EXPLORARBIBLIOTECA
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Luxe
DreamsDreams

Dreams Septembre/Octobre/Novembre 2018

Seul magazine grand public consacré à la joaillerie, la bijouterie et l'horlogerie : nouveautés, gemmologie, expositions. Sa mission : communiquer les valeurs de la joaillerie au travers des marques et de leur histoire, mais aussi promouvoir les créations

País:
France
Idioma:
French
Editor:
DREAMS
Llegir Méskeyboard_arrow_down
COMPRAR NÚMERO
7,10 €(IVA inc.)
SUBSCRIURE
28,44 €(IVA inc.)
4 Números

EN AQUEST NÚMERO

access_time1 min.
édito

SI J’ÉTAIS UN BIJOU… … Je serais un bracelet, une bague, un collier. Je serais un bijou qui réinvente les codes et passe les années sans prendre une ride. Avec esprit, magie et poésie, avec savoir-faire et singularité, je mixerais les époques, chahuterais les styles et jouerais la couleur en mode majeur. Mon audace serait synonyme de force et de coeur, ma manière de rendre hommage à notre patrimoine, de bousculer les codes, d’apporter un supplément d’âme. Féminin ou masculin, je serais un concentré d’exception toujours à la limite du réalisable, à l’image de ces grandes Maisons de joaillerie qui métissent à merveille savoirs et influences, et attisent les braises de l’innovation s’alliant au meilleur des technologies. Une démarche atypique, une vision de la beauté sans compromis, sans frontières à l’image…

access_time7 min.
dream it

EXPOSITION BAGUES D’HOMME À L’ÉCOLE DES ARTS JOAILLIERS Du 5 octobre au 30 novembre 2018, l’Ecole des Arts Joailliers expose l’époustouflante collection de bagues d’hommes d’Yves Gastou, antiquaire et personnalité incontournable de Saint-Germain-des-Prés, à Paris. Au programme, 500 bagues allant des bagues de doges de Venise du XVII siècle à celles des bikers américains des années 1970, des bagues antiques de l’ancienne Égypte aux vanités du XIX siècle ou des émaux du XVIII siècle aux bagues d’artistes contemporains. Une volonté de l’école de donner à voir le bijou sous toutes ses facettes et de lever le voile sur ces trésors peu connus : « Occultée par l’apparat féminin, la bague masculine retrouve ici toute sa grandeur dans un foisonnement qui parle à l’œil, à l’âme et au cœur», indique Marie Vallanet-Delhom, présidente…

access_time2 min.
croyez-vous au hasard ?

Diffuseur oiseau Composé de millions de nano-perles d’acier moulées à la figure souhaitée, ce diffuseur offre, avec sa silhouette d’échassier, une descendance chic aux attrape-pigeons jadis vendus au 34 boulevard Saint-Germain, 300 €. Photophore Fresnel Le studio Jean-Marc Gady s’associe au verrier Walterspergeret pour produire un artefact exceptionnel, inspiré de sa lentille à échelon. Réalisés selon un procédé complexe peu automatisé, ces photophores de 1500 gr sont polis manuellement. Une prouesse dont surgira la magie. 300 €. Papiers parfumés Autres « petites choses »… Ils sont à glisser dans un tiroir, à la manière du XVIII siècle, parmi les pages d’un journal intime ou encore dans sa valise. Imprimés des thèmes Thaumatrope, Le Redouté ou Prétorien, ces papiers parfumés répandent leurs suaves humeurs et ne s’usent guère, même si l’on s’en sert… Éteignoir et socle céramique La…

access_time8 min.
zolotas iconique odyssee

Zolotas, the iconic Odyssey As a reference to the exceptional jewelry making's sphere, Zolotas rejuvenates the classical repertoire by making bold luxury pieces. More than 120 years after its creation, the Athenian house now ran by Marianne Le Clère Papalexis and her son Georges Papalexis, knows how to keep its family nature. This fresh perspective is directed towards the past but never lacks contemporaneity. UNE FEMME D’AFFAIRES PASSIONNÉE Depuis plus de quarante ans, Marianne Le Clère-Papalexis œuvre au succès de cette Maison qui a redonné ses lettres d’or aux bijoux solaires de la Grèce antique. Avant d’en prendre les rênes, cette ex-étudiante en histoire de l’art à Paris est entrée par la petite porte dans cette illustre institution. Un premier stage chez Dior, une rencontre avec Madame Zolotas et un voyage en Grèce…

access_time1 min.
un écrin parisien

Après Athènes, le joaillier grec expose ses torques, joncs, manchettes ou bagues aux lignes sculptées dans l’or pur au coeur du VIII arrondissement de Paris. L’architecte athénien Lykourgos Psareas a veillé à adapter les codes architecturaux de la Maison à l’espace parisien : marbre blanc sur les devantures extérieures ; à l’intérieur, une touche de rouge carmin sur un fond de gris perlé, meubles et présentoirs sculptés dans le bronze à partir de motifs de bijoux iconiques, bois précieux laqué or et gainé de cuir, espaces intimes… Une invitation au voyage du plaisir et de la découverte. 3, rue de Miromesnil 75008 Paris. Tél. : 01 71 18 32 68. www.zolotas.fr…

access_time4 min.
3 questions à… georges papalexis, ceo zolotas

Three questions to Georges Papalexis, CEO of Zolotas The house carries on with its family heritage, and now it is Georges Papalexis that represents the new generation. Artistic director and creator since 2007, he chose to renew the style of the Zolotas jewelry with continuity. He is an artist that pushes the boundaries of the house and freely explores new fields. Comment définissez-vous le style Zolotas ? Je préfère le mot « identité » au mot « style » pour définir le bijou Zolotas. Depuis 1895, nos créations évoluent parallèlement à l’esthétique contemporaine, toujours dans une grande liberté en employant différents styles (architecturaux, minimaux, sophistiqués…) grâce à une identité très forte. Trois constantes forment l’ADN de notre identité : notre source d’inspiration, le rôle protagoniste de cette matière fascinante qu’est l’or, et l’utilisation…

help