DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Maison et Jardin
Côté Ouest

Côté Ouest No. 147

Du bocage normand aux forêts landaises, de la Pointe du Raz aux rivages du Connemara, Maisons Côté Ouest célèbre l'authentique et explore, pour vous, mille occasions de "vivre l'Ouest".

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Cote Maison SAS
Fréquence:
Bimonthly
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
5,49 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
27,99 €(TVA Incluse)
6 Numéros

dans ce numéro

2 min.
l’édito

Et soudain, tout s’est arrêté. La retraite forcée que nous vivons nous impose une adaptation en vitesse accélérée. Une prise de conscience grandeur nature du monde qui nous entoure et des valeurs essentielles de l’humanité portées par la solidarité, l’empathie et le partage. Des rues désertes, des terrasses vides, des rideaux de fer baissés. Du silence, beaucoup de silence, des silhouettes qui se croisent au loin, sans s’attarder, échangent quelques regards timides et incrédules, des files d’attente longues mais ordonnées. Pas d’enfants, pas de grands-parents. Partout dans le monde, ces mêmes scènes. À la sidération des premiers jours, l’impression de surprendre le tournage d’un film de science-fiction, a succédé une résignation inquiète mais calme. Nous nous sommes habitués à l’étrangeté. Et pourtant, les cerisiers sont en fleurs, les magnolias aussi, les…

4 min.
féerie en sous-sol

C’est un vestige vecteur de vertiges artistiques. Avec leurs 12000 m² de surface de projection, soit trois fois les Carrières de Lumières des Baux-de-Provence, les Bassins de Lumières offrent à l’art l’architecture monumentale d’une base sous-marine, un écrin différent et complémentaire aux grands musées. La base sous-marine de Bordeaux, monolithe hérité de la Seconde Guerre mondiale, invitait déjà l’art au gré d’expositions temporaires. Désormais, ses quatre bassins de 110 mètres de long, 22 mètres de large et 12 mètres de hauteur s’offrent tout entiers à une fête picturale. Devenus Bassins de Lumières, développés par l’agence Culturespaces pour 14 millions d’euros, ils présentent des expositions numériques immersives consacrées aux maîtres de l’histoire de l’art et à la création contemporaine. Soit une vulgarisation digitale pour sortir les œuvres du confinement des musées. Gustav Klimt…

1 min.
dans la vague

2 min.
à l’heure anglaise

3 min.
vibrations intérieures

« Pourquoi La Baule ? Parce que c’est une vie simple et saine, près de la mer, à deux pas de la pleine nature, on peut courir dans les marais salants ou sur la Côte sauvage», s’enthousiasme Jeanne. C’est à Nantes que l’artiste a découvert sa vocation auprès du professeur d’arts plastiques Jean Bouron. Elle met au point sa propre technique après des années de recherche et de travail, en utilisant des collages, des pigments naturels, or et argent, des encres, du fusain, du crayon. Ses influences vont du pop art américain à la figuration narrative française, des artistes de la Nouvelle Vague à Niki de Saint Phalle, Bacon ou Picasso, dont un portrait photographique est accroché sur le mur de son atelier. Très vite, les couleurs éclatent sur ses…

3 min.
glaneuse des grèves

À l’écouter raconter comment elle arpente les grèves, « frontière instable entre la mer et la terre », on se dit que son premier métier mène encore un peu la danse. «Quand je marche sur l’estran, il est certain que je m’inscris dans le paysage, qui est lui-même un mouvement entre soi et le monde. Les marées y déposent des tissus échoués, des chiffons abandonnés. Enfouis dans le sable, ils sont autant de vestiges d’un monde flottant, empreintes à leur tour de la trace d’un corps: chacun est une peau sociale, qui porte en elle l’histoire d’hommes, de femmes et d’enfants, tout en nous renvoyant au temps, à la civilisation, à nos modes de vie individuels aussi bien que mondialisés», explique Cécile Borne, depuis son atelier de Douarnenez. Après une…