Maison et Jardin
Esprit Bonsai

Esprit Bonsai

No. 106

Ce magazine bimestriel s'adresse à tous ceux qui aiment les bonsais et tout ce qui s'y rapporte, dans le même esprit : l'ikebana (art floral japonais), le kusamono (culture de plantes sauvages en pot), le suiseki (l'art japonais des pierres de collection), ou encore les jardins. Dans chaque numéro, des conseils pratiques pour réussir vos bonsais, vos arrangements floraux et pour comprendre l'art des pierres.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
LR Presse
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
6,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
34,99 €(TVA Incluse)
6 Numéros

dans ce numéro

1 min.
garder le lien

La période sanitaire que nous traversons est pour le moins mouvementée. Le monde du bonsaï n’est pas épargné, loin s’en faut, par toutes les mesures prises pour limiter la pandémie du Covid-19. Dans un climat d’incertitude et d’angoisse, il est bon de se protéger et de se frayer un chemin vers ce qui pourrait nous faire évoluer au travers de cette expérience, individuellement, et peut-être collectivement. Le collectif étant constitué d’individualités se conjuguant plus ou moins bien. Pour rester en contact avec vous pendant cet isolement, nous avons cherché des idées pour vous distraire un peu. Les réseaux sociaux peuvent permettre de garder le lien. Nous avons donc eu à coeur de vous relayer des nouvelles des confinés, professionnels ou amateurs, parfois en exclusivité, sur notre page Facebook. « Les…

3 min.
agenda

ANNULATIONS ET REPORTS Le confinement que nous avons vécu en ce printemps dû à la pandémie du covid-19 a entraîné l’annulation de tous les événements du bonsaï, en France, mais aussi en Europe, jusqu’à la fin juin, pour l’instant. Pour ce qui est de cet automne, la plupart des événements sont maintenus, mais nul ne peut encore prévoir si la situation sanitaire leur permettra d’avoir lieu. • Si le Bonsaï club de Monaco a annulé Les Jolis Matins de Juin, impossible pour lui de fixer pour l’instant une nouvelle date en 2021. Mais une exposition de suiseki en collaboration avec l’AFAS, l’Association française des amateurs de suiseki, est à l’étude pour cet automne. À suivre. http://www.lesjolismatinsdejuin.fr/ et bonsaiclubmonaco.free.fr/ • Le congrès 2020 de la Fédération française de bonsaï, qui devait avoir lieu à…

2 min.
sur le net

VITAL BONSAÏ Pépiniériste spécialisé à Périgueux et donc professionnel du végétal, Bruno Faure anime sa chaîne Vital Bonsaï avec beaucoup d’entrain. Son objectif est de développer et de démocratiser l’art du bonsaï simplement et de faciliter la vie du bonsaika. Il insiste beaucoup sur la culture de l’arbre et sur la compréhension de son fonctionnement pour garder un bonsaï en vie. Il propose des vidéos sur les semis, les boutures, le choix d’un arbre, mais aussi sur le rempotage, les substrats, les engrais ou encore la formation d’un pin. Un voyage au Japon lui a donné l’opportunité de présenter des jardins et pépinières spécialisés. Pendant la période du confinement, il a invité de nombreux artistes du bonsaï à faire des directs sur sa chaîne, des vidéos toujours disponibles avec Francisco Ferreira,…

3 min.
les professionnels: un maillon primordial

Sans les pépiniéristes, les ébénistes, les céramistes, les artistes, les commerçants, les artisans et les éditeurs qui gravitent autour de l’art du bonsaï, celui-ci ne serait qu’une coquille vidée de ce qui nourrit et permet sa pratique. Le lundi 16 mars, l’annonce du confinement dû à la pandémie de Covid-19 est arrivée comme un couperet, même si beaucoup d’entre nous se doutaient de cette mesure. En quelques heures, toute l’activité économique a changé de visage et le monde du bonsaï s’est aussi mis en confinement. Les pépinières et les boutiques ont fermé, les cours et les stages ont été annulés, de même que les expositions, avec leur marché de professionnels. Les chantiers de jardin sont restés en attente. Garder le lien Du jour au lendemain, il était impossible pour beaucoup de continuer leur…

3 min.
le grand ménage

Ce grand bonsaï de pin m’a regardé en silence : « Pourquoi moi ? Pourquoi pas cette vieille souche d’aubépine ou ce Juniperus squamata qui n’a jamais démontré grand-chose ? » J’ai hésité un court instant, secoué la tête et chargé le pin à l’arrière de ma camionnette. Le pin, et une multitude d’arbustes qui, un jour (ouais, c’est vrai !), feraient des bonsaïs spectaculaires. Cette décision difficile, quelqu’un devait la prendre. Certains bonsaïs sont comme de vieux amis ou proches qui restent trop longtemps. Tôt ou tard, ils doivent partir. J’ai fait un grand ménage et, pour la première fois en plus de 35 ans de création de bonsaïs, je me rends compte que certains arbres de ma collection n’atteindront tout simplement pas la maturité dans le peu de temps…

6 min.
crespi shohin festival le meilleur des petits bonsaïs

En Europe, le Bonsai shohin festival est l’une des très rares expositions internationales consacrées exclusivement aux shohin, bonsaïs qui n’excèdent pas 23 cm. Du 21 au 23 février 2020, le festival accueillait, pour sa cinquième édition, de prestigieux maîtres japonais : Hiroki Miura, un fidèle de la manifestation, et Kiyokuni Shitamukai, au siège de Crespi Bonsai, à Parabiago (MI), en Italie. Le Bonsai shohin festival est organisé par la famille Crespi, qui forme une entreprise familiale spécialisée dans le bonsaï et connue à l’échelle internationale. Dans un cadre intimiste L’exposition est ouverte à tous les amateurs qui souhaitent exposer leur shohin : ceux-ci ont répondu à l’appel depuis toute l’Italie. Le maître japonais Hiroki Miura se charge personnellement d’encadrer la mise en place des compositions le vendredi, la veille de l’inauguration. Dans l’après-midi,…