ZINIO Logo
EXPLORARMI BIBLIOTECA
Noticias y Política
Le français dans le monde

Le français dans le monde No. 413

Tous les deux mois, l’actualité pédagogique, culturelle et sociale de la langue française et de la francophonie. À la fois magazine d’information et outil directement utilisable en classe de langue, en particulier grâce à ses fiches pédagogiques et à ses reportages audio. Depuis 50 ans, le lien entre les professeurs de français du monde entier.

Leer Más
País:
France
Idioma:
French
Editor:
SEJER
Periodicidad:
Bimonthly
ESPECIAL: Économisez 50% sur votre abonnement!
COMPRAR NÚMERO
10,30 €(IVA inc.)
SUSCRIBIRSE
60,32 €30,16 €(IVA inc.)
6 Números

en este número

1 min.
un anniversaire et des retrouvailles

La rédaction du Français dans le monde est particulièrement heureuse de fêter avec ce numéro un anniversaire et des retrouvailles. L’anniversaire, ce sont les 50 ans du « stage d’été » le plus emblématique de la formation continue des professeurs de français dans le monde : le BELC. Depuis un demi-siècle, des milliers d’enseignants sont ainsi passés par Saint-Nazaire ou par Caen – ou désormais par Nantes –, afin de suivre un stage aussi réputé pour l’excellence de ses formations que pour l’ambiance de ses soirées. Même si Le français dans le monde et le BELC ne sont jamais vraiment perdus de vue, ils se rapprochent de nouveau plus étroitement pour l’occasion : notre dossier consacré à cet anniversaire est là pour le prouver ! Et les retrouvailles ne s’arrêteront pas là.…

1 min.
changer

« Si nous voulons que tout reste pareil, il faut que tout change. » Alain Delon, dans le film Le Guépard « Je veux bien changer d’opinion, mais avec qui ? » Tristan Bernard, Le Poil civil « On voyage pour changer, non de lieu, mais d’idées. » Hippolyte Taine « Le désir éperdu de changer le monde, c’est masculin. » Françoise Giroud, On ne peut pas être heureux tout le temps « Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots. » Jean Jaurès « Tout est affaire de décor / Changer de lit, changer de corps / À quoi bon puisque c’est encore / Moi qui moi-même me trahis » Louis Aragon, Le Roman inachevé « Parfois c’est étrange, on ne fait pas toujours ce qu’on veut / bien souvent le hasard change nos projets les plus…

6 min.
sou abadi la culture et l’humour contre l’intégrisme

Tenace et engagée, Sou Abadi surprend d’emblée par sa gaîté et sa bonne humeur. Passionnée et pleine d’humour, rien ne semble l’arrêter. Ni les islamistes en Iran, ni les chaînes de télé françaises qui ont refusé tous ses projets de documentaires. Née en Iran dans un milieu aisé et cultivé, Sou Abadi semble avoir reçu le militantisme en héritage. Professeure de littérature persane, sa mère s’est reconvertie en institutrice auprès d’enfants des quartiers pauvres dès qu’elle s’est rendu compte que l’urgence était de leur apprendre à lire et à écrire. Communiste, son père a passé 8 ans en prison après le coup d’État de 1954 avant de devenir chef d’entreprise ; ce qui n’a pas empêché sa fille, engagée à douze ans dans les jeunesses communistes, d’inciter ses ouvriers à la…

5 min.
le béarn pour se mettre au vert

FICHE PÉDAGOGIQUE téléchargeable sur WWW.FDLM.ORG ÉCONOMIE LE COMPLEXE INDUSTRIEL DE LACQ, ENTRE PASSÉ ET FUTUR L’aventure industrielle du bassin de Lacq commence en 1949 : les premiers forages sont effectués pour exploiter un gisement de gaz et de pétrole. Un bouleversement profond pour le Béarn, qui jusqu’alors vivait essentiellement d’agriculture. L’immense complexe industriel se développe et atteint son apogée en 1961. L’usine de Lacq tourne alors à plein régime : 20 millions de mètres cubes de gaz sont extraits chaque jour et les grandes entreprises accourent. Mais l’épuisement des ressources naturelles se profile et signe le début du déclin du bassin. À partir de 1983, la production de gaz est réduite. Progressivement, l’activité initiale s’étiole et le bassin industriel doit se réinventer pour survivre : « En exploitant ses compétences héritées de près…

6 min.
des lettres françaises venues d’asie

DOAN BUI, Le Silence de mon père, L’iconoclaste, 2016 Victime d’un AVC, le père de l’auteure est plongé dans le silence. Elle entreprend alors un dialogue interposé avec ce père, venu du Vietnam en France à 19 ans, qu’elle connaît mal et avec lequel elle a si peu échangé. Né au Mans, journaliste à L’Obs, prix Albert Londres 2013 pour son reportage sur les migrants, Doan Bui a écrit un livre très personnel, intime parfois, qui offre une réflexion sur cette « faille » vietnamienne, sur les liens entretenus ou non avec le passé, avec le pays d’avant, avec la langue. DAI SIJIE, Balzac et la petite tailleuse chinoise, Gallimard, 2000/Folio S’inspirant de son expérience dans les camps de rééducation chinois, le romancier et cinéaste (Chine ma douleur), né en Chine et venu en France…

3 min.
tout pour le bien-être

Vous avez le choix entre le shinrin-yoku (bain de forêt), les bols végétariens, algues comestibles, thé matcha, gingembre, maca (ginseng péruvien) pour mettre le bien-être dans votre assiette, le séjour détox de ressourcement, la pratique de rituels inspirés de cultures ancestrales comme le lomi lomi hawaïen, le genre massage aux bambous chauds ou les soins à base de caviar ou encore par thermorégulation ou radiofréquence… Bon. À lire cet inventaire de la recherche du bien-être à faire sourire plus d’un esprit positiviste, on pourrait croire à des effets de mode et autres engouements éphémères ; et pourtant tous les spécialistes de la sociologie comportementale s’accordent à penser qu’il s’agit là d’« une tendance lourde qui s’inscrit d’une manière profonde dans les habitudes sociales ». Bien-être et avoir La preuve par les chiffres :…