ZINIO logo
DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Mode
ELLE France

ELLE France No. 3871

Depuis plus de soixante ans, chaque semaine, dans ELLE, les femmes s’informent sur l’actualité, les tendances, la mode, la beauté. ELLE est un magazine hebdomadaire qui a le souci de soi et des autres. C’est un magazine féminin où toutes les générations de femmes se retrouvent.

Lire plus
Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
CMI Publishing
Fréquence:
Weekly
Offre spéciale : Économisez 40% sur votre abonnement Zinio avec le code: BLACK2020
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
2,29 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
39,99 €(TVA Incluse)
52 Numéros

dans ce numéro

2 min.
drôle de z

Très récemment, le « New York Times » nous informait de l’existence d’un métier d’avenir : le consultant générationnel. Il s’agit d’une personne capable de mettre de l’huile dans les rouages d’une entreprise où quatre générations cohabitent : baby-boomers (nés entre 1943 et 1959), X (1960-1977), Y (1978-1994) et Z (nés à partir de 1995). Jusqu’à présent, les trois premières cotravaillaient plutôt paisiblement, mais avec l’arrivée sur le marché de l’emploi des Z, les choses se corsent. Sympathiques et motivés, les « digital natives », comme on les appelle, restent néanmoins une énigme aux yeux du cadre de plus de 30 ans. Ici, c’est un stagiaire qui explique au P-DG pourquoi son management est idiot. Là, c’est un employé de call center qui se révèle incapable de mettre un client…

1 min.
tout ce qui nous a rendus heureux cette semaine

1 ÉTAT DE GRASSE Médecin nutritionniste, Laurence Plumey nous offre une plongée ludique et pédagogique dans « Le Monde merveilleux du gras ». À dévorer sans culpabilité. 2 LE MODÈLE ALLEMAND ELLE EST BLONDE, ÉLANCÉE ET MÈRE DE FAMILLE, ET ELLE VIENT DE SOUFFLER SES 35 BOUGIES. LEONIE VON HASE A ÉTÉ ÉLUE MISS ALLEMAGNE 2020. 3 POUSSES EN L’AIR Certes c’est récurrent à chaque printemps… Mais ces bourgeons, cet éternel recommencement, et cette promesse de beaux jours : on kiffe. 4 CURIOSITÉ SATIRIQUE CHOUETTE, « LA BOUGIE DU SAPEUR » EST EN KIOSQUE. CE JOURNAL HUMORISTIQUE EST UNE SORTE D’OVNI QUI PARAÎT TOUS LES QUATRE ANS, LE 29 FÉVRIER. À NE SURTOUT PAS LOUPER. 5 DE BON TON L’ALLURE D’UN TRENCH BIEN CEINTURÉ, LE CLASSIQUE D’UNE JOLIE RAIE SUR LE CÔTÉ, ET UNE TOUCHE DE BLING AVEC UN…

2 min.
benjamin lavernhe

Votre état d’esprit du jour? Je dirais… motivé, décidé ! Á qui avez-vous pensé ce matin? À Bruno Raffaelli, immense comédien, 500e sociétaire de la Comédie-Française qui a fait ses adieux à la troupe à l’issue de la dernière de « Électre/Oreste », mise en scène par Ivo van Hove. Il a passé vingt-cinq années dans cette maison. Je le connais depuis sept ans, c’est devenu un ami. Il va beaucoup nous manquer. Le défaut que vous préférez chez l’autre? La folie. Et chez vous ? Le ridicule. Un menu idéal pour ce soir? Un curry coco de légumes. Á quoi ne résistez-vous pas ? À une soirée entre potes ou un pancake au sirop d’érable. Un personnage de fiction qui vous fascine ? L’Idiot, de Dostoïevski. Et dans la vie ? N’importe quelle personne qui porte…

3 min.
une valse á milan

MAX MARA MANTEAUX MYTHIQUES Le manteau est religion chez Max Mara. Depuis plus de trente ans, il fait partie des best-sellers de la griffe, et est revisité sans cesse. L’hiver prochain, il ressemblera à une grande cape rayée (photo), un pardessus teddy bear étranglé à la taille par une corde, un duffle-coat marin, un caban bleu foncé… Et on sait d’ores et déjà que ces classiques tant aimés feront le bonheur de nos dressings. EMPORIO ARMANI FLAMME ÉTERNELLE Emporio Armani cultive son classicisme. À contre-courant des tendances que le maestro perçoit comme un diktat. Giorgio Armani réinvente et recompose ainsi le look masculin-féminin, signature de sa deuxième ligne. La saison est un croisement entre l’allure sportive et le boyish, le tout teinté de noir et de touches de vert émeraude. GUCCI HISTOIRES D’UN ART Il…

1 min.
défiler á l’anglaise

Á Londres, on a pu voir sur les podiums un panorama de tout ce qui constitue le caractère anglais, paradoxes compris. Autrement dit, cette sorte d’irrévérence qui, dans le même temps, préserve fièrement certains protocoles. Ont ainsi défilé de strictes variations sur le costume à la Savile Row, où l’art du tailoring reste roi, avec ces tissus d’homme que l’on chérit (Victoria Beckham, Preen). Parfois apparaissaient une silhouette plus évanescente et une coupe de cheveux à la Lady Di (Roland Mouret, Marques’Almeida), ou les très emblématiques pardessus british, comme le duffle-coat ou le trench mis au goût du jour (Margaret Howell, Burberry). Sans compter l’affection pour l’ère victorienne et son opulence (Christopher Kane, Erdem). Et, bien sûr, cette liberté créative (JW Anderson, MM6, Halpern) et même délirante, bien qu’attachée à…

7 min.
médecin de campagne

Sa victoire, elle y croit dur comme fer. Un mélange d’assurance tranquille et de spontanéité de néophyte. Agnès Buzyn s’est lancée, dimanche 16 février, dans sa toute première campagne électorale. Après l’abandon de Benjamin Griveaux, l’ancienne ministre des Solidarités et de la Santé, hématologue de profession, s’est glissée avec aisance dans la peau de la candidate LREM à la Mairie de Paris. Entre réunions pour ajuster le programme, coups de téléphone pour élargir son réseau et premières poignées de main aux Parisiens, l’adversaire, entre autres, d’Anne Hidalgo et de Rachida Dati, a moins de quatre semaines pour convaincre. Alors, chaque minute compte. 7 h 40. Elle passe le portail sans charme de son immeuble du 5e arrondissement. Au bout de la rue, le jardin du Luxembourg et, plus loin, la tour…