ZINIO logo
DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Mode
ELLE France

ELLE France No. 3883

Depuis plus de soixante ans, chaque semaine, dans ELLE, les femmes s’informent sur l’actualité, les tendances, la mode, la beauté. ELLE est un magazine hebdomadaire qui a le souci de soi et des autres. C’est un magazine féminin où toutes les générations de femmes se retrouvent.

Lire plus
Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
CMI Publishing
Fréquence:
Weekly
Offre spéciale : Économisez 40% sur votre abonnement Zinio avec le code: BLACK2020
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
2,29 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
39,99 €(TVA Incluse)
52 Numéros

dans ce numéro

2 min.
l’enfance égarée

L’enfance, vous vous souvenez ? L’existence à 2 000 %, les émotions à fleur de peau, les sensations démultipliées. L’enfance, ce tournesol entièrement tourné vers l’avenir, « ce royaume de tumultes et de chuchotements », cette « expérience de l’indemne, de l’intact, de l’émerveillement, de la déception aussi »*. L’enfance semble épargnée par le maudit virus… D’un strict point de vue médical. Pourtant, elle pourrait bien être la victime collatérale. En ce foutu printemps historique, le petit humain a vu les rues se vider au nom d’un invisible danger. Il s’est perdu entre les injonctions contradictoires de ses parents, qu’il a découverts démunis et débordés, parfois excédés. De la crèche au lycée, le socle de sa vie sociale a vacillé. Il vit avec des mots nouveaux, « contamination », «…

1 min.
tout ce qui nous rend heureux cette semaine

1 SUR LE GRIL C’est la soirée qui nous fait kiffer. Le barbecue reprend du poil de la bête, avec une version ultra-légère à s’offrir. Vive les merguez entre amis ! 2 ESPRIT LIVRE CELLES QUI N’ARRIVENT PAS À FAIRE OUVRIR UN BOUQUIN À LEURS ADOS DOIVENT FONCER SUR CES PODCASTS RÉALISÉS PAR LES LISEUSES. DANS CES REMIX LITTÉRAIRES, BALZAC, HOMÈRE OU RABELAIS PRENNENT UN SACRÉ COUP DE JEUNE. volumesonore.com 3 MESSAGE PERSONNEL On fond pour les gâteaux secs Le French Biscuit gravés de douze tendres petits mots à offrir à son papa ou à sa maman, sans attendre leurs fêtes ! 4 TOUS EN SCÈNE ! LE FESTIVAL CULTURISSIMO SE DÉROULE EN LIGNE JUSQU’AU 12 JUIN. 40 LECTURES FILMÉES AU THÉÂTRE DU PETIT SAINT-MARTIN AVEC NICOLE GARCIA, DOMINIQUE BLANC, LAURENT STOCKER, ET DE NOMBREUX CONCERTS, DONT…

3 min.
nicolas bedos

Votre état d’esprit du jour ? Aussi changeant qu’un ciel breton. Un peu inquiet, mais débordé de travail. Á qui avez-vous pensé ce matin? À ma mère. Puis à Macron. Puis à Jérôme Seydoux. Bizarre... Le défaut que vous préférez chez l’autre? L’optimisme. Et chez vous ? Une certaine indulgence pour ma stupide franchise. Un menu idéal pour ce soir ? Je rêve d’un chashu ramen, d’un chahan et de gyozas chez Higuma, rue Sainte-Anne (Paris-1er ). Mais c’est fermé… Á quoi ne résistez-vous pas ? À un Moscow Mule, à la tendresse d’un ami. Les deux mélangés ! Un personnage de fiction qui vous fascine ? Martin Eden, dans « Martin Eden » de Jack London. Je l’admire car il s’est hissé dans les plus hautes sphères à coups de rêves et d’esprit. Et dans la…

4 min.
wintour infernale ?

Serait-ce le fameux flegme britannique ? Fin février, alors que la fashion week parisienne, qui suit les défilés de Milan, redoute une épidémie de coronavirus, Anna Wintour résiste. Une présence toute symbolique, un gage de soutien à ce monde qui la fait vivre. Au premier rang, comme si de rien n’était, elle moque les rédactrices de mode reparties précipitamment. Pas question de déserter. Son staff est prévenu : « This is not a big deal. » De retour à New York, elle s’affranchit de la quarantaine et attend tout le monde dans les bureaux du One World Trade Center… Trois mois plus tard, le Covid-19, qui a frappé de plein fouet l’industrie du textile jusque dans son berceau meurtri de la Lombardie, aura-t-il finalement raison de la toute-puissante patronne du…

2 min.
le massacre des innocents

L’Afghanistan connaîtra-t-il jamais la paix ? À l’heure où talibans et Américains viennent de signer, le 29 février à Doha (Qatar), un accord censé mener le pays sur le chemin d’une possible et durable trêve, un attentat a une nouvelle fois ensanglanté la capitale. Plusieurs tueurs ont fait irruption le 12 mai dans l’hôpital Dasht-e-Barchi, dans l’ouest de Kaboul. « Avec une cible éminemment symbolique, la maternité », souligne Chékéba Hachemi, présidente-fondatrice de l’ONG Afghanistan libre. Interview. ELLE. Que savez-vous de cette attaque contre une maternité à Kaboul ? CHÉKÉBA HACHEMI.. Comme souvent dans ce genre d’attaques, le nombre de victimes est sous-estimé. Il semble que six bébés sont morts et non pas deux comme on a pu le lire ici et là. Une femme qui venait d’accoucher a aussi été assassinée…

1 min.
présent !

« Tu veux dire que tu as fait une réunion en présentiel ? » s’est-on estomaqué quand je confiais avoir invité deux consœurs pour « échanger », comme on dit aujourd’hui à la place de « bosser ». D’abord, à l’heure du télétravail, ce fut comme avouer un cinq à sept à trois. Puis il a fallu encaisser ce barbarisme qui fait froid dans le dos : « en présentiel »… Si je comprends bien, avant le coronavirus et son lot de chamboulements, on pouvait être présent ou absent du bureau, et aujourd’hui, par la grâce de Zoom et autres Skype, on peut assister à une réunion en… « absentiel » ? Reconnaissez qu’il y a de quoi ressentir des difficultés respiratoires. Cette étrange sensation d’avoir une vie duplice, d’être…