Actualité et politiques
Le Journal du dimanche

Le Journal du dimanche No 3807

Retrouvez tous les dimanches l'actualité nationale et internationale, politique, économique, sportive et culturelle...Le JDD vous permet de revenir sur les événements forts de la semaine, et de découvrir aussi les rendez-vous du week-end à ne pas manquer.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Lagardere Media News
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
1,11 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
44,99 €(TVA Incluse)
50 Numéros

dans ce numéro

2 min.
la bataille de l’opinion va repartir

La grève dure, mais la bataille de l’opinion est entre parenthèses. Période de Noël oblige, aucun sondage n’a été publié ces derniers jours. La dernière enquête réalisée, jeudi 19 et vendredi 20 décembre, est celle de l’Ifop publiée dimanche dernier dans le JDD. Elle montrait un soutien à 31 %, deux points de moins qu’au début de la grève, le 5 décembre. La « sympathie » pour les contestataires n’a pas changé (20 %). La semaine dernière, 19 % des Français étaient opposés (+ 1), 15% hostiles (+ 3) et 15 % « indifférents » (- 2). Les lignes ont donc peu bougé : une majorité de Français continue d’avoir une opinion positive envers les grévistes, sans toutefois rejeter le principe d’une réforme des retraites. Mais ils nourrissent une défiance…

3 min.
le blocage continue, le ton monte

Sur un mur du siège de la CGT à Montreuil sont affichées les lettres d’insultes et de menaces reçues par le secrétaire général du syndicat. Philippe Martinez n’en a cure : « Ça aurait plutôt tendance à me motiver », dit-il. Au 25e jour de grève contre la réforme des retraites et alors que le chassé-croisé de vacanciers s’annonçait compliqué ce week-end, non seulement l’heure n’est pas à la trêve pour les opposants à la réforme des retraites mais Martinez hausse le ton. Il manifestait hier à Paris, avec plusieurs milliers de personnes auxquelles se sont joints 300 Gilets jaunes. Des actions ont également eu lieu en province, à Bayonne, Toulouse, Saint-Étienne ou Rennes. Alors que l’impact des arrêts de travail se fait sentir sur les fiches de paie, que certains…

5 min.
philippe martinez, secrétaire général de la cgt « le gouvernement organise le bordel »

La grève est entrée dans sa quatrième semaine. Les Français sont-ils condamnés à attendre le 7 janvier, date de la reprise des discussions entre syndicats et gouvernement, sans espoir d’amélioration de la situation ? Je pourrai vous répondre si le gouvernement se manifeste d’ici là. Pour l’instant, je n’ai eu aucune nouvelle depuis la réunion multilatérale du 19 décembre. Plutôt que d’envoyer aux journalistes des communiqués pour annoncer des réunions, je leur suggère de nous appeler directement. Le gouvernement connaît les conditions de la reprise du travail : le retrait du projet de loi et un travail sur l’amélioration du système actuel. Ce sont deux choix de société qui s’opposent : l’un, individualiste, celui du gouvernement, et le nôtre, solidaire. Participerez-vous à ces négociations ? La stratégie du gouvernement est de nous faire…

3 min.
quelques vérités sur les blocages

1. Il est ridicule et mensonger de prétendre que notre système de retraites n’a pas besoin d’être modifié pour rester pérenne. Quand le nombre de pensionnés va croissant et que le nombre d’actifs diminue, ne toucher à rien nous conduit dans le mur, aussi sûr que deux et deux font quatre. 2. Fallait-il pour autant transformer le modèle tout entier – « changer de paradigme », comme on dit à l’ENA – en instaurant la retraite par points ? Emmanuel Macron a promis que ce serait plus juste et plus simple. Encore fallait-il en convaincre les Français. Nous n’y sommes pas. 3. L’un des enjeux de la réforme (certes pas le plus important) est l’abolition des fameux « régimes spéciaux ». À lire les sondages, cette option est plébiscitée. Or qui bloque…

2 min.
ces régimes qui vont rester spéciaux

La réforme des retraites voulue par Emmanuel Macron devait signer la mort des régimes spéciaux. Au fil des jours et alors que le conflit dure, le gouvernement semble toutefois enclin à reconnaître de plus en plus de « spécificités ». « On a toujours dit qu’un système universel, ce n’est pas un système uniforme », soulignait à la mi-décembre le Premier ministre, Édouard Philippe. Après les policiers et les militaires, le gouvernement a proposé cette semaine aux danseurs de l’Opéra de Paris, en grève, que le futur système ne concerne que ceux recrutés après 2022. Un accord a aussi été conclu avec les pilotes, hôtesses et stewards. Selon Christelle Auster, secrétaire générale du Syndicat national du personnel navigant commercial, première organisation des hôtesses et stewards, ces derniers ont « obtenu le…

6 min.
jean-baptiste djebbari, secrétaire d’état aux transports « la cgt pratique blocages et intimidations »

Pourquoi avoir fixé au 7 janvier la reprise des discussions avec les syndicats alors que la situation est compliquée dans les transports ? Tout d’abord, je tiens à rappeler que depuis deux ans le gouvernement a une discussion loyale avec les syndicats et leur a fait des propositions concrètes. Aujourd’hui, nous observons une décrue lente mais continue du nombre de grévistes, notamment à la SNCF, ainsi qu’une amélioration de la situation sur le réseau de la RATP, encore modeste mais réelle, en particulier sur les RER A et B. La SNCF a concentré tous ses moyens pour mettre un maximum de TGV à disposition pour les chassés-croisés des fêtes. Je tiens à saluer l’abnégation des agents non grévistes de la SNCF ; ils sont majoritaires et travaillent dans des conditions compliquées.…