UDFORSKBIBLIOTEK
Jagt & Fiskeri
Armes de chasse

Armes de chasse HS ARMES 2017

L’équipe d’Armes de Chasse pousse armes, munitions et équipement dans leurs derniers retranchements, lors de ses bancs d’essai, comparatifs et tests grandeur réelle. Vous avez ainsi des réponses originales, techniquement sûres et toujours pratiques, des explications claires, servies par des illustrations et un texte très pédagogique. Mais Armes de Chasse, c’est aussi une belle revue, une présentation soignée pour vous faire découvrir et apprécier les meilleurs artisans armuriers du monde, les plus belles gravures, les lunettes de tir les plus révolutionnaires et les plus modernes, les dernières carabines, fusils ou express, ou encore les chefs-d’oeuvre du passé.

Land:
France
Sprog:
French
Udgiver:
Editions Lariviere SAS
Læs mere
KØB UDGIVELSE
64,26 kr.(Inkl. moms)
ABONNER
205,49 kr.(Inkl. moms)
4 Udgivelser

i denne udgave

4 min.
la dépression du tireur à longue distance

Octobre 2017, alors que nous terminons ce hors-série, je pars pour l’Ecosse chasser le cerf, au nord d’Edimbourg, dans la région de Comrie, et tester carabine et balle. Le deuxième jour, après une « balade » de près de six heures, au cours de laquelle j’ai rampé sur cinq cents mètres dans un ruisseau, grimpé l’équivalent de 250 étages, effectué de longs et pénibles sprints dans la pente pour couper la route de cerfs que nous ne reverrons pas et parcouru une dizaine de kilomètres, je suis enfin couché dans la tourbe spongieuse. Pas pour me reposer, mais en position de tir. Devant nous, une dizaine d’animaux et surtout un cerf qui pousse d’interminables raires. Sa tête renversée dévoi le des pointes sommitales à angle droit comme celles d’un maral.…

19 min.
le feu aux poudres histoire de petits grains de folie

Au commencement était la poudre noire. On a tendance à penser de nos jours, où son emploi est in dustrialisé et standardisé, qu’il s’agissait d’un produit simple à réaliser. On imagine une recette dont les proportions seraient restées constantes depuis le XVIIIe siècle, en gros : 75% de salpêtre, 10% de soufre et 15% de cha rbon de bois. Or, si ces trois ingrédients étaient en effet immuables, leur dosage variait beaucoup, en fonction de l’usage auquel la poudre était destinée – pour des fusils militaires ou sportifs, pour des fusils de chasse tirant de la grenaille, pour de simples feux d’artifice ou bien des explosions dans les mines et carrières. Plus tard, la poudre noire évolua pour peu à peu donner naissance, autour de 1889, à nos poudres et munitions…

1 min.
louis daudeteau avant lebel

L’histoire des munitions françaises ne doit pas nous faire oublier que dès 1884 le commandant Louis Daudeteau déposait les premiers brevets relatifs à une arme à répétition au magasin proche du système Mannlicher, mais en 6,5x53,5, qui fut écarté pour le mousqueton Berthier qui, lui, tirait la même munition que le fameux fusil Lebel. Ce qui n’empêcha pas l’invention de Daudeteau de faire une belle carrière sous le pavillon de la Manu, dont le sens commercial ne put jamais être pris en défaut, aux «colonies » avec la carabine de grande chasse Rival qui fut, marketing oblige, également déclinée en .405 Winchester. Les amateurs des petits calibres de plus en plus nombreux à notre époque remarqueront que cette munition rare, avec les armes qui la chambrent, sont classées en catégorie…

1 min.
quand une querelle de couple fait inventer la poudre !

C’est par hasard que le Suisse Christian Schönbein inventa la nitrocellulose. Alors qu’il avait renversé – dans sa cuisine ! – une combinaison d’acide nitrique et sulfurique, il s’employa à l’essuyer à la hâte avec le tablier de sa femme. Comme cette dernière se plaignait vertement de ses expériences faites sur un coin d’évier, il voulut faire sécher le tablier près du feu, ni vu ni connu… Il fit mieux, il fit disparaître l’objet du délit qui se consuma en un éclair sans laisser de trace. Il venait de créer la nitrocellulose (ou fulmicoton). Ce mélange produisant, pour le même volume de poudre noire, six fois plus de gaz, mais beaucoup moins de fumée et de chaleur, était promis à un bel avenir.…

1 min.
nitroglycérine, ou le salaire de la peur

La nitroglycérine, base de la cordite, s’obtenait en versant goutte à goutte un corps gras dans un concentré d’acide nitrique et sulfurique. Le liquide jaunâtre et huileux obtenu détonait au moindre choc – c’est le thème de l’inoubliable film de Clouzot Le Salaire de la peur. Dix fois plus puissant que la poudre noire, il était de ce fait très employé en milieu minier. C’est aussi grâce à lui que commencèrent à être percés les grands tunnels européens comme celui du mont Saint-Gothard dans les Alpes. Il ne fut en revanche jamais employé en tant que tel sur le plan militaire et pour les armes et munitions en général, même s’il entra dans la composition de nombreux explosifs. Nobel s’insurgea contre le détourne ment de son brevet, l’affaire traîna à…

1 min.
poudre vive ou lente ?

L’appellation poudre vive signifie une grande surface de poudre à volume égal, et donc plus de gaz, et ce plus rapidement. En face, une poudre lente aura des grains plus petits, moins de gaz, mais une combustion plus longue. Tout cela devant être adapté à l’arme et, en ce qui nous concerne, nous chasseurs, à la masse de plombs à envoyer vers le gibier. Dans le cas d’une masse lourde, on le comprendra facilement, mieux vaut employer une poudre lente, progressive, et un canon long pour que la combustion aille au bout afin de délivrer son effet. Dans cette catégorie, en principe vendue exclusivement aux encartoucheurs par la SNPE, la gamme A reste la plus utilisée pour nos chargements classiques. Ce qui va de la poudre A0, lente et souple…