DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Auto et Moto
GP Racing

GP Racing No 26

GP Racing est un magazine exclusivement consacré au sport moto sur piste.MotoGP, Moto2, Moto3, Superbike mondial, Supersport mondial, Endurance et toutes les courses mythiques internationales seront traitées, détaillées et analysées. Vous retrouverez également des sujets techniques, des interviews exclusives, des portraits, des résultats et un peu d’histoire. Tout ce qui fait le sel de la compétition moto! Les petits secrets et les coups d’éclat des grands champions, les choix et les objectifs des dirigeants, les espoirs et les réalisations des équipes techniques, GP Racing vous dira tout.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Editions Lariviere SAS
Fréquence:
Quarterly
Lire plus
JE M'ABONNE
32.58 CHF
5 Numéros

dans ce numéro

2 min.
un numéro 26 dans l’histoire

La similitude ne vous aura certainement pas échappé. 26 comme le numéro fétiche de Dani Pedrosa qui a pris sa retraite officielle après le GP de Valence mais aussi comme le numéro de GP Racing que vous avez entre les mains. Un numéro aussi rempli que la carrière du pilote espagnol, sur laquelle nous reviendrons en détail dans le prochain numéro, soit dit en passant. Dans l’opus 26 donc, nous avons voulu d’abord mettre en avant la saison 2019. Pourquoi? Eh bien tout simplement parce que cela faisait très longtemps que deux de nos concitoyens n’avaient pas fait « équipe » en catégorie reine avec l’appui des constructeurs et des possibilités évidentes de jouer devant à chaque Grand Prix. En effet, Johann Zarco (officiel KTM) et Fabio Quartararo (pilote satellite…

1 min.
grand angle

PEDROSA VERS LA SORTIE Après trois titres mondiaux – mais aucun en MotoGP –, 54 victoires, dont 31 en classe reine, Dani Pedrosa quitte les Grands Prix et laisse sa place chez Honda à Jorge Lorenzo. LA NOUVELLE ARME DE MARQUEZ La saison à peine terminée, le septuple champion du monde a repris le chemin des circuits au guidon du prototype de la Honda RC213V avec laquelle il défendra sa couronne l’an prochain. CAN ÖNCÜ À 15 ans et 115 jours, le lauréat 2018 de la Red Bull Rookies Cup est devenu le plus jeune vainqueur en Grands Prix. Öncü est par ailleurs le premier Turc à remporter une épreuve des championnats du monde de vitesse.…

3 min.
10 choses à savoir sur grégory leblanc

1 Débuts éclair Grégory Leblanc a débuté la moto par le Promosport 125 en 2000 puis le 125 Open l’année suivante. Il participe à son premier Grand Prix en 2002 en wild card avant d’intégrer l’équipe de France pour succéder à Erwan Nigon. Dès 2004, le Mondial s’offre à lui. 2 Les Grands Prix 250 « En 2005, il y avait Casey Stoner, Jorge Lorenzo, Dani Pedrosa… Mais c’était compliqué car il y avait de gros écarts de matériel entre les Aprilia officielles et les clients comme moi. Et c’était pareil pour les pneus. J’avais 18 ans, je voulais à tout prix suivre et je m’envolais tout le temps. En voulant attaquer, je me suis fait mal. » 3 Le Supersport « En 2006, on avait monté une équipe familiale avec mon père. On se…

14 min.
en chiffres

2000 Avec le sacre de Sandro Cortese en championnat du monde Supersport, le pilote Yamaha est devenu le premier Allemand vainqueur de la catégorie depuis Jörg Teuchert en 2000. 18 En participant à la manche WSBK de San Juan Villicum en Argentine, Gabriele Ruiu est devenu, à 18 ans, 4 mois et 27 jours, le plus jeune pilote à prendre le départ d’une course de Mondial Superbike. 37 Soit le nombre de circuits sur lesquels Valentino Rossi a couru en Grands Prix après la première épreuve thaïlandaise. Un record! 151 La persévérance a payé pour Marcel Schrotter qui aura attendu son 151 départ en GP pour enfin découvrir les joies du podium avec sa 3 place à Misano en Moto2. 14 Soit le nombre de pilotes qui ont coupé la ligne d’arrivée dans la…

5 min.
quartararo dans la cour des grands

Dans le garage Petronas, tout sent le neuf. À se demander si la peinture des panneaux qui ceinturent le box de la nouvelle équipe Yamaha est bien sèche. Il reste des cartons à vider, des stickers à coller, de la moquette à découper. « Hier, nous n’existions pas, lâche Wilco Zeelenberg, nommé team manager de la structure dirigée par Razlan Razali et Johann Stigefelt. Ramon Forcada et moi travaillions avec Maverick (Viñales) dans l’équipe officielle Yamaha, Diego Gubellini et plusieurs mécaniciens finissaient la saison chez Marc VDS avec Franco (Morbidelli). Fabio était chez Speed Up, Roger travaillait pour Honda et d’autres étaient tout simplement chez eux. Il y a encore beaucoup à faire pour que tout soit en place. » Si l’histoire est encore en chantier, les fondations semblent toutefois…

8 min.
l’aventure ktm a commencé

Lundi 9 h 30 L’immense château Red Bull qui sert à accueillir l’équipe KTM étant déjà en cours de démontage, Johann a trouvé refuge dans un semi de… Tech3 pour prendre son premier petit-déjeuner de la vie d’après-Yamaha. Si Zarco est encore en civil, les hommes de son ancienne équipe ont déjà enfilé les vêtements KTM. Autour d’un café, l’ambiance est plutôt à la rigolade. Suivi par une caméra de Canal +, Johann retrouve son motorhome et déballe son trousseau à ses nouvelles couleurs. Lundi 11 h 00 Jo a délaissé son scooter électrique siglé Yamaha pour se rendre à pied au box KTM. Rien de précis au programme, si ce n’est une visite des lieux. C’est Mike Leitner, le boss du programme MotoGP de la firme autrichienne qui l’accueille. Johann blague un…