DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUEMAGAZINES
CATÉGORIES
SÉLECTION DU JOUR
DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
 / Actualité et politiques
Le français dans le mondeLe français dans le monde

Le français dans le monde No. 420

Tous les deux mois, l’actualité pédagogique, culturelle et sociale de la langue française et de la francophonie. À la fois magazine d’information et outil directement utilisable en classe de langue, en particulier grâce à ses fiches pédagogiques et à ses reportages audio. Depuis 50 ans, le lien entre les professeurs de français du monde entier.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
SEJER
Lire plus
Offre spéciale : Abonnez-vous et obtenez 1 ans de numéros anciens GRATUITS! Les numéros gratuits, seront livrés 72 heures après l’achat.
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
10,11 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
59,22 €(TVA Incluse)
6 Numéros

DANS CE NUMÉRO

1 min.
le football au secours de l’orthographe

Deux Belges, anciens professeurs de français, ont lancé le plus sérieusement du monde l’idée de ne plus jamais accorder le participe passé lorsqu’il est précédé de l’auxiliaire avoir. Dans les pages qui suivent un débat et un billet reviennent sur cette initiative grammaticale qui peut paraître fantaisiste ou révolutionnaire, c’est selon. Toujours est-il que la recette magique pour accorder correctement ce participe passé n’existe pas pour l’instant, contrairement à l’astuce sportivo-orthographique découverte par une enseignante de la région parisienne. C’est la règle « Mbappé », du nom du désormais très célèbre attaquant de l’équipe de France de football. Celle-ci rappelle que devant « b » et « p », on mettra « m » plutôt que « n », comme l’illustre le nom du footballeur. Cette formule mnémotechnique aurait été…

1 min.
enfant

« Les enfants sont sans passé et c’est tout le mystère de l’innocence magique de leur sourire. »Milan Kundera, Le livre du rire et de l’oubli« J’étais un enfant, ce monstre qu’ils fabriquaient avec leurs regrets. »Jean-Paul Sartre, Les Mots« Nous sommes jusqu’au bout l’enfant de notre corps. »Daniel Pennac, Journal d’un corps« Un enfant, c’est un insurgé. »Simone de Beauvoir, Mémoires d’une jeune fille rangée« Ne cherchez pas à éviter à vos enfants les difficultés de la vie, apprenez-leur à les surmonter. »Louis Pasteur« En naissant, un enfant transforme deux adultes en parents. On peut dire ainsi que c’est l’enfant qui fait les parents. »Françoise Dolto, Paroles pour adolescents ou le complexe du homard« Je suis un éternel enfant, heureux de raconter une histoire. »Michel Piccoli, J’ai vécu dans…

6 min.
les variations huston

Née à Calgary, dans la province anglophone d’Alberta, au Canada, Nancy Huston a été profondément marquée par le départ de sa mère alors qu’elle n’avait que six ans. Très tôt, elle va alors apprendre « à neutraliser par l’écriture tout ce qui la blesse ». Elle l’atteste encore dans son dernier roman, Lèvres de pierre (Actes Sud): « Les mots réparent tout, cachent tout, tissent un habit à l’évènement cru et nu. » Ballottée de ville en ville dans son Canada natal, ce qui avait fait d’elle une perpétuelle étrangère dans son propre pays, elle déménage finalement aux États-Unis à 15 ans, son père ayant trouvé un poste d’enseignant dans le New Hampshire. Sur la côte est, Nancy Huston va rencontrer Adam, un professeur d’anglais de dix ans son aîné avec…

5 min.
strasbourg un avenir européen

Bordée par le Rhin, Strasbourg est une ville frontière entre la France et l’Allemagne. Convoitée par les deux pays, elle a connu un destin agité, tantôt territoire allemand, tantôt français. Mais depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, elle symbolise la réconciliation et la construction de l’Europe. Le Parlement européen et diverses organisations internationales y siègent. Strasbourg compte presque 300 000 habitants (800 000 pour la communauté urbaine). Elle est le chef-lieu d’une vaste région qu’on appelle désormais le Grand Est depuis la fusion de l’Alsace, de la Lorraine et de la Champagne-Ardenne. Le patrimoine architectural de son centre-ville historique, cerné par l’Ill, rivière qui se jette dans le Rhin, est remarquable. Ses maisons à colombages construites entre le xvie et le xviie siècles, ses 21 ponts, ses canaux…

3 min.
lecture, espace en voie d’apparition

Signe de reconnaissance: un livre. Attitude la plus coutumière: le nez plongé dedans. Lieu préféré: les espaces publics. C’est qu’à l’heure où l’on soupçonne les réseaux sociaux d’amoindrir le goût pour la lecture, d’aucuns lisent partout, lisent tout le temps, lisent à leur convenance. Et à travers eux, la reconnaissance, comme le dit si bien Audrey Siourd qui a photographié des inconnues lisant dans le métro, celles qu’elle appelle les « liseuses de bonne aventure », qu’« un livre, c’est quelque chose de très concret: on l’a dans sa poche, dans son sac, on l’emmène souvent avec soi, on le sort pour faire une pause ». C’est ainsi que les livres déambulent avec nous et envahissent nos tables de chevet. Tout lecteur veille à garder son livre au plus près…

3 min.
quand le tennis parle français

Oui, le tennis aura l’accent français en cette fin d’année. Du 23 au 25 novembre, à Lille, la France défendra son titre en Coupe Davis contre la Croatie de Marin Cilic et Borna Coric, dans un alléchant remake de la finale de Coupe du monde de football. Ce sera la dernière édition sous son format traditionnel. Une réforme historique, qui n’a pas manqué de soulever la polémique, entrera en vigueur l’an prochain. La compétition sera répartie sur deux semaines, une semaine qualificative en février et une phase finale en novembre, où 18 équipes s’affronteront en trois sets gagnants en un même lieu. En 2019 et 2020, ce sera à Madrid. Mais il est un autre rencontre entre le tennis et la langue française qui sera passée inaperçue aux yeux du grand…