Chasse et Pêche
Le Chasseur Français

Le Chasseur Français No. 1447

Chaque mois, retrouvez des reportages et des conseils pratiques concernant la chasse, la pêche, le jardin. Et en plus, des petites annonces classées au service de nos lecteurs.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Reworld Media Magazines
Fréquence:
Monthly
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
2,70 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
22,99 €(TVA Incluse)
12 Numéros

dans ce numéro

1 min.
glanées de-ci, de-là

Attention! chevreuil drogué À Augignac (Dordogne), il serait bon de dépêcher une brigade de l’ONCFS pour lutter contre le fléau de la drogue. En effet, un chevreuil y attaquait les habitants. Selon le quotidien La Dépêche, l’animal, aurait ingéré de la fleur de Bourdaine, une plante aux effets psychotropes pour son espèce. Les 40 loups de “Jupiter” Le ministre de la Transition écologique et le ministre de l’Agriculture étaient en plein bras de fer pour établir le nombre de tirs de loups (N.D.L.R. : 40 pour 2017-2018). L’arbitrage est venu de l’Élysée, pour mettre tout le monde d’accord. Pour les dossiers sulfureux, prière de s’adresser en haut lieu! Embouteillage aux permis Difficile de valider son permis de chasse en juin dernier. Motif : dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, cafouillage informatique autour…

2 min.
rentrée des classes!

Le Chasseur Français refait sa toilette avec de nouvelles rubriques et une mise en page améliorée. Vous allez trouver un magazine qui vous emmène dans des petits coins sympas de chasse et de pêche en France car nous considérons que ce pays recèle en son sein mille raisons d’être heureux. Le Chasseur Français s’assume comme lien premier entre toutes les composantes de notre ruralité, trait d’union de nos campagnes où les problèmes de transmission comme de voisinage se côtoient. C’est le magazine qui vous réapprend à aimer la France, à travers une temporalité qui n’est pas celle d’internet et de l’hédonisme digital. Non, au gré des pages du Chasseur Français, c’est un assemblage de ce qui nous rend uniques et si collectifs puisque nous y partageons un mode de vie…

1 min.
bonjour la france l’almanach

L’animal du mois LE LIÈVRE, UN DUR À CUIRE ! Quand un oreillard, poussé par les vendangeurs, sort entre deux rangs de ceps, nous voici plongés dans les journées de fin d’été. Car le lièvre affectionne tous les milieux, dès lors qu’ils lui offrent vivre et couvert, sans trop de dérangement. Même la monoculture de blé lui sied, parfois plus que la diversité paysagère. Notre capucin, en septembre tente bien des chasseurs et il reste l’animal phare de l’ouverture que ce soit au sud comme au nord de la Loire. Mais gare! Car beaucoup de hases n’ont pas fini d’allaiter leur dernière portée. Alors, même si le lièvre est le roi de l’ouverture, faites donc attention à sa reine! Car sa disparition entraînerait celle de ses sujets. Les marées Mortes-eaux : jeudi 29 -…

5 min.
ouverture 2017: les indispensables!

L’état du gibier Caille et tourterelle des bois – Ayant toutes deux bénéficié de bonnes conditions hivernales, cailles et tourterelles ont en outre effectué une migration exceptionnelle pour venir en nombre passer la belle saison sous nos latitudes. La caille s’y est reproduite tôt et avec succès, du moins sur la moitié ouest de la France, ce qui laisse présager d’une belle ouverture. Dans l’Est, en revanche, les cailles en provenance de Tunisie semblent avoir été contrariées pendant leur migration, d’où une présence plus faible que d’habitude. Malgré ces prévisions partiellement optimistes, rappelons qu’entre 1996 et 2016, la population de cailles aurait diminué de près de 40 %. Faisan – À l’instar de ses cousines les perdrix, le faisan a enfin bénéficié cette année d’un printemps favorable qui devrait permettre à l’espèce…

1 min.
nicolas hulot fixe le quota d’abattage à 40

Le gouvernement autorise l’abattage de 40 loups depuis le 1 juillet 2017 et jusqu’au 30 juin 2018, soit le même nombre que pour la période 2016-2017. L’arrêté prévoit un seuil intermédiaire de 32 loups à partir duquel les tirs de prélèvement ne seront plus autorisés. Seuls des tirs de défense ou de défense renforcée pourront avoir lieu. Mais les éleveurs en demandaient plus. Pour eux, cet arrêté est une marche en arrière. L’intérêt de l’élevage est passé “aux oubliettes.”…

1 min.
une vidéo à 22 500 €

Un jeune pêcheur professionnel risque une condamnation par la justice pour avoir pêché un marlin au harpon dans le port de Saint-Mandrier sous les yeux de nombreux touristes, et surtout sous celui d’un téléphone portable qui a filmé la scène. Mise en ligne sur les réseaux sociaux, elle a été vue 1,2 million de fois et provoque un véritable scandale. Deux associations de protection animale ont annoncé vouloir se porter partie civile souhaitant que ce jeune pêcheur soit condamné le plus lourdement possible (jusqu’à 22 500 € d’amende).…