DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Culture et Littérature
Guerres & Histoires

Guerres & Histoires

No. 57

Guerres & Histoires, le nouveau trimestriel de la gamme Science & Vie, met l’accent sur les principaux conflits qui ont marqué notre histoire. Il s’attache ainsi à livrer une explication claire sur les protagonistes des grandes guerres, leurs stratégies et leurs technologies d’armement.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Reworld Media Magazines
Fréquence:
Bimonthly
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
5,40 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
24,90 €(TVA Incluse)
6 Numéros

dans ce numéro

3 min.
édito

Il y a des villes marquées au fer rouge de la guerre. Pour la France, c’est Sedan où, à trois reprises (1870-1914-1940), face au même adversaire, ses armées furent battues dont deux fois (1870 et 1940) avec les conséquences les plus graves. Qu’est-ce qui explique cet acharnement du sort sur une petite ville d’une vingtaine de milliers d’habitants jadis célèbre pour son drap et ses dentelles ? Y aurait-il à l’œuvre un puissant déterminisme géographique ? On peut certes forcer la carte en voyant dans un pont sur la Meuse l’amorce d’une pénétrante vers Paris via la vallée de l’Aisne. Ne serait-ce d’ailleurs pas pour clore ce point d’entrée qu’au XVe siècle la famille La Marck-Arenberg avait fait élever sur le site une immense forteresse ? Mais n’a-t-on pas également…

22 min.
un soviétique en syrie durant la guerre du kippour

G&H: Quand entrez-vous dans l’Armée rouge ? Alexeï Ivanovitch Druze : En 1950, lorsque j’intègre l’école des blindés. On ne disait déjà plus Armée rouge [depuis 1946, NDLR], mais armée soviétique. Après trois ans d’études, je sors major de ma promotion. Staline vient de mourir. J’ai travaillé dur pour avoir le droit de choisir le district militaire où je servirai. Je voulais faire mon service en Allemagne de l’Est. L’officier politique me dit Niet ! Avec ce petit commentaire: « Si tu étais marié, on pourrait te laisser partir. Tout seul, qui peut garantir que tu ne vas pas passer à l’Ouest ? » Comme le district militaire des Carpates était le plus populaire à l’époque, je signe pour les Carpates. On m’expédie à Rovno [en Ukraine, NDLR] où se trouve…

1 min.
l’arsenal antiaérien soviétique

Notre témoin évoque quatre systèmes de missiles, deux sol-sol et deux sol-air. Le missile balistique tactique (portée 300 km) mobile R-17 Elbrus est plus connu sous sa dénomination OTAN Scud B. C’est un gros engin de 6 tonnes, long de 11 m, qui peut porter une tête nucléaire de 5 à 70 kt. Il est entré en service dans les formations soviétiques en 1964. Le 2K6 Luna (Frog-3 pour l’OTAN) est un missile balistique tactique (45 km de portée) porteur d’une petite charge nucléaire ou conventionnelle. A partir de 1960, chaque division soviétique reçoit 4 lanceurs chenillés. Le 9K31 Strela-1 (SA-9 Gaskin) désigne un missile antaérien à courte portée et basse altitude (900-4 000 m) à guidage infrarouge monté sur un châssis de véhicule de reconnaissance. Il est en dotation…

1 min.
la guerre du kippour sur le front syrien

6 octobre 1973, 14 heures : l’armée syrienne attaque sur le Golan en même temps que les Égyptiens sur le canal de Suez. 7-9 octobre : bataille de chars de Kuneitra et prise du sud-Golan par la 5e D.I. syrienne. 9-10 octobre : contre-attaque israélienne. Le sud-Golan est repris. 11-14 octobre : les Israéliens poussent sur la route de Damas, qu’ils approchent à 40 km. 20 octobre : deux divisions blindées irakiennes contre-attaquent sans succès. 22 octobre : l’ONU impose un cessez-le feu, mal respecté. 24 octobre : L’URSS menace d’intervenir, réponse ferme des Américains. 31 mai 1974 : après sept mois d’échanges de tirs, Israël se retire sur le Golan. Une mission de l’ONU s’interpose.…

1 min.
l’avis de la rédaction

Le lieutenant-colonel Druze a la dent dure avec l’armée syrienne. Sans parler de ses préjugés contre les musulmans d’Asie centrale, très courants en URSS. Les chars de la 5e division syrienne, où se trouvait notre témoin, ont bel et bien percé à Rafid. Les plus terribles combats de chars se sont déroulés à la droite de la 5e D.I., dans la « Vallée des larmes ». Des centaines de tankistes syriens de la 1re division blindée ont été tués alors qu’ils lançaient leurs machines dans des charges suicidaires. Nous n’avons pas trouvé confirmation de l’épisode des T-55 abandonnés en pleine bataille, qui paraît d’autant plus douteux qu’il serait intervenu au premier jour de l’offensive, quand les Syriens avancent encore. De même, Alexeï Druze ne rend pas compte des dizaines d’appareils…

13 min.
actus

LES SECRETS DU UC-47 Il avait été coulé le 18 novembre 1917 avec ses 26 membres d’équipage lors d’un véritable guet-apens naval et après avoir envoyé par le fond en quelques mois une soixantaine de navires de commerce de l’Entente. Son nom : UC-47, capitaine Paul Günther Wigankow, sous-marin allemand de la classe UC-2 lancé en 1916. Après 103 ans de repos à une cinquantaine de mètres de profondeur en mer du Nord au large des côtes anglaises, le navire fait aujourd’hui l’objet d’une intense campagne de fouilles de la part d’une équipe d’archéologues de l’université de Southampton, utilisant les moyens les plus modernes dont deux petits sous-marins télécommandés. Double objectif : déterminer précisément les circonstances de la destruction du navire par le patrouilleur P-57 un événement encore rare à l’époque faute…