ZINIO Logo
EXPLORARBIBLIOTECA
Pool Pro

Pool Pro

2020
Afegir a favorits

Pour la première fois en version numérique! Toute l’information dont vous avez besoin pour votre pool en un seul clic! Seulement 8,99$ + tx

Llegir Més
País:
United States
Idioma:
English
Editor:
TVA Publications Inc.
Periodicitat:
One-off
COMPRAR NÚMERO
7,64 €(IVA inc.)

en aquest número

2 min.
la mise au jeu /// nos collaborateurs

Jonathan Bernier Embauché au Journal de Montréal en décembre 2005, Jonathan Bernier suit les activités des Canadiens de Montréal à temps plein depuis la saison 2011-2012. Il a également couvert les Jeux olympiques de Sotchi et la Coupe du monde de hockey de 2016. Il est l’auteur du livre Sur le beat du Canadien et a participé à l’écriture de Les 100 meilleurs joueurs du Canadien. Jean-François Chaumont Affecté à la couverture quotidienne des Canadiens de Montréal pour Le Journal de Montréal, Jean-François Chaumont couvrira les activités des Glorieux pour une 10e année. Il a suivi toutes les finales de la Coupe Stanley depuis le printemps 2012. Il a aussi voyagé en Suède, en Finlande et en Russie pour couvrir le Championnat du monde de hockey en 2012 et en 2016. Enfin, Jean-François…

24 min.
tout allait bien… jusqu’en 2020!

ASSOCIATION DE L’EST SECTION ATLANTIQUE Autre excellente saison pour les Bruins, premiers au classement général. Personne n’a accordé moins de buts qu’eux. Pastrnak (95 points en 70 parties, dont 48 buts) a fini en tête des buteurs du circuit, à égalité avec Ovechkin. Marchand (87 points en 70 parties) est demeuré l’un des meilleurs fabricants de jeux de la Ligue et Bergeron (56 points en 61 matchs) a marqué 30 buts ou plus pour la 3e saison consécutive même s’il n’a pas disputé plus de 61 parties au cours de ces 3 saisons. Krug a fait flèche de tout bois. Le duo Rask et Halak est l’un des meilleurs de la LNH. Les Bruins ont des forces à toutes les positions, pas de faiblesses, et ils comptent sur l’un des meilleurs trios…

9 min.
la saison 2019-2020 en 15 moments marquants

2 OCTOBRE 2019 UNE PREMIÈRE BANNIÈRE À ST. LOUIS Gloria, cette chanson de Laura Branigan du début des années 1980 a profité d’une deuxième vie au printemps 2019, à l’instar des Blues de St. Louis. Au dernier rang du classement général en date du 3 janvier, les Blues ont soulevé la coupe Stanley un peu plus de cinq mois plus tard. Quand on parle d’une renaissance, c’en était toute une! Au premier match de la saison 2019-2020, l’organisation a hissé pour la première fois une bannière des gagnants de la coupe Stanley au plafond de l’Enterprise Center. Les Blues, qui sont apparus dans la LNH en 1967, auront dû patienter 52 ans avant de vivre un premier sacre. 4 OCTOBRE 2019 800 MATCHS POUR MARC-ANDRÉ FLEURY Marc-André Fleury est connu pour être l’un des joueurs…

9 min.
les canadiens une transformation

Dans l’organisation du Tricolore, on redoutait une absence des séries pour une troisième année d’affilée et une quatrième exclusion en cinq ans. Pour un marché immense comme Montréal, ça s’approchait d’une catastrophe. Puis il y a eu la pandémie et une sorte de tour de magie. Gary Bettman tenait la baguette du magicien. Le commissaire de la LNH n’a pas sorti un lapin de son chapeau, mais il a concocté une formule de retour au jeu avec 24 équipes. Pour Marc Bergevin et les Canadiens, ç’a été une bénédiction, car sans cette procédure, le Tricolore n’aurait jamais participé aux séries. En date du 12 mars, jour de l’interruption, l’équipe de Shea Weber se retrouvait au 12e rang dans l’Est avec un maigre 71 points en 71 matchs. Dans la bulle à…

29 min.
85 joueurs scrutés à la loupe

5 VALEURS SÛRES 1 DAVID PASTRNAK BRUINS DE BOSTON Pastrnak est en progression constante depuis quatre ans, période au cours de laquelle il a marqué 35 buts ou plus, par trois fois. Il est un membre important d’un des meilleurs trios de la LNH et un des buteurs les plus dangereux. Il a même remporté le trophée Maurice Richard, avec Alex Ovechkin. Grâce à un rendement supérieur à un point par match depuis deux ans, il est devenu une vraie superstar de la LNH. 2 LEON DRAISAITL OILERS D’EDMONTON Les Oilers nous ont un peu surpris en le choisissant au troisième rang du repêchage de 2014. Et comme il a eu un peu de difficulté à s’imposer dans la LNH à 19 ans, beaucoup d’observateurs avaient été prompts à qualifier ce choix de flop. Or, dès…

11 min.
2020: l’année qui restera gravée dans nos mémoires

LES SABRES VOLENT LA VEDETTE Les propriétaires des Sabres ont la mèche courte. Ils ont confié à KEVYN ADAMS, leur troisième directeur général en six ans, la tâche de ramener l’organisation sur le chemin de la victoire. Celui-ci a d’abord fait l’acquisition d’ERIC STAAL du Wild en retour de MARCUS JOHANSSON. Puis, avec son entraîneur-chef, RALPH KRUEGER, il a pris tout le monde par surprise en convainquant TAYLOR HALL de déménager à Buffalo, mais seulement pour une saison (8 M$). Les Sabres ont également conservé les services de ZEMGUS GIRGENSONS (3 ans, 6,6 M$) et de BRANDON MONTOUR (1 an, 3,85 M$) et offert des contrats à CODY EAKIN (2 ans, 4,5 M$) et à TOBIAS RIEDER (1 an, 700 000 $). Ça ne sera peut-être pas suffisant pour que l’équipe…