ZINIOlogo

GP Racing 18

GP Racing est un magazine exclusivement consacré au sport moto sur piste.MotoGP, Moto2, Moto3, Superbike mondial, Supersport mondial, Endurance et toutes les courses mythiques internationales seront traitées, détaillées et analysées. Vous retrouverez également des sujets techniques, des interviews exclusives, des portraits, des résultats et un peu d’histoire. Tout ce qui fait le sel de la compétition moto! Les petits secrets et les coups d’éclat des grands champions, les choix et les objectifs des dirigeants, les espoirs et les réalisations des équipes techniques, GP Racing vous dira tout.

Land:
France
Sprog:
French
Udgiver:
Editions Lariviere SAS
Frekvens:
Quarterly
70,38 kr.(Inkl. moms)
281,29 kr.(Inkl. moms)
5 Udgivelser

i denne udgave

2 min
zarco / tech3 le ticket gagnant

O n y croit. Je dirais même que cet attelage-là pourrait bien sentir rapidement la poudre, les bonnes surprises et la Marseillaise. En effet, le double champion du monde Moto2 français arrive dans une équipe française, et les attentes sont aussi nombreuses que justifiées. Il faut dire que Johann Zarco n’est pas un pilote comme les autres. Expérimenté, le gamin est également déterminé (n’a-t-il pas choisi contre l’avis de tous de remettre en jeu son titre Moto2 ?...), bosseur et performant (n’a-t-il pas réussi ce défique personne n’avait encore réalisé ?...). Évidemment, tout ça n’est pas le fruit du hasard. Tous les champions du monde ont bossé plus que les autres pour arriver en haut. Et beaucoup plus que les autres pour y rester. C’est la marque des très grands.…

f0004-01
6 min
le poste de panneautage

T outes les équipes MotoGP en ont un. Les meilleurs teams Moto2 et Moto3 également. Le poste de panneautage occupe aujourd’hui une place que l’on pourrait presque juger trop importante au regard de sa fonction initiale. En effet, à l’origine, il s’agissait d’informer au plus vite le pilote du chrono qu’il venait de réaliser dans le tour précédent. Une information précieuse qui peut désormais être transmise par liaison radio depuis le box, ce qui n’était bien sûr pas le cas auparavant. À présent, le travail du panneauteur est facilité par un écran positionné sur le côté de son poste. Sa structure accueille également une station météo. Les informations qu’elle délivre sont directement envoyées au box afin de faire le choix de gommes le plus approprié aux conditions de piste. Par ailleurs,…

f0014-01
18 min
news gp racing

CLUZEL RETROUVE PTR Sacré pour la troisième fois vicechampion du monde Supersport en 2016, Jules Cluzel a décidé de se lancer dans un nouveau challenge l’an prochain après trois ans passés sur la MV Agusta F3. Suite à une saison plus compliquée que prévu, le Français a décidé de rejoindre le team PTR Honda avec lequel il avait connu ses premiers succès dans la catégorie en 2012. « Je suis très content de revenir avec eux car nous nous apprécions beaucoup mutuellement, confie le pilote de 28 ans. Cela fait plusieurs années que Simon Buckmaster me fait savoir qu’il me veut absolument dans son équipe et revenir dans un team qui me désire à ce point me motive énormément. C’est ce qu’il faut en Supersport : des gens qui te donnent…

f0016-03
5 min
la chronique de michael scott

LE P’TIT DANI, UN GRAND BONHOMME ? Q ue tous ceux qui se sont réjouis de voir Dani remporter une victoire à la régulière sur le sec à Misano lèvent la main. Pour les lecteurs qui s’en souviennent, c’est en 2001 que Dani Pedrosa a fait ses premiers pas dans le monde des Grands Prix. Le jeune homme était alors issu du nouveau programme Telefonica Movistar. Un programme mis en place dans le but de former des jeunes pilotes. Aujourd’hui, cela peut paraître surprenant, mais sans son passage par cette filière, sa carrière en catégorie reine aurait été compromise, car il n’a décroché aucune victoire pendant sa première année en MotoGP. Dix autres saisons en catégorie reine allaient suivre (soit un total de 15 années de GP, si l’on prend en…

f0022-02
5 min
zarco s’est remis au boulot

P lus difficile que je ne l’avais imaginée... » C’est par cette formule lapidaire que Johann Zarco résumait sa première séance d’essais avec la Yamaha M1, sur le circuit Ricardo Tormo, deux jours après avoir remporté son dernier Grand Prix Moto2. Dix-septième de la feuille des temps derrière Jonas Folger, son nouveau coéquipier, le double champion du monde Moto2 avait du mal à cacher sa déception : « C’est vrai que je m’attendais à faire tout de suite un peu mieux. À Motegi, quand j’avais essayé la Suzuki, j’avais eu le sentiment de quelque chose de plus facile. Sans nul doute à cause de la configuration du tracé. À Valence, le circuit est un tourniquet. Je ne sais pas si c’est pour cette raison, mais j’ai été impressionné par la…

f0024-01
4 min
le noir en attendant le rouge

La fraîcheur du matin ne l’a pas dissuadé d’enfiler son cuir. Trop impatient de se faire une idée de la Ducati, Jorge Lorenzo a été l’un des premiers à prendre la piste le mardi 15 novembre sur le circuit de Valence. Cinq petits tours pour prendre ses marques avec un chrono de 1’37”263 à la clé. Bonnet vissé sur la tête, bien au chaud dans le garage de l’équipe Avintia, Adrien Morillas n’a rien raté des débuts de Lorenzo qui étaient retransmis en direct à la télévision. « Il a mis de l’angle progressivement, on sentait qu’il était à l’aise, décrypte le coach de Loris Baz. Il a gardé la même position que sur la Yamaha, comme s’il était déjà chez lui. » Pour ce moment historique, Chicho Lorenzo avait…

f0030-01