Culture et Littérature
Lire

Lire No.478

Chaque mois, découvrez dans LIRE toute l'actualité des livres et des écrivains. Entretiens, dossiers thématiques, extraits de nouveauté et critiques, avec LIRE, vous vivrez plus passionnément votre amour de la littérature.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
EMC2
Lire plus
JE M'ABONNE
23.79 CHF 
5 Numéros

dans ce numéro

3 min.
l’édito

La rentrée littéraire, c’est un peu la Française des jeux. Il n’y a qu’à voir toutes ces couvertures bigarrées exposées sur les étals des librairies, aux allures de tickets à gratter chez les buralistes. La littérature ne serait-elle qu’un jeu de hasard ? Beaucoup de perdants, quelques remboursés, et seulement une toute petite poignée de gagnants. En effet, outre les essais, documents ou BD, combien de titres, parmi les 524 romans recensés par nos confrères de Livres Hebdo, réussiront à empocher la mise? Bien heureusement, les chiffres ne sont pas la seule donnée à prendre en compte. Avant toute chose, les livres existent, et c’est déjà une victoire. Dès la fin avril, les premiers jeux d’épreuves d’ouvrages à paraître fin août arrivent chez les journalistes, qui enquillent les livres comme…

3 min.
courrier des lecteurs

Ex-ministre à double discours ? Derniers des Mohicans, nous sommes l’une des dernières librairies indépendantes de la Dordogne (moins d’une dizaine à ce jour). Nous avions contacté, il y a deux ans, La Grande Librairie, mais nous n’avons jamais eu l’« honneur » de leur visite – ni de votre magazine, d’ailleurs. Nous avons eu un article dans Le Parisien fin 2017 et, ce printemps, une émission sur France 3, disponible sur YouTube. Que voulez-vous, nous sommes comme dans la chanson de Gauvain Sers : Les Oubliés. Mais ce qui a déclenché notre ire est votre interview de Françoise Nyssen. Depuis le début de l’année, Actes Sud nous dédaigne et ne veut même plus déléguer un commercial pour nous démarcher ! Alors, sa pseudo-revendication pour un droit à la culture pour…

3 min.
par ici la sortie !

La littérature va vraiment de travers. Des centaines de livres « sortent » dès la fin du mois d’août, et l’on ose appeler cela une « rentrée » littéraire. Cela n’a pas de sens. Rentrer ou sortir, il faut choisir ! On ne peut faire les deux à la fois, sous peine de n’aller nulle part. Mais comment se décider ? Rentrer quelque part, cela semble tentant. Rejoindre un lieu que l’on connaît, se mettre à l’abri d’une tempête ou d’un soleil brûlant, regagner un foyer où l’on se sent en sécurité, la promesse de retrouver les siens. Quand tout le monde essaie d’entrer dans un endroit bondé, plutôt que de jouer des coudes, il faut aller dans l’autre sens La rentrée, c’est le retour rassurant de l’école et des camarades de classe.…

1 min.
thalasso

Et si, non content d’avoir attiré toute la lumière sur lui en janvier dernier, Michel Houellebecq jouait à nouveau les stars à la rentrée ? Plus de six mois après la parution de Sérotonine, l’auteur des Particules élémentaires est de retour sur le devant de la scène mais, cette fois, en tant qu’acteur ! Il y a cinq ans, L’Enlèvement de Michel Houellebecq, du cinéaste Guillaume Nicloux, racontait le kidnapping (fictif) de l’écrivain, à la demande (hypothétique) de François Hollande, par trois personnages qui s’exilent ensuite chez un petit couple de retraités, Ginette et Dédé. Aujourd’hui, Houellebecq interprète encore son propre rôle au côté de Gérard Depardieu dans l’étrange comédie amère Thalasso, toujours réalisée par Nicloux (en salles depuis le 21 août). Michel et Gérard se rencontrent au centre de…

1 min.
en bref…

LE CHIFFRE 1500 Il s’agit, si l’on en croit le Daily Mirror, du prix en livres sterling (soit un peu plus de 1 600 euros) de la nuitée dans une suite de l’hôtel Balmoral, à Édimbourg (Écosse). Et pas n’importe laquelle : celle où J.K. Rowling aurait terminé le dernier tome de la saga Harry Potter. Avis aux fétichistes qui voudraient suivre à la trace l’auteure à succès ! LA PHRASE « Je ne vois pas tellement l’écriture comme le résultat de conditions sociologiques ou économiques. » Jonathan Coe (Le Monde, 31 juillet 2019) En réponse à la question posée par la journaliste Raphaëlle Leyris : « Quel est le contexte économique, intellectuel ou politique qui a contribué à faire de vous un écrivain ? » LE FLOP Amazon reporte la « taxe Gafa » sur les vendeurs. Telle…

4 min.
le sexe exposé

Journal de L., l’un des événements de cette rentrée littéraire, faisait jaser depuis des mois Lolita, un prénom devenu nom commun en raison d’un roman qui fit scandale. Paru en 1955 et considéré depuis comme l’un des chefs-d’œuvre de la littérature du xxe siècle, Lolita de Vladimir Nabokov, qui aborde les thèmes de l’inceste et de la pédophilie, donne à entendre la seule voix d’Humbert Humbert, le beau-père kidnappeur de la jeune Dolores Haze, dite Lolita. Six décennies plus tard, Christophe Tison fait, lui, parler la jeune fille, en un journal intime tout aussi fictif que celui d’Humbert. Dans Journal de L. (1947-1952), qui suit pas à pas les étapes et les périodes du roman originel, on retrouve les hommes et les garçons qui approchent la fille de 12 ans. On…