DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Photographie
Réponses PhotoRéponses Photo

Réponses Photo HS 27

Le seul magazine répondant à la fois aux attentes d’apprentissage et d’esthétisme en matière de photographie. Retrouvez chaque mois des actualités, des tests, des concours, un portfolio etc.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Societe Mondadori Magazines France
Lire pluskeyboard_arrow_down
Offre spéciale : Abonnez-vous et obtenez 1 ans de numéros anciens GRATUITS! Les numéros gratuits, seront livrés 72 heures après l’achat.
JE M'ABONNE
26.93 CHF
6 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time1 min.
100 questions

— 100 questions ! 100 questions que tous les photographes se posent sur la photo numéri... — Attends, je te coupe tout de suite, là : on vient de recompter, y'en a 119 ! — 119, c'est un nombre rond, je trouve ! Pas trop prétentieux, ça ressemble à un nombre premier et pourtant ça l'est pas... Non, vraiment 119, c'est un beau nombre ! — C'est pas la question : on t'avait pourtant bien dit 100... — J'ai pas trouvé la virgule... — Et... donc ? — Attends, je cherche, je te rappelle... (Une heure plus tard) — Si on essayait : « 119 questions sur la photo numérique avec des réponses plus précises que leur nombre exact ! » — T'as pas un pitch moins... moins, quoi ! (Le lendemain) — Comprendre et maîtriser la photo numérique. T'as pris…

access_time2 min.
q1 qu'est-ce que la lumière ?

Ces électrons excités changent alors de niveau énergétique, ce qui les amène sur une orbite supérieure. Après un temps sur cette trajectoire de haute énergie, ils redescendent à leur niveau d'équilibre... en libérant la différence d'énergie entre ces deux niveaux. Schématiquement, ils rendent donc l'énergie qu'ils avaient absorbée... sous la forme d'un photon. Rien ne se crée, rien ne se perd... tout se transforme ! LE PHOTON COMME VÉHICULE Ce sont ces photons (les « particules de lumière ») qui vont véhiculer la lumière. Les scientifiques se sont longtemps opposés pour déterminer la nature exacte des photons. En effet, leurs caractéristiques sont assez paradoxales : leur masse est nulle, mais ils transportent une énergie (celle qui a été libérée par l'électron) et se déplacent à une vitesse de 300.000 km/s environ. Ce…

access_time2 min.
q2 comment mesurer la lumière ?

Pour exposer correctement une photo, il faut adapter les paramètres mécaniques : ouverture de diaphragme (n) et durée d'obturation (t) et électronique (ou chimique) : sensibilité (S) de l'appareil à la quantité de lumière disponible. Mais de quelle lumière parle-t-on exactement ? Le chemin effectué par cette lumière depuis la source jusqu'à la surface sensible est en effet long et complexe ! Celle qui va nous intéresser est celle qui est réfléchie par le sujet dans la direction de l'appareil. Sa mesure est appelée Luminance du sujet (L) et s'exprime en Candela par mètre carré (Cd/m). Une fois celle-ci mesurée, la relation qui permet de régler les paramètres de l'appareil est la suivante : n/(t.S) = L/K (K étant une constante d'étalonnage égale à 11,4). Le tableau ci-dessous indique quelques…

access_time2 min.
q3 quelle est la couleur de la lumière ?

La longueur d'onde d'un rayonnement est la longueur (une distance généralement exprimée en nanomètres – nm – pour la partie qui nous intéresse) de la vibration lumineuse : elle mesure la distance entre deux pics consécutifs de cette vibration. Le spectre électromagnétique global (c'està- dire la gamme de longueurs d'onde émises par la matière sous l'action de l'énergie) est extrêmement vaste. Il s'étend des rayons gamma (très courtes longueurs d'onde) aux ondes radio, en passant par les rayons X, les ultraviolets et les infrarouges... Entre ces deux derniers domaines se trouve une infime gamme du spectre correspondant à ce que l'oeil humain est capable de percevoir : c'est le spectre visible... Il correspond pratiquement – adaptation de l'humain à son environnement oblige – au spectre d'émission du soleil (une fois…

access_time2 min.
q4 qu'est-ce que la synthèse additive ?...

En synthèse « additive », on mélange des lumières colorées : si, par exemple, on projette sur un écran (avec trois projecteurs) une même quantité de lumière bleu, verte et rouge, on obtient du blanc... comme le soleil le fait sur la Terre ! Car, schématiquement, leur somme constitue, en quantité égale, la lumière « blanche ». La lumière solaire, également appelée « naturelle », est donc la référence colorimétrique absolue : elle contient la même proportion de rouge, de vert et de bleu. Lorsqu'on projette - en proportions variables cette fois-ci - des lumières rouges, vertes ou bleues sur un écran pour les mélanger, on peut retrouver toutes les couleurs du spectre, telles que Newton les avait décomposées avec son prisme. Il existe toutefois une exception : le magenta, qui…

access_time2 min.
q5 qu'est-ce que la balance des blancs ?

Tout objet possède une couleur qui lui est propre : un citron est jaune, un radis rouge... Par contre, la couleur que nous percevons dépend de multiples facteurs physiologiques et psychologiques. Celui qui nous intéresse provient de son environnement : la couleur dominante de la lumière qui l'éclaire. Si l’objet est éclairé par de la lumière blanche, il nous apparaîtra sous sa vraie couleur. Par contre s'il est éclairé avec une source colorée, nous percevrons schématiquement le produit de ces deux couleurs (en fait, il s'agit de synthèse soustractive...). Par exemple, une tomate rouge (je ne m'arrêterai réglementairement qu'après cinq fruits ou légumes...) éclairée par une lumière jaune apparaîtra orange. Notre oeil est toutefois subjectif car il est aidé par le cerveau : il reconnaît immédiatement la forme et la…

help