DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUEMAGAZINES
CATÉGORIES
SÉLECTION DU JOUR
DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Actualité et politiques
Le Journal du dimanche

Le Journal du dimanche No 3808

Retrouvez tous les dimanches l'actualité nationale et internationale, politique, économique, sportive et culturelle...Le JDD vous permet de revenir sur les événements forts de la semaine, et de découvrir aussi les rendez-vous du week-end à ne pas manquer.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Lagardere Media News
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
1,11 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
44,99 €(TVA Incluse)
50 Numéros

Dans ce numéro

7 min.
vices cachés

Le site a été alimenté pendant des années. Puis il a mystérieusement disparu il y a quelques jours, juste avant la parution du livre choc de Vanessa Springora, Le Consentement(Grasset). Le scandale venait d’éclater. Gabriel Matzneff, l’écrivain licencieux à la brillante conversation, était entre-temps devenu Matzneff, le monstre pédophile, traqueur de jeunes filles, abuseur d’enfants. Le mondain distingué par Saint-Germain-des-Prés, ayant colonne ouverte dans plusieurs journaux et un carnet d’adresses volumineux dans l’édition, n’était soudain plus fréquentable. Est-ce pour cela que ce site à sa gloire a été effacé du jour au lendemain ? Ou bien est-ce la menace d’éventuelles poursuites judiciaires qui a provoqué l’affolement ? Matzneff est désormais visé par une enquête préliminaire du parquet de Paris ouverte pour viols sur mineur de moins de 15 ans, alors…

3 min.
ses rendez-vous manqués avec la justice

Vingt-quatre heures après la parution du livre Le Consentement, le parquet de Paris a décidé d’ouvrir avant-hier une enquête préliminaire pour viols. Le nom de Gabriel Matzneff n’est pas cité dans le communiqué du procureur Rémy Heitz, mais ce sont bien les éventuelles victimes de l’écrivain que sont désormais chargés d’identifier les policiers de l’OCRVP (Office central de répression des violences faites aux personnes) en France mais aussi à l’étranger. « Je ne suis pas sûr que ça débouche sur un procès, pronostique un proche de l’auteur. Sur ses virées en Asie, je ne crois pas qu’il y soit allé depuis 1998. Quant aux jeunes filles, ça fait des années que je ne lui connais que des maîtresses adultes. » La loi de 2018 a rallongé le délai de prescription pour…

2 min.
crime et consentement

PÉDOCRIMINALITÉ ET PÉDOPHILIE Dans sa définition de la pédocriminalité, l’organisation internationale de police Interpol donne comme principaux exemples l’abus et l’exploitation sexuels des enfants, mais aussi la traite ou le travail forcé de mineurs. Le « crime pédophile » n’existe pas à proprement parler dans le Code pénal français, mais commettre un viol ou une agression sexuelle sur un mineur de moins de 15 ans constitue une circonstance aggravante. ATTEINTE SEXUELLE ET VIOL Si une relation sexuelle entre un adulte et un adolescent de 15 ans et plus n’est pas répréhensible à condition qu’elle soit consentie et que l’adulte en question ne soit pas un ascendant ou une personne abusant de l’autorité que lui confèrent ses fonctions (enseignant, moniteur…), toute relation sexuelle entre un adulte et un enfant jusqu’à l’anniversaire de ses 15 ans…

6 min.
c’était le « petit marquis de saint-germain-des-prés »

Vanessa Springora, éditrice aujourd’hui âgée de 47 ans, a fait la connaissance de Gabriel Matzneff lors d’un dîner auquel l’avait conviée sa mère. La scène de la rencontre entre l’écrivain de 50 ans et la collégienne de 14 ans est au cœur de son livre Le Consentement. « À table, écrit Springora, il est assis à un angle de quarante-cinq degrés. Une prestance évidente. […]. À coups de belles reparties, de citations placées toujours à propos, l’homme […] sait charmer son auditoire et connaît sur le bout des doigts les codes du dîner mondain. Chaque fois qu’il ouvre la bouche, les rires fusent de toutes parts. » Tout autant que son style et ses poses d’écrivain maudit, ses habiles références à la mythologie gréco-latine ont longtemps fait de l’érudit Matzneff un…

4 min.
christian lehmann, écrivain « j’ai dénoncé à plusieurs reprises ce prédateur, cet ogre »

« J’ai rencontré Gabriel Matzneff en 1988. Cette année-là, mon premier roman connaît le succès. Je fais partie des coqueluches de la rentrée littéraire. Jeune médecin généraliste à Poissy, dans les Yvelines, me voilà brièvement invité dans les mondanités parisiennes. En décembre, l’hebdomadaire médical Impact Médecin, qui vient de me recruter comme chroniqueur, donne une soirée au Théâtre des Champs-Élysées. Je me retrouve assis à côté de Matzneff, un écrivain célèbre, adulé par la critique, qui tient lui aussi une chronique dans le journal et qui se présente comme un artiste maudit, victime de passions incomprises pour les adolescentes. Il est justement accompagné d’une très jeune fille ; elle s’est faite toute belle pour venir assister au ballet. Les parents de la demoiselle sont présents eux aussi. Je suis très mal…

2 min.
un écrivain subventionné par l’état

Depuis l’été 2002, Gabriel Matzneff bénéficie du soutien financier de l’État. Au total, il a touché 160 500 euros du Centre national du livre (CNL). L’écrivain reçoit une « allocation annuelle aux auteurs » de la part de cet établissement public placé sous la tutelle du ministère de la Culture et chargé d’aider le secteur de l’édition. Cette prestation est une aide sociale accordée à des écrivains vieillissants et parfois malades, ayant derrière eux, en général, des œuvres majeures mais de faibles revenus – 14 autres hommes et femmes âgés de 72 à 96 ans figuraient en 2019 sur la liste, non publique, des allocataires (un d’entre eux est mort depuis), pour un montant global de 140 000 euros. Pour décrocher cette rente à vie, Matzneff s’est beaucoup démené ; les…