ENTDECKENBIBLIOTHEK
Filme, TV & Musik
Classica

Classica No.214

Chaque mois, découvrez toute l'actualité de la musique classique au travers de nombreux portraits, reportages, enquêtes et interviews… Un regard neuf sur la musique

Land:
France
Sprache:
French
Verlag:
EMC2
Mehr lesen
AUSGABE KAUFEN
5,76 €(Inkl. MwSt.)
ABONNIEREN
27,24 €(Inkl. MwSt.)
5 Ausgaben

in dieser ausgabe

2 Min.
arrivederci !

D’accord, il était ringard. La critique française le détestait, et d’ailleurs on ne le programmait plus dans nos théâtres, meilleure façon de nous conforter dans l’idée que Franco Zeffirelli, à l’opéra, était un pari impossible, et que prendre du plaisir à ses spectacles tenait de la faute morale. Esthète disciple de Visconti, Zeffirelli ne tordait pas le cou aux livrets qu’il abordait, se contentant de les illustrer comme des livres d’images, dans une surenchère de décors et de costumes pas toujours proportionnelle à l’analyse psychologique. Ses relectures étaient à peine des lectures, et le décorateur en lui supplantait toujours le dramaturge. Une fois fixées, ses scénographies se déclinaient à l’infini aux quatre coins du monde et n’évoluaient plus guère. Ses Turandot et Bohème de Milan ou de Vienne ressemblaient comme deux…

2 Min.
the spy gone north

Au début des années 90, un espion venu de Corée du Sud, «Black Venus», est chargé d’approcher les responsables du programme nucléaire nord-coréen. Se faisant passser pour un homme d’affaires, Park (Hwang Jeong-min) sympathise avec plusieurs d’entre eux, dont le directeur Ri (Lee Sung-min) – amitié qui symbolise la réunion des deux Corées, effective dans la scène finale –, avant d’être balayé par la raison d’État, quand l’opposition démocratique remporte les élections en Corée du Sud… Ici, pas d’aventures à la James Bond, mais une lutte sourde pour éviter de se faire démasquer, dans la lignée des romans d’Ambler et de Le Carré. La musique, à la fois enveloppante et aérienne, joue un rôle aussi essentiel que l’image, d’un raffinement extrême. Une partition symphonique (Budapest Film Orchestra), avec l’intervention solo…

3 Min.
en même temps

Comme c’est moderne!» L’un dit cela avec enthousiasme, l’autre avec méfiance. «Mais… ce n’est pas moderne!» Cette fois, le premier s’indigne, tandis que le second se tait. Appelons notre premier auditeur Monsieur Contemporain, l’autre Monsieur Réactionnaire. Monsieur Contemporain se précipite dans les festivals consacrés à l’expérimentation musicale, où il apprécie d’être étonné, désorienté, provoqué, scandalisé ; même l’ennui qu’il éprouve souvent lui prouve la qualité de l’œuvre, puisque le confort, l’émotion et le plaisir appartiennent, selon lui, à une conception archaïque de l’art. Monsieur Réactionnaire écoute, lui, les pièces du patrimoine. Échaudé par une excursion à l’Ircam, repoussé par deux ou trois créations symphoniques au milieu d’un concert traditionnel, agacé par les déclarations virulentes de compositeurs agressifs, il a conclu que l’art dégénère. Monsieur Contemporain valorise l’actuel en méprisant le…

7 Min.
un chef seul contre tous opera house of cards

Le 6 juin 2019, devant l’Auditorium de Bordeaux. Des musiciens de l’Orchestre national Bordeaux Aquitaine distribuent un tract. « Nous ne sommes absolument pas convaincus que M. Minkowski ait les qualités techniques, musicales et humaines pour nous diriger en tant que chef d’orchestre.» Les mots, surprenants envers un chef réputé, sont le fruit d’une escalade de tensions qui gangrènent l’Opéra national de Bordeaux depuis 2015, année de la nomination du fondateur des Musiciens du Louvre au poste de directeur général. Des « propos insultants », a commenté d’un tweet le nouveau maire de Bordeaux, Nicolas Florian. Qu’un chef de formation baroque ne convainque pas des musiciens « classiques » n’est pas une surprise. Mais au-delà d’un jugement esthétique, le tract de l’ONBA révèle le trouble dû à la double fonction de…

2 Min.
la météo du web

Classica a surfé sur Internet pour y dénicher des pépites. DES MUSICIENS FACE CAMÉRA Dans son espace de concert virtuel, le Berliner Philharmoniker consacre une série de portraits filmés à ses membres. Ils y racontent leur rapport à la musique depuis l’enfance, parlent de leur vie de musicien, de l’histoire de l’instrument qui les accompagne et du lien qu’ils entretiennent avec celui-ci… La réalisation, d’une extrême élégance, nous plonge dans le quotidien et dans la passion des acteurs de cette formation d’exception. Les vidéos ne durent qu’une dizaine de minutes chacune, mais il n’est absolument pas garanti que leur visionnage ne devienne l’activité compulsive de votre prochaine après-midi dominicale! ➔ www.digitalconcerthall.com/en/films ARCHIVE D’EXCEPTION Le label Deutsche Grammophon a fait ressurgir sur sa page Facebook une vidéo d’anthologie.Assis les bras croisés à côté du chef Carlo…

1 Min.
le festival fête ses 150 ans !

1. Tristan et Isolde avec Birgit Nilsson et Jon Vickers (1973) - 2. Norma avec Montserrat Caballé (1974) - 3. Affiche de Joseph, les premières Chorégies en 1869 - 4. Boris Godounov, par Auvray (1985) - 5. Le Vaisseau fantôme selon Nicolas Joël (1987) - 6. Elektra avec Gwyneth Jones et Leonie Rysanek (1991) - 7. Les Contes d’Hoffmann par Savary (2000) - 8. Cavalleria rusticana avec Roberto Alagna et Béatrice Uria-Monzon (2009) - 9. Carmen avec Jonas Kaufmann et Kate Aldrich (2015). ➔ www.choregies.fr…