Chasse et Pêche
Le Chasseur Français

Le Chasseur Français No. 1479

Chaque mois, retrouvez des reportages et des conseils pratiques concernant la chasse, la pêche, le jardin. Et en plus, des petites annonces classées au service de nos lecteurs.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Reworld Media Magazines
Fréquence:
Monthly
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
2,70 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
22,99 €(TVA Incluse)
12 Numéros

dans ce numéro

2 min.
bonjour la france l’almanach

Profitez de la lune Lune montante: du 11 au 25. Lune descendante: du 1er au 10 et du 26 au 31. Jardin: les 1er , 2 et 3, semez les pois. Les 4 et 5, plantez les pommes de terre. Les 9 et 10, semez les pelouses. Le 17, taillez les haies et les arbustes à feuillage décoratif. Le 19, mettez en place des plants d’aromatiques vivaces. “Petite pluie de mai et les gens sont gais” Les 25 et 26, semez des annuelles qui fleuriront en été et en automne: cosmos, capucine, belle-de-jour, nigelle de Damas, clarkia. Les 29 et 30, repiquez en place les légumes-fruits (tomate, melon…). Animaux: le 11, faites parer et ferrer les sabots des chevaux. Les 12 et 13, visitez les ruches et, si nécessaire, mettez les hausses en place. Champignons: les 8, 9, 10 (après la pleine lune),…

1 min.
résilience

La France a traversé sa plus grave crise sanitaire depuis un siècle avec le confinement de toute sa population. Pendant cette période, les personnels de santé ont été héroïques en n’ayant qu’une chose à l’esprit: sauver des vies! Nous menons une guerre, mais, cette fois-ci, l’ennemi est un virus mortel. À la campagne comme en ville, nous avons dû rester chez nous avec la distance sociale imposée, qui a été douloureuse pour beaucoup. C’est à la sortie d’épreuves traumatisantes comme celle-ci que notre pays a toujours su démontrer sa capacité à rebondir et à retrouver le goût de la vie. Mais aurons-nous envie de vivre comme avant? Cette période d’angoisses ne va-t-elle pas nous obliger à réfléchir et envisager l’avenir différemment? Des observateurs prédisent déjà que les Français auront un…

5 min.
pourtant, que la campagne est belle...

Les faits Identifié en France le 24 janvier 2020, le coronavirus poursuit sa route macabre à travers le monde. Confinés depuis le 16 mars, mais toujours un peu rebelles face aux directives contraignantes, les Français, et notamment les citadins, ont mis du temps à comprendre et à respecter les règles instaurées par le Gouvernement face à l’urgence et la gravité de la situation. Des citadins qui ont fui la ville… L’avis du Chasseur Français Une situation mal anticipée… Dès l’annonce d’Emmanuel Macron, qui nous « invitait » à rester cloîtrés chez nous, nombre de Franciliens et de citadins des grandes métropoles s’empressaient de rejoindre les gares et quittaient la ville pour rejoindre la famille et profiter de l’air encore sain de la campagne. Peut-être sans le savoir, ils transportaient avec eux ce virus…

5 min.
vers une interdiction totale du plomb à la chasse ?

Les faits L’abandon du plomb est l’objet de vifs débats au sein des pays membres de l’Union européenne. Le 5 mars dernier, l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA), qui avait été saisie par la Commission européenne, a retiré le plomb de la liste des matériaux urgents à traiter. Pour autant, cet arrêt n’est qu’un sursis avant l’inéluctable suppression du plomb dans nos cartouches. L’avis du Chasseur Français Si l’ECHA a retiré le plomb de la liste des matériaux urgents à traiter, à la suite d’un vote où la France s’est abstenue, le groupe de travail planche toujours sur la question du «zonage». Ce terme désigne l’interdiction d’utiliser de la grenaille de plomb autour d’une zone humide temporaire et élargie à 400 mètres. Le porteur de munitions plombifères contrôlé dans cette zone se retrouverait…

5 min.
ils ont fait le pari de changer de vie dave “pour réussir à changer de vie, il faut chance et hasard”

Le Chasseur Français: À 21 ans, vous décidez de quitter les Pays-Bas, pourquoi? Dave. En fac de droit, je n’étais pas à ma place. Mon père était professeur d’anglais. Moi, je chantais depuis toujours. J’avais même fait un disque à Londres, à 19 ans. L’année de ma majorité, à 21 ans, j’ai décidé de partir. LCF. Vous avez 1000 florins, environ 700€ d’aujourd’hui en poche et vous ralliez Marseille via les canaux de France et de Belgique ? Dave. J’ai embarqué sur un bateau avec mon meilleur ami. À Namur, en Belgique, notre première escale avec plus un sou en poche, je chantais Yesterday des Beatles dans une pizzeria. L’argent récolté nous a permis de reprendre les canaux. On a mis des mois pour arriver près de Marseille, où j’ai chanté en faisant…

8 min.
ils ont fait le pari de changer de vie

78 % des Français* rêvent de changer de vie… De la mode parisienne à l’élevage de chevaux dans le Lot, il n’y a qu’un pas à franchir. Un sacré pas. Charlotte Laumonier, 40 ans, en convient en riant. Cette mère de quatre enfants a quitté sa vie de journaliste de mode pour s’établir à Figeac et assouvir sa passion pour les chevaux. Ce changement de vie, elle l’a décidé soudainement, il y a deux ans à la fin de ses vacances dans le Lot. «Je ne remettrai plus les pieds à Paris», a-t-elle déclaré ce jour-là à son mari François, 43 ans, à l’époque directeur d’un palace parisien. Lui-même, en arrêt maladie, a suivi sans hésiter. Branle-bas de combat: en quelques semaines, il a fallu trouver une maison, une école pour…