ZINIO logo
DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Le Chasseur Français

Le Chasseur Français No. 1488

Ajouter aux favoris

Chaque mois, retrouvez des reportages et des conseils pratiques concernant la chasse, la pêche, le jardin. Et en plus, des petites annonces classées au service de nos lecteurs.

Lire plus
Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Reworld Media Magazines
Fréquence:
Monthly
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
2,70 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
22,99 €(TVA Incluse)
12 Numéros

dans ce numéro

1 min.
expliquer la chasse

Après une année 2020 marquée par des attaques de toutes parts contre la chasse et le mode de vie rural, Willy Schraen et la FNC sonnent la riposte et sortent, notamment, un manifeste: «La Chasse, cŒur de la biodiversité», pour rétablir la vérité. Cette brochure d’une vingtaine de pages a été envoyée à 600000 élus (conseillers départementaux et régionaux, parlementaires, maires et députés européens) afin d’expliquer la chasse car, pour le président de la FNC, «la chasse n’a pas besoin d’être défendue mais expliquée». Cette publication permet de présenter l’impact économique et l’investissement de la chasse, l’étendue des missions de service public portées par les chasseurs afin de préserver la biodiversité, mais aussi leur rôle pour assurer une veille sanitaire ou réguler les espèces comme le sanglier. L’objectif est clairement d’apporter…

3 min.
le plomb en question…

Les faits Voilà des années que l’utilisation du plomb dans les munitions de chasse est décriée, mais peu à peu l’étau se resserre sur ce métal lourd dont l’Europe ne veut plus. L’avis du Chasseur français Comme bien souvent, un sujet d’actualité majeur (en l’occurrence le coronavirus) a été l’arbre qui cachait la forêt de décisions politiques prises sans réelle concertation et passées inaperçues dans la fuite en avant d’une époque devenue folle. Pourtant les conséquences de ces décisions se révéleront parfois douloureuses pour les personnes concernées. Dans le cas du plomb pour les munitions de chasse, la date butoir de janvier 2023 a été avancée par l’Europe comme étant celle qui sonnera le glas du plomb dans les zones humides et dans les périmètres tampon de 100 m qui les entourent. C’est ce…

4 min.
la fin des nitrites dans la charcuterie?

Les faits En décembre, sous la plume de Richard Ramos, député du Loiret, des parlementaires ont déposé une proposition de loi destinée à interdire les nitrites utilisés dans la charcuterie. L’avis du Chasseur français Le jambon blanc n’est pas rose… Cette coloration provient des nitrites ajoutés par les industriels en guise de conservateurs. Reconnaissables sur les étiquettes sous les codes E249 à E252 (nitrites, nitrates de potassium et de sodium), ces additifs empêchent également la prolifération de bactéries. Très réglementés, mais à la fois controversés, ils favoriseraient certains cancers. L’Agence de sécurité sanitaire (Anses) a lancé une évaluation de l’incidence des nitrites ajoutés dont les résultats sont attendus au printemps. Poussés par des ONG, les industriels ont développé des techniques de substitution pour parvenir au « zéro nitrite », tout en brandissant des…

3 min.
le silure, prédateur des aloses

Une étude montre que le silure menace aujourd’hui certaines espèces de poisson comme la grande alose. Il aura fallu trois ans aux chercheurs munis de caméras d’une grande sensibilité pour filmer la prédation de nuit, lors de la période de reproduction, et pour apporter cette conclusion. En avril-juin, en milieu de nuit, les aloses montent à la surface pour se reproduire. Moins méfiantes, elles deviennent des proies faciles. En analysant les estomacs des silures, les chercheurs ont découvert que durant cette période plus de 80 % abritaient de grandes aloses. I.L. La nature et le tourisme en question Garante de la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l’Europe, la convention de Berne dénonçait au printemps dernier la surfréquentation touristique de la réserve de Scandola en Corse. Le lieu…

7 min.
mont-de-piété cette autre banque à la rescousse des débrouillards

Prêt minimal: 30 € Prêt moyen : 600 à 800 € Devant le crédit municipal de Toulon, dans le Var, il n’y a pas foule ce matin-là. « D’ordinaire, les gens font la queue, sur le trottoir, avant l’ouverture», précise Grégory, employé de l’institution qui nous ouvre ses portes. Covid oblige, les usagers arrivent au compte-gouttes, sur rendez-vous. Ils y entrent d’un pas preste et patientent à peine dans la grande salle d’attente vide. Ils espèrent ainsi obtenir un prêt sur gage ou venir récupérer des biens laissés en gage quelques mois ou années plus tôt après avoir remboursé la somme prêtée, et les intérêts (lire encadré p.16). Une pratique peu connue, presque taboue, mais vieille de plus de quatre siècles en France (lire encadré p.17). Peu importe son taux d’endettement,…

1 min.
prêt sur gage, mode d’emploi

La démarche ne prend que trente minutes, le temps de présenter les papiers requis (une pièce d’identité et un justificatif de domicile), de faire estimer le bien, de signer le contrat d’engagement et de récupérer l’argent. Seuls les biens qui ne se dévaluent pas sont acceptés. Les objets en or représentent 80 à 85 % des biens engagés. Sont aussi acceptés les toiles de maître, pierres précieuses ou certains objets de collection. Le prêt s’élève de 50 à 80 % de la valeur du bien engagé, pour un minimum de 30 €. Tous les six mois, il faut payer des intérêts (autour de 5 %). À défaut, l’objet est mis aux enchères.…