Ferrovissime

No. 114

Une documentation technique béton, une dimension historique essentielle, des photos de haute qualité et une mise en page adaptée pour les mettre en valeur, c'est Ferrovissime, le magazine mensuel de ceux qui aiment les trains.

País:
France
Idioma:
French
Editor:
LR Presse
Periodicidad:
Bimonthly
7,12 €(IVA inc.)
38,70 €(IVA inc.)
6 Números

en este número

2 min.
sous le signe de l’hiver

On ne sera pas étonné de voir dans ce numéro, qui parait à l’approche de l’hiver, un dossier sur les chasse-neige Beilhack. Rares sont les années où les Beilhack figurant au parc de SNCF Réseau ne viennent pas au secours de lignes enneigées. Mais s’ils font régulièrement l’objet de photographies spectaculaires, leur technique n’avait pas, jusqu’ici, bénéficié d’une étude spécifique. Noël devrait voir, en modélisme, l’apparition de coffrets « Capitole » avec les fameuses BB 9200 en vedette. Voilà qui méritait bien un Portrait du rail en couverture consacré à la période de gloire de ces machines, de 1957 à 1978. On sait peu que cette série est née presque par hasard, car le programme 1 500 V d’après-guerre avait tout misé sur les CC 7100. Directeur des Études de la…

ferrov211101_article_002_01_02
1 min.
la bb 25660 retrouve sa livrée d’origine

Mise en service le 7 juin 1975 au dépôt de Montrouge, la BB 25660 a rejoint l’APCC 6570 le 29 novembre 2016. Elle venait juste d’achever sa longue carrière au dépôt de Marseille. L’association souhaitant élargir son action en direction de la Côte d’Azur électrifiée en 25 000 V pour bien affirmer son ancrage régional, elle avait accueilli alors, sous la rotonde d’Avignon, deux BB 25500 : les 25539 et 25660. Ces deux machines ayant reçu la livrée « en voyage », l’APCC s’est engagée à en remettre une en livrée historique. Le choix s’est porté sur la BB 25660. Impossible à sous-traiter pour des raisons financières -le devis s’avérant très élevé- cette opération a dû être conduite par une équipe restreinte mais efficace de bénévoles : nettoyage, ponçage, dégraissage, peinture…

ferrov211101_article_004_01_01
1 min.
un moyse pour le technicentre de st-pierre-des-corps

Pour procéder à certaines opérations de maintenance dans les ateliers des dépôts, aujourd'hui appelés Technicentres, les locomotives, tout comme les autorails ou automotrices, doivent être déplacés sur des voies dédiées: voies sur fosses pour interventions sous les caisses ou reprofilages des roues, voies avec accès en toiture, voies de levage de caisse... Pour cela, les engins sont manœuvrés et emmenés aux endroits voulus par des locotracteurs, souvent déclassés en “Locma” (LOCotracteurs de MAnœuvre, comptablement désignés comme du gros outillage), équipés si besoin d'attelages spéciaux pour tracter les automoteurs munis d'attelages automatiques. Pour assurer ces transferts sur le site, le Technicentre de St-Pierre-des-Corps a récemment pris en location de longue durée, maintenance comprise, un des locotracteurs Moyse de VFLI. Ce B 091 sera équipé d'attelages “tulipe” pour pouvoir déplacer les locomotives et devrait,…

ferrov211101_article_005_01_01
1 min.
le wagon « rame de relevage polyvalente » (w2rp)

Conçu et fabriqué à Brive par l’Établissement Industriel Équipement Quercy-Corrèze de SNCF Réseau, ce nouveau véhicule spécial remorqué est officiellement désigné Wagon Rame de Relevage Polyvalente (W2RP). Il est affecté au Pôle du dégagement du réseau ferré national au sein de la Direction Opérations et Services de SNCF Réseau en charge des circulations. Ce W2RP est destiné à remplacer les Wagons de Secours de Grande Intervention (WSGI), chargé des interventions de relevage sur le réseau, notamment en cas de déraillement. Il peut transporter un équipage de neuf personnes, ainsi que l’ensemble du matériel utile pour ce type d’interventions. Il est également prévu pour la réalisation de travaux sur la caténaire et est équipé d’un pantographe pouvant assurer le raclage du givre sur le fil de contact. Apte à circuler à 100 km/h, le…

ferrov211101_article_006_01_01
2 min.
des bibi pour le tire-bouchon

Après avoir utilisé des X 2100 puis des X 4500 ayant bénéficié d’une modernisation légère ou lourde, les X 73500 s’étaient emparés, depuis plusieurs années, de la ligne Auray/Quiberon, 28 km de voie unique qui renaissent chaque été. Avec des compositions généralement formées de trois autorails en UM, les X 73500 offrent alors au Tire-Bouchon des conditions de confort d’un bon niveau. À la reprise de juin 2021, ces X 73500 sont bien présents. Toutefois, ils sont rapidement épaulés par des B 82500 bimode-bicourant, afin notamment de disposer d’une relation directe le dimanche entre Rennes et Quiberon en pleine saison. Avec ces deux séries d’engins, la desserte est assurée du 12 juin au 12 septembre, avec quatre allers-retours les week-ends en juin et septembre, et dix allers-retours tous les jours en juillet…

ferrov211101_article_007_01_01
1 min.
les bb 26000 partent à la conquête de bordeaux/marseille

Douze BB 26000 ont été mutées au printemps de TER Normandie vers le sud de la France, à la suite de l'introduction des rames Omnéo sur Paris/Caen/Cher-bourg. Ces Sybic ont alors commencé à rompre l'hégémonie des BB 7200 et BB 22200, plus que quadragénaires, en assurant leurs premiers services dès le début de l'été sur l'axe Bordeaux/ Marseille en tête des trains Intercités. Cependant, avec douze engins engagés, les BB 26000 restent encore discrètes pour l’instant par rapport à la présence des nez cassés, en assurant la traction des trains en roulement commutable. Mais pour les amateurs et les photographes, la Transversale Sud est, à l'heure actuelle, gage de diversité avec le maintien des rames tractées pour encore plusieurs années, le remplacement des Corail n’étant toujours pas décidé !…

ferrov211101_article_008_01_01