探索我的图书馆
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / 新闻与政治
Le Journal du dimancheLe Journal du dimanche

Le Journal du dimanche

No 3779

Retrouvez tous les dimanches l'actualité nationale et internationale, politique, économique, sportive et culturelle...Le JDD vous permet de revenir sur les événements forts de la semaine, et de découvrir aussi les rendez-vous du week-end à ne pas manquer.

国家:
France
语言:
French
出版商:
Lagardere Media News
阅读更多keyboard_arrow_down
订阅
¥338.81
50 期号

本期

access_time11
« violences policières ? je n’accepte pas cette expression »

Depuis plusieurs semaines, il s’était fait discret. En dehors des points de presse rituels du samedi pour annoncer les chiffres – en baisse constante – des manifestations de Gilets jaunes, il ne parlait plus guère. Christophe Castaner est-il sorti affaibli de la crise qui a fait vaciller l’exécutif ? Les difficultés du maintien de l’ordre, la mise à sac des Champs-Élysées et sa soirée délurée dans un restaurant parisien ont fait pâlir son étoile au sein du gouvernement. Au point qu’avant les européennes, plusieurs sources haut placées le disaient sur la sellette. L’embellie du 26 mai lui a donné de l’oxygène, et c’est un ministre de l’Intérieur ragaillardi qui reçoit le JDD. « Premier flic de France » ? Il repousse le cliché avec (fausse ?) modestie, tout en revendiquant…

access_time7
un ministre insécurisé mais protégé

Huit mois après sa prise de fonction, le ministre de l’Intérieur est-il à la hauteur ? Christophe Castaner a ses défenseurs. « Il est bien meilleur que Valls, Cazeneuve ou Sarkozy, assure François Patriat, chef de file des sénateurs macronistes. Un mec qui a tenu trente semaines de manifs, c’est du jamais-vu. » Et au gouvernement comme dans l’entourage du Président, peu concéderont publiquement leurs doutes. « Je ne juge pas mes collègues », évacue une ministre. Mais beaucoup se sont fait une raison. Diagnostic d’un intime d’Emmanuel Macron : « Soit il n’en fait pas assez, soit il en fait trop ! Tout le monde le pense, mais personne n’ose le dire : Casta, c’est cata… » En octobre, après la démission de Gérard Collomb, Castaner n’était pas le premier…

access_time1
des experts pour le maintien de l’ordre

UN SÉMINAIRE consacré à l’élaboration d’un nouveau schéma national du maintien de l’ordre doit avoir lieu demain au ministère de l’Intérieur. Il s’agit de réviser les méthodes d’intervention des CRS et des gendarmes mobiles. Des manifestations contre la loi El Khomri sous le quinquennat précédent à celles des Gilets jaunes, les forces de l’ordre ont souvent été prises en défaut par des groupes violents et très mobiles, comme les black blocs. Pour bâtir la nouvelle stratégie, un groupe d’une quinzaine d’experts sera consulté parmi lesquels le procureur de la République adjoint Olivier Christen, les ex-patrons du Raid Jean-Michel Fauvergue et Jean-Louis Fiamenghi, le président de l’Institut Vinci, Driss Aït Youssef, le sociologue Patrick Bruneteaux et les journalistes Guillaume Biet (Europe 1) et Georges Brenier (TF1).…

access_time1
violences : la plainte des journalistes

ILS SONT 34 JOURNALISTES et photographes à avoir porté plainte contre des policiers et des gendarmes qui les ont blessés lors des manifestations de Gilets jaunes. Parmi eux, notre collaborateur Éric Dessons, victime d’une fracture de la main le 8 décembre dernier. « Ce nombre élevé de cas démontre qu’il y a eu au minimum une tolérance pour ces violences et qu’elles ont été systématiques », déplore Me Jérémie Assous, qui a lancé la procédure. L’avocat souhaite qu’un juge d’instruction soit désigné pour mener l’enquête. « Certains reporters ont été visés à deux reprises dans des intervalles de temps très courts, insiste-t-il. Difficile de croire au hasard. Tous étaient pourtant très clairement identifiables par leur brassard de presse. » Il dénonce également des saisies d’appareils photo ou de caméras.…

access_time3
immigration, la déception de macron

Mardi soir, lors d’un dîner avec quelques poids lourds de la majorité, Emmanuel Macron a encore prévenu : « Il faut être très vigilant sur l’immigration. Ce sera le sujet de 2022. » Le chef de l’État en semble persuadé : la loi asile immigration de Gérard Collomb, adoptée en septembre 2018, ne produit pas les effets escomptés, dans un contexte où son électorat, comme l’a montré le résultat des européennes, se déplace vers la droite. Un de ses proches l’assure : « Il fait une fixette sur l’immigration. » Le lendemain, dans sa déclaration de politique générale, le Premier ministre Édouard Philippe insistait sur ce point, expliquant qu’il fallait « avoir le courage d’affronter sans fausse pudeur » certains sujets, dont celui de « la pression migratoire ». Avant de…

access_time4
« les policiers sont en attente d’un signal fort »

La Police nationale a connu ces dernières années des épisodes qui resteront parmi les plus durs de son histoire, du terrorisme aveugle ayant fauché des centaines de concitoyens, y compris certains des siens, aux actions violentes des derniers mois à l’occasion du mouvement des Gilets jaunes. Ces bouleversements sociétaux, les policiers actifs de tous grades – adjoints de sécurité (ADS), gardiens et gradés, officiers, commissaires – y ont fait face, en constituant un rempart pour la liberté, mais un rempart fragile. Les policiers souffrent au sein d’une administration devant s’adapter en permanence aux injonctions souvent paradoxales du politique et de la société civile, dans une institution frappée par la disette budgétaire, étranglée dans des normes inadaptées à l’exercice de la mission régalienne. Nous qui représentons majoritairement les policiers, lançons un appel aux…

help