EXPLORARMI BIBLIOTECA
Noticias y Política
Le français dans le monde

Le français dans le monde No. 425

Tous les deux mois, l’actualité pédagogique, culturelle et sociale de la langue française et de la francophonie. À la fois magazine d’information et outil directement utilisable en classe de langue, en particulier grâce à ses fiches pédagogiques et à ses reportages audio. Depuis 50 ans, le lien entre les professeurs de français du monde entier.

País:
France
Idioma:
French
Editor:
SEJER
Periodicidad:
Bimonthly
Leer Más
COMPRAR NÚMERO
10,30 €(IVA inc.)
SUSCRIBIRSE
60,32 €(IVA inc.)
6 Números

en este número

2 min.
abonné(e) à la version papier

Pour profiter de fiches pédagogiques, des documents sonores et de leur transcription ainsi que des suppléments en ligne, ne perdez pas une minute pour créer votre Espace abonné sur le site du Français dans le monde. Suppléments en ligne et PDF des numéros L’espace « Suppléments en ligne » offre des prolongements aux articles parus dans la revue: l’accès aux clips des artistes présentés dans la rubrique « À écouter » et aux bandes-annonces des films de la rubrique « À voir », des informations complémentaires aux articles parus dans la revue, des prolongements pédagogiques au dossier… Téléchargez le PDF complet des numéros de la revue depuis 2016. Fiches pédagogiques Les fiches pédagogiques en téléchargement: des démarches d’exploitation d’articles parus dans Le français dans le monde. Dans les pages de la revue, le pictogramme…

1 min.
molière en sa maison: la langue

Lexpression « langue de Molière » n’apparaît que très rarement dans les pages du Français dans le monde. Cette (trop?) célèbre périphrase pour qualifier la langue française est pour une fois, donc, omniprésente dans ce numéro. Tout d’abord avec le portrait du metteur en scène allemand Thomas Ostermeier qui est chez lui ou presque à la Comédie-Française, qu’on appelle aussi la « Maison de Molière ». On retrouve également le célèbre dramaturge dans les propos de la linguiste Maria Candea qui souligne le paradoxe de nommer ainsi une langue qui, au xviie siècle, n’avait pas d’orthographe bien fixée… Molière et ses pièces de théâtre, enfin, revisités par des écrivain(e)s francophones en Pologne dans notre dossier consacré à la relation entre langue et action culturelle. Peut-être est-ce le thème de ce…

1 min.
graphe classique

« Le classique se connaît à sa sincérité, le romantique à son insincérité laborieuse. »Charles Péguy, préface à La Grève de Jean Hugues« Tout vrai créateur est classique. »Eugène Ionesco, Notes et contre-notes« J’aime les ragoûts littéraires fortement épicés, les œuvres de décadence où une sorte de sensibilité maladive remplace la santé plantureuse des époques classiques. Je suis de mon âge. »Émile Zola, Mes haines« La culture classique reste une valeur essentielle, mais la plus-value qu’on en retire, pour soi et aux yeux des autres, a baissé à la bourse de l’humanisme. »Bernard Pivot, Remontrance à la ménagère de moins de cinquante ans« Ne fais donc jamais de citations classiques: tu exhumes la grand-mère en présence de ta maîtresse. »Léon-Paul Fargue, Sous la lampe« Une gueule d’ange. Une âme de…

7 min.
thomas ostermeier l’art qui (d)étonne

Des bruits de combat – c’était cela, les sons de mon enfance! » À en croire les entretiens de Backstage, publiés en 2015 chez L’Arche, rien ne semblait prédisposer le jeune Thomas Ostermeier à devenir un jour l’un des metteurs en scène les plus reconnus d’Europe. Un père militaire de carrière auquel il s’oppose farouchement, une mère vendeuse qui lui sacrifie tout, c’est dans une ville de garnison du nord de l’ancienne RFA que le jeune garçon passe son enfance, entre fugues et rébellions. Premier apprentissage d’un art impertinent dont les Français raffolent et qui sévit jusque dans la Maison de Molière. Sa Nuit des rois, dernier spectacle en date à la Comédie-Française, a justement raflé quelques statuettes qui portent l’illustre nom, dont le Molière 2019 du meilleur spectacle de…

5 min.
essaouira un saint-malo marocain

ÉCONOMIE LE TOURISME, ENJEU MAJEUR Près d’un tiers de la population d’Essaouira exerce une activité artisanale. Les artisans sont dépositaires d’un métissage culturel qui ne cesse de s’enrichir et de s’adapter. Ils montrent en effet une habileté et une inventivité toujours renouvelées pour concevoir des produits avec des matériaux naturels et traditionnels. Depuis le xviiie siècle, le travail du thuya fait particulièrement la réputation de la cité. La racine de cet arbre est utilisée en marqueterie, technique qui consiste à coller sur un bois commun, une mosaïque où des bois précieux, de la nacre, des filaments de métal qui créent des décors floraux ou géométriques. Les artisans sont passés maîtres dans ce travail, mais leurs bijoux sont également très appréciés. Et les vanniers tissent des végétaux et réalisent paniers, chaussures, et tapis.…

3 min.
la grande évasion

Palais Garnier, Cité des sciences, Musée du Louvre, Bastille, pas un lieu n’y échappe: les jeux d’évasion sont partout chez eux. Ajouter à ces sites prestigieux, les 445 endroits (60 en Île-de-France et 385 en régions) qui, en France, proposent ce type d’activité et l’on aura une idée de l’ampleur du phénomène. Un phénomène relativement récent puisque, s’il est apparu au Japon au début de l’année 2008, il n’a atteint la France qu’en 2013 pour s’y implanter durablement et entrer dans les habitudes des Français, au point de se retrouver dans nombre d’évènements de la vie sociale, de l’enterrement de la vie de célibataire aux sempiternelles fêtes d’anniversaire ou comme simple alternative aux habituelles soirées bowling. Le modèle du jeu d’évasion n’est pas pour rien dans la séduction qu’il exerce aujourd’hui. Les…