Closer C'est leur histoire

Closer C'est leur histoire Cest leur histoire Dec 2015

100% témoignages, authentiques et exclusifs

Lire plus
Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Reworld Media Magazines
Fréquence:
Bimonthly
0,99 €(TVA Incluse)

dans ce numéro

1 min
# emotion # admiration

« Vous n’aurez pas ma haine. » Depuis que j’ai lu ce texte d’Antoine Leiris aux lendemains des attentats, cette phrase me hante. Parmi toutes les horreurs de ce mois de novembre, dans le fracas, la peur, la traque, dans les hommages, les discours, dans les bombes lancées, les vies brisées, les scènes de guerre, les bougies allumées, les Marseillaise entonnées, c’est ce message, cette sublime déclaration d’amour posthume qui me reste en tête, qui ne me quittera plus. Mes larmes ont coulé. Oui, j’ai pleuré face à la réaction de ce jeune père, soudainement devenu jeune veuf. Je me suis imaginé son petit Melvil de 17 mois se lever de sa sieste, orphelin, chercher sa maman, la réclamer. J’ai trouvé beau ce papa qui, comme réponse, va lui tendre…

2 min
la femme enceinte suspendue à une fenêtre du bataclan a retrouvé son sauveur

C’est le plus terrible carnage que la France ait connu depuis la Seconde Guerre mondiale. Dans la nuit du vendredi 13 novembre, 3 raids coordonnés par des islamistes, utilisant des armes à feu et des explosifs, ont semé le sang et la désolation au Stade de France, au Bataclan et dans les rues de Paris. Laissant derrière eux 130 morts. L’équipée barbare revendiquée par Daesh aura duré trois heures: entre 21 h 20 et 0 h 20, les kamikazes se font sauter, abattent les clients aux terrasses des cafés et des restaurants, massacrent, sans distinction d’origine ou de religion, des dizaines d’innocents. Au lendemain du massacre, chancelant entre émotion et esprit de résistance, la France compte ses héros ordinaires, victimes ou médecins, forces de l’ordre, anonymes. Ils nous rappellent à…

1 min
la photo de deux policiers bouleverse la france

RUE DU FAUBOURG DU TEMPLE (PARIS 10) Durant cette nuit de terreur, les forces de l’ordre se sont illustrées. Leur courage a été largement salué par les internautes qui, déjà lors de la tuerie de Charlie Hebdo, avaient rendu hommage à la police nationale et à ses unités d’élite, le RAID et la BRI. Des professionnels, mais aussi de simples humains, déterminés et entraînés, mais bouleversés comme tous les Français face à l’horreur. Une image, poignante, en témoigne. « Je me suis trouvé par hasard devant le bar A la bonne bière, quelques minutes après le mouvement de panique qui a eu lieu place de la République, dû à une fausse alerte. Je prenais en photo les gens qui se recueillaient, nous a raconté Benjamin Filarski, le photographe qui a saisi…

1 min
un couple sauvé par une dispute

RUE DE CHARONNE (PARIS 11) Vendredi 13 novembre, à la terrasse de La Belle Equipe, rue de Charonne, un jeune couple se dispute. Le ton monte : « Du coup, je suis parti, raconte Quentin, tout ému, au Point. Heureusement qu’on s’est disputés, sinon on serait morts tous les deux. » Au moment précis où la compagne de Quentin décide d’aller régler l’addition à l’intérieur du restaurant, les terroristes ouvrent le feu sur la terrasse. « Elle a réussi à se protéger derrière un canapé, confie, la voix étranglée, le jeune rescapé. L’endroit où on était juste avant, tous les gens sont morts », conclut-il. Dix-neuf personnes ont été abattues à La Belle Equipe aux côtés de dizaines de blessés.…

2 min
la nation n’oublie pas les orphelins du bataclan

BOULEVARD VOLTAIRE (PARIS XI) Ils s’appellent Louis, Iris, Hector, Apolline, Gary, Melvil, Melissa, Diego, Mila et Tom, Tess, Kevin-Lucas ou Tania, et tous devront grandir sans leurs parents. Ces orphelins qu’on estime pour le moment à une vingtaine, pourront, si leur famille en fait la demande, devenir pupille de la nation. Ils bénéficieront d’un soutien financier via des aides aux études et à la vie quotidienne. Contrairement à celui de pupille de l’Etat, ce statut ne privera pas leur famille de l’autorité parentale. Des familles plongées dans le deuil dont certaines ont exprimé leur volonté farouche de ne jamais élever ces petits dans un esprit de vengeance…(Voir le bouleversant message d’Antoine ci-contre.) Si Louis était en tête de notre liste de prénoms, c’est parce qu’il est l’un des miraculés du…

1 min
le bouleversant message d’antoine dont l’épouse est morte au bataclan a ému le monde entier

BOULEVARD VOLTAIRE (PARIS XI) Traduit en anglais, son message a fait le tour du monde. Le 13 novembre, Antoine Leiris a perdu sa femme, Hélène, 35 ans, assassinée au Bataclan. Il a trouvé le courage de s’adresser aux terroristes. Une lettre bouleversante qui a ému le monde entier, dans laquelle il brandit, malgré la douleur, des valeurs humanistes et un refus de la violence. « Vendredi soir, vous avez volé la vie d’un être d’exception, l’amour de ma vie, la mère de mon fils, mais vous n’aurez pas ma haine, écrit le journaliste de France Bleu, papa d’un petit garçon de 17 mois, à l’adresse des djihadistes. Je ne vous ferai pas ce cadeau de vous haïr. Vous l’avez bien cherché, pourtant, mais répondre à la haine par la colère,…