ZINIO Logo
EXPLORARMI BIBLIOTECA
Noticias y Política
Le français dans le monde

Le français dans le monde Vol. 402

Tous les deux mois, l’actualité pédagogique, culturelle et sociale de la langue française et de la francophonie. À la fois magazine d’information et outil directement utilisable en classe de langue, en particulier grâce à ses fiches pédagogiques et à ses reportages audio. Depuis 50 ans, le lien entre les professeurs de français du monde entier.

Leer Más
País:
France
Idioma:
French
Editor:
SEJER
Periodicidad:
Bimonthly
ESPECIAL: Économisez 50% sur votre abonnement!
COMPRAR NÚMERO
10,30 €(IVA inc.)
SUSCRIBIRSE
60,32 €30,16 €(IVA inc.)
6 Números

en este número

2 min.
abonné(e) à la version papier

Pour profiter de fiches pédagogiques, des documents sonores et de leur transcription ainsi que des suppléments en ligne, ne perdez pas une minute pour créer votre Espace abonné sur le site du Français dans le monde. Suppléments en ligne et PDF des deux derniers numéros ¦ L’espace « Suppléments en ligne » offre des prolongements aux articles parus dans la revue : l’accès aux clips des artistes présentés dans la rubrique « À écouter » et aux bandes-annonces des films de la rubrique « À voir », des informations complémentaires aux articles parus dans la revue, des prolongements pédagogiques au dossier…Téléchargez le PDF complet des derniers numéros de la revue. Fiches pédagogiques ¦ Les fiches pédagogiques en téléchargement : des démarches d’exploitation d’articles parus dans Le français dans le monde et produits en partenariat…

1 min.
convivance

En janvier, l’année 2015 s’est ouverte en France sur les attentats de Charlie Hebdo. Elle se clôture par l’arrivée dans toute l’Europe de nombres de réfugiés chassés du Moyen-Orient et d’Afrique sub-saharienne. Dans un cas comme dans l’autre, la langue française revient dans l’Hexagone au centre des préoccupations politiques, jugée comme le plus petit dénominateur commun que doivent partager les membres d’une communauté qui, avant tout, se côtoient au quotidien dans le même espace géographique. La langue vecteur premier de la communication donc, mais aussi creuset des valeurs de la République, principal outil de la convivance. Pour que tous partagent la langue, chacun se doit de l’apprendre : encore faut-il qu’elle soit correctement enseignée dans ce contexte particulier. Considérer sainement que le français puisse être une « langue étrangère »…

1 min.
signe

« Il suffit de nommer la chose pour qu’apparaisse le sens sous le signe. » Léopold Sédar Senghor, Comme les lamantins vont boire à la source « Le principe fondamental de l’arbitraire du signe n’empêche pas de distinguer dans chaque langue ce qui est radicalement arbitraire, c’est-à-dire immotivé, de ce qui ne l’est que relativement. » Ferdinand de Saussure, Cours de linguistique générale « Si la poésie n’a pas bouleversé notre vie, c’est qu’elle ne nous est rien. Apaisante ou traumatisante, elle doit marquer de son signe ; autrement, nous n’en avons connu que l’imposture. » Andrée Chedid, Au coeur du coeur « Penser c’est dire non. Remarquez que le signe du oui est d’un homme qui s’endort. Au contraire le réveil secoue la tête et dit non. » Alain, Propos sur la religion « Signe ce que…

5 min.
atiq rahimi la patience des mots

FICHE PÉDAGOGIQUE téléchargeable sur WWW.FDLM.ORG «Quand j’ai voulu écrire Syngué Sabour, pierre de patience la première phrase m’est venue en français. Cela faisait déjà plusieurs années que j’essayais vainement d’écrire un nouveau roman. Devant moi, les pages restaient désespérément blanches. Comme je n’arrivais pas à écrire en persan, je me suis mis à écrire en français. Et les mots, enfin, me sont apparus », explique Atiq Rahimi, dans un large sourire. Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître. En 2008, l’Académie Goncourt consacre son oeuvre du plus grand prix littéraire français. C’est pourtant loin de l’agitation de Drouant, dans la lointaine capitale afghane, que l’écrivain consacré est né et a grandi. Sa relation avec le français est cependant précoce. « Mon père, juge de la Cour suprême, voulait que…

6 min.
animation l’autre cinéma francophone

Ancien rédacteur en chef du magazine Animeland, Olivier Fallaix est spécialiste du cinéma d’animation. Minions est la troisième déclinaison du film Moi, Moche et Méchant (Despicable Me). Six ans plus tôt, le producteur américain Chris Meledandri (L’Âge de Glace) parcourait le monde à la recherche d’un réalisateur pour ce long-métrage quand le nom de Pierre Coffin lui a été soufflé. Il décide alors de confier la réalisation du blockbuster à ce Français qui n’a pourtant pas beaucoup d’expérience dans le cinéma. Une grande partie de la production se déroule même à Paris. En effet, en France, mais aussi au Luxembourg ou au Canada, l’animation numérique est un secteur où les francophones excellent. S’il faut attendre 2003 pour voir arriver le premier long-métrage franco-canadien entièrement réalisé en 3D, Kaena, la prophétie, de…

3 min.
parlez-vous émoticônes ?

Une émotion par ci, un état d’âme par là. Les émoticônes fleurissent dans les messages, quand ils ne sont pas le message lui-même. On les appelle smileys en anglais et Abraham Lincoln aurait même la paternité de ce « signe-qui-sourit » ; emoji en japonais, les Nippons en particulier et les Asiatiques en général, qui en raffolent, ayant largement contribué à leur essor et à leur durable implantation. Le mot-valise français évoque lui des icônes censées traduire nos émotions. Désormais, on les trouve partout, avec quand même leur royaume d’élection : les réseaux sociaux et autres forums. D’ailleurs, inutile de les chercher : ils sont intégrés dans les barres d’écriture des Smartphones. Et si on les a pendant un temps associés à des événements festifs comme Noël, le Nouvel An ou…