DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Maison et Jardin
Côté Ouest

Côté Ouest No. 146

Du bocage normand aux forêts landaises, de la Pointe du Raz aux rivages du Connemara, Maisons Côté Ouest célèbre l'authentique et explore, pour vous, mille occasions de "vivre l'Ouest".

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Cote Maison SAS
Fréquence:
Bimonthly
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
5,49 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
27,99 €(TVA Incluse)
6 Numéros

dans ce numéro

3 min.
l’édito

L’Atlantique ou l’hybridation des influences: à l’image de son Gulf Stream qui transporte vers le Nord les eaux chaudes des tropiques, le littoral comme l’arrière-pays revêtent des visages pluriels et servent de passerelles entre les cultures. Ami-chemin entre l’Angleterre et la France, Jersey est l’une de ces curiosités atlantiques qui nous font perdre le Nord. À un peu moins d’une heure trente de nos côtes, cette perle façonnée par la mer dépend de la couronne britannique sans pour autant faire partie du Royaume-Uni. Les plaques des rues sont en français, les petits ports ressemblent à s’y méprendre à leurs voisins du Cotentin, mais partout on parle anglais, on paye en livre sterling et l’heure est calée sur le fuseau de Greenwich. Derniers vestiges du duché de Normandie, les îles Anglo-Normandes ne…

4 min.
renouveau impressionniste

Itinéraires en train sur les pas des impressionnistes, boucles de la Seine à vélo, road trips culturels dans l’Eure, randonnée jalonnée d’expositions en Seine-Maritime: plusieurs parcours touristiques incitent à découvrir le festival. Président de la quatrième édition de Normandie Impressionniste, Erik Orsenna a l’art de renouveler l’intérêt pour ce rendez-vous culturel installé dans le paysage, autour d’un courant majeur qui n’augure pas plus de sortir des sentiers battus. «On ne peut pas savoir ce que nous réserve le passé», rappelle l’écrivain, en abjurant in petto la paresse de sa curiosité. Question d’angles de vue: alors surgissent d’autres mondes, à partir d’une œuvre que l’on croyait connaître; alors émergent des grands et des maîtres, injustement disqualifiés. Et puis, non seulement le passé n’a pas le monopole de l’invention, mais il fertilise une…

3 min.
l’étoffe d’une créatrice

Out of the blue? Avec son double sens chatoyant, l’idiome qui qualifie les 50 ans de Designers Guild, présentés à partir du 14 février au musée de la mode et du textile, annonce bel et bien la couleur. «Le titre de l’exposition et du livre qui l’accompagne fait référence non seulement à ma passion éternelle pour le bleu, en synergie avec ma marque, mais aussi au fait que mon entreprise s’est développée de façon totalement inattendue : je n’ai jamais anticipé un tel succès, un tel niveau de reconnaissance », nous confirme Tricia Guild avant le lever de rideau. Et celle qui a été décorée de l’ordre de l’Empire britannique, en 2008, de presque s’étonner : «Après tout, j’avais peu de formation et d’expérience quand j’ai lancé mon activité.» C’est…

3 min.
coutumiers du style

Dans leur vie d’avant, Karine Pelloquin et Frédéric Aguiard ont été directeurs artistiques, stylistes, designers, trente ans passés au service de marques de mode et maisons de couture. Tout en cultivant, en privé, une passion pour la déco, le design, la chine. Leur goût plaît, on requiert leur « expertise ». De conseils en chantiers personnels ou projets d’amis, ils décident de se lancer comme décorateurs d’intérieur de façon instinctive, forts de leur longue pratique des matières, des couleurs et des formes. Les classiques, les grands noms d’hier et d’aujourd’hui, ils les connaissent sur le bout des doigts. Ils n’hésitent pas et même se plaisent à les bousculer, en les confrontant à des créateurs plus confidentiels. L’élégance ne s’effarouche pas de la liberté, de l’impromptu, au contraire. Il suffit de…

3 min.
lieu de caractère(s)

Dès ses lignes brutes en façade, étageant de lumineuses ouvertures depuis le trottoir arboré, le dernier-né des hôtels de Rotterdam annonce son histoire. Après la Seconde Guerre mondiale, qui a dévasté la deuxième ville la plus peuplée des Pays-Bas, la reconstruction s’architecture selon des principes fonctionnalistes, contrebalancés par un usage décoratif des matériaux naturels. En bois massif, étayé par une palette de couleurs et de finitions dorées, le mobilier assoit quant à lui une modernité réconfortante. «Le concept de notre design a été inspiré par la riche histoire du bâtiment: construit en 1952 par le Néerlandais Jo Vegter et classé en 2010, il a abrité la rédaction d’un journal influent, que jouxtait son imprimerie, jusqu’en 1978», explique l’agence HDVL devant le monumental escalier du lobby. Lieu de réunion un jour,…

3 min.
pause éthique

Sur son domaine privé de cinq hectares, l’authentique bâtisse à colombages incite au lâcher-prise. L’accueil chaleureux de Marie-Pier Boelen et de ses trois enfants – Elisa, Andréa et Louis – est déjà une invitation à la douceur de vivre. Arrivés ici en 1979, les parents de Marie-Pier, Roland et Michèle, transformèrent leur maison en hôtel voici une vingtaine d’années; leur fille prit la relève en 2011. Une situation d’exception entre mer et bocage, un accès direct à la plage de Vasouy regardant vers l’estuaire de la Seine et sa lumière chère aux peintres impressionnistes, le décor est campé. Neuf chambres toutes différentes, d’une vingtaine de mètres carrés, avec leur salle de bains ouverte disposant d’une baignoire à chromo-thérapie ou d’une vaste douche à l’italienne, le confort est idéal. Linge de…