ENTDECKENBIBLIOTHEK
Filme, TV & Musik
Classica

Classica No.217

Chaque mois, découvrez toute l'actualité de la musique classique au travers de nombreux portraits, reportages, enquêtes et interviews… Un regard neuf sur la musique

Land:
France
Sprache:
French
Verlag:
EMC2
Mehr lesen
Angebot: Économisez 40% sur votre abonnement!
AUSGABE KAUFEN
5,76 €(Inkl. MwSt.)
ABONNIEREN
27,24 €16,35 €(Inkl. MwSt.)
5 Ausgaben

in dieser ausgabe

2 Min.
pour l’inspiration

C’est l’acteur Laurence Fishburne, dans leur ville natale d’Augusta, en Géorgie, où elle repose désormais, qui prononça l’ultime hommage à Jessye Norman le 12 octobre dernier. « Elle était puissante et énergique, fantasque et belle à la fois. Elle m’a fait sentir quelque chose de plus grand que moi », expliqua le héros de Matrix, rappelant que, depuis ses années d’études, il conservait sur lui une photo noir et blanc de la diva aux côtés d’autres musiciens et poètes afro- américains, « pour l’inspiration ». Inspiration : le mot n’est pas trop fort. Combien sommes-nous sur terre à avoir été inspirés par Jessye Norman ? Combien sommes-nous à conserver, intactes, les images mentales de cette voix ? Voix montée des profondeurs, voix de marbre en fusion, voix couleur de sang…

2 Min.
mia madre

Quoi de plus intime que la musique d’Arvo Pärt, glissée dès le générique, pour accompagner l’émotion retenue et pu-dique du « sujet » de Mia Madre, signé par Nanni Moretti, en 2015? Le doux piano de Für Alina, deux ou trois accords qui interpellent le silence, quitte à répéter la même phrase, avec une simplicité bienveillante. Une réalisatrice (Margherita Buy) tourne un film engagé sur des ouvriers opposés à la fermeture de leur usine – clin d’œil en miroir au passé militant de Moretti – tandis que sa mère agonise à l’hôpital. La musique revient : Fratres. Dialogue ininterrompu entre le violon de Gidon Kremer et le piano de Keith Jarrett : nous sommes à l’hôpital, conversation animée sur le quotidien du tournage entre la mère alitée (Giulia Lazzarini) et…

3 Min.
la diva

Diva… Le terme, telle une couronne, ne se pose pas sur n’importe quelle tête! Pour décrocher le diadème, il ne suffit pas de se révéler une excellente chanteuse, ni même la meilleure du moment. L’addition de vertus n’élève pas au rang de Diva. Seule la singularité y conduit. Les grandes cantatrices, fort heureusement, abondent, tandis que les Divas restent rares. Pourquoi ? L’Olympe regorge de places, on pourrait y exposer davantage de déesses. Si les Divas demeurent des merles blancs, c’est qu’elles ont dû parcourir une route tortueuse et qu’elles ont surmonté un handicap. Elles ne déploient pas la totalité des qualités ; elles pâtissent d’une faille qu’elles ont comblée. Maria Callas n’avait pas reçu le plus magnifique organe du monde, loin de là; dotée d’une voix forte, solide, mais âpre, pâteuse,…

7 Min.
jessye norman adieu à la reine

Il existe quelque chose de très mystérieux et de très spécial entre le public français et vous, qui ressemble à une histoire d’amour… Oui, c’est vrai, et depuis très longtemps. Je ne peux pas l’expliquer, mais ça me rend très heureuse. Et il y a eu La Marseillaise, que vous avez interprétée, place de la Concorde, devant des chefs d’État du monde entier, lors du bicentenaire de la Révolution française, dans une robe aux couleurs de notre pays réalisée par Azzedine Alaïa, et une scénographie de Jean-Paul Goude… C’est fou. Il ne se passe pas une semaine sans que je rencontre, dans le monde, quelqu’un qui me dise : « J’étais là, ce jour-là. » Encore récemment, au Brésil et en Colombie. Avez-vous dû lutter pour réussir à vous imposer? Non, ça ne se passe…

2 Min.
planète musique la météo du web

Direction engagée Le talent n’a pas d’âge, le charisme non plus. Cachée derrière le chœur animant l’office du dimanche matin dans une église au Kirghizistan, une petite fille d’à peine 3 ans dirige la musique avec une gestuelle et un engagement hors du commun. L’affaire est très sérieuse, et son accoutrement (petit col claudine à fleurs et robe chasuble) n’enlève rien à sa crédibilité. « Pâle imitation du maestro en pleine action! », diront les observateurs peu attentifs. Que nenni : si les choristes regardent bien le chef de chœur, l’enfant est complètement absorbée et ne semble pas préoccupée par les éventuels regards environnants. À suivre ! ➔ https://www.youtube.com/watch?v=k5-CiG0XmoI HYMNE NATIONAL vibrant Hommage à Jean Sibelius : en pleine nature, face à un lac au milieu d’un paysage splendide, quatre brosses à dents électriques…

1 Min.
un scarlatti de rêve

« Mais quel beau conteur nous est né ! », s’enthousiasme André Tubeuf dans sa préface. Il a raison. Si Martin Mirabel raconte Domenico Scarlatti, c’est tant par talent littéraire que par nécessité. Scarlatti ne lui a pas laissé le choix. Il n’a d’ailleurs presque rien laissé: une seule lettre et une page d’un Miserere. Même sa tombe a disparu. Il faut alors solliciter son imagination pour suivre ce Napolitain dans Lisbonne et ses rues « pleines de boue, même quand il ne pleut pas », puis dans Madrid, espérer des rencontres, cerner une personnalité. Aussi l’auteur jongle-t-il entre les « il n’est guère risqué d’affirmer que… », « il semble pourtant certain que… » et autres « Domenico est sensible, très sensible » et « il se sent abandonné…