, les portes et fenêtres d’un noir ébène profond en écho au damier du sol. Le plus? Cela met en valeur le blanc des murs. Une formule magique!

    SOLEIL D’OR

    Ici, sur chaque pan de mur pensé comme un tableau, les boiseries et les encadrements de porte ont été peints en noir pour délimiter les volumes. L’association du jaune et blanc, soulignés également par le sol peint en noir, crée un jeu moderne de perspectives qui contraste avec l’héritage traditionnel de cet appartement haussmannien.

    BAIN DE LUMIĒRE

    Voir la vie en rose, c’est cliché? Peu importe, j’assume! », sourit Sarah Lavoine. C’est le parti pris pour cette salle de bains un brin rétro, imprégnée de rose clair et de blanc. Les larges rayures du parquet et les carreaux de taille différente déclinent les mêmes nuances poudrées, tandis que le plafond peint embrasse le tout dans un rose laqué. Un savant jeu graphique et lumineux pour un écrin de beauté total look.

    Darmigny; Francis Amiand; Julia Pértroff