ZINIO logo
ENTDECKENBIBLIOTHEK
Fotografie
Science&Vie PHOTO

Science&Vie PHOTO No.1

La mission de ce nouveau magazine est de mieux rendre compte de l’innovation, des nouvelles techniques créatives et de l’évolution des pratiques photographiques. Son ambition est de réconcilier les approches techniques, pratiques et artistiques de la photo.

Mehr lesen
Land:
France
Sprache:
French
Verlag:
Reworld Media Magazines
Erscheinungsweise:
Bimonthly
AUSGABE KAUFEN
4,01 €(Inkl. MwSt.)
ABONNIEREN
20,06 €(Inkl. MwSt.)
6 Ausgaben

in dieser ausgabe

1 Min.
edito

Comprendre la science et la technique de l’image, explorer les pratiques photographiques dans toute leur diversité, connaître dans leurs moindres détails les outils de création, matériels et logiciels: voici le programme que nous vous proposons avec ce nouveau magazine, pour lequel se sont mobilisées les compétences des équipes de Science & Vie et de Réponses Photo. Pourquoi cette association inédite ? Depuis son invention il y a bientôt deux siècles, la photographie s’est toujours placée au carrefour de l’art et de la science, et c’est à cet exact croisement que se place le projet éditorial de Science & Vie Photo. Les évolutions récentes que connaît la photographie, tant dans ses modes de production que dans la façon dont elle se diffuse et se partage, l’ancrent davantage encore à ce double héritage…

2 Min.
tamron 35-150mm f:2,8-4 le portraitiste polyvalent

Un microprocesseur indépendant, dédié à la stabilisation de l’optique C’est du jamais-vu que vient d’annoncer Tamron. La marque japonaise lance un zoom doté d’une plage focale inédite : le 35-150 mm F/2.8-4 Di OSD VC destiné aux reflex plein format. Le but: couvrir le champ des focales habituelles du portrait, c’est à dire le 35 mm, le 50 mm, le 85 mm, le 105 mm, le 135 mm et le 150 mm, avec un seul et même objectif. Tamron fait ainsi le pari de la polyvalence dans une pratique où la focale très lumineuse est reine. Et c’est peut-être sur l’ouverture maximale que pêche ce zoom. Celle-ci est fixée à un très correct f:2,8 à 35 mm, mais descend ensuite à f:3,5 à 85 mm et finalement à f:4 à 150…

1 Min.
un concours au collodion

220 plaques de verres ont été réceptionnées par les organisateurs Voici une compétition faite pour séduire les amateurs de procédés anciens. Pour la deuxième année, la société Modern Collodion a remis son prix des meilleures photographies réalisées au collodion humide, un procédé photographique inventé en 1850. Une preuve que si le film n’a pas encore tiré sa révérence, les procédés sur plaque de verre non plus. Une multitude d’amateurs ou de professionnels pratiquent encore la photographie comme il y a 170 ans et utilisent ces techniques avec une démarche d’auteur. En témoigne cette compétition qui a eu à départager près de 220 plaques provenant de 90 artistes issus de dix-neuf pays différents. Selon les organisateurs, près d’un mois de délibération a été nécessaire pour juger les candidats. Au total, neuf photographes…

1 Min.
pentax et olympus, nouveaux centenaires

En 2019, les entreprises japonaises Olympus et Pentax passent le cap de la centième année. Pentax n’a pas toujours porté ce nom. Au départ, l’enseigne s’appelait Asahi et fabriquait des verres pour lunettes de vue. Son premier appareil photo ne sera conçu qu’en 1951 et porte alors le nom d’Asahiflex. Quant à Olympus, son histoire a débuté avec la fabrication de microscopes et de thermomètres médicaux. Son premier appareil argentique date de 1936. Mais au panthéon des grandes marques photographiques japonaises, Olympus et Pentax ne sont pas les plus anciens fabricants d’appareils encore en activité. Nikon a déjà fêté son centenaire en juillet 2017.…

1 Min.
perspectives déstructurées

Que ce soit en Turquie ou aux États-Unis, le photographe Aydin Büyüktas s’amuse avec les perspectives de paysages aériens. À l’aide d’un drone, il capte des dizaines de photographies qu’il assemble ensuite sous la forme de drôles de panoramiques verticaux. La distorsion est alors telle qu’elle donne l’impression de photos en trois dimensions... Renversant. Le photographe publie une édition de son livre Flatland aux éditions Lannoo avec de nouvelles prises de vues. Prix : 23 €.…

2 Min.
canon 250 d : mini 4k

Digic 8, un coup de boost qui devrait améliorer la qualité des fichiers Raw Le Canon EOS 200D, ce reflex miniature de 12,3x9,3x6,9cm sorti il y a deux ans, laisse désormais place à l’EOS 250D. Il s’agit plutôt d’une évolution du précédent modèle puisque ce dernier-né de Canon en conserve, outre la taille, les principales caractéristiques, à commencer par le capteur qui s’en tient à une résolution de 24 millions de pixels et une plage ISO atteignant les 25600 (extension 51200). L’autofocus est plutôt performant pour un boîtier d’entrée de gamme. Il est basé sur neuf collimateurs, aidés par la technologie “dual-pixel”, lui assurant déjà une bonne réactivité et de la précision dans la mise au point. En rafale par contre, l’EOS 250D stagne à 5 images par seconde, et descend…