DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUEMAGAZINES
CATÉGORIES
  • Art et Architecture
  • Aviation et Bateau
  • Business et Finance
  • Auto et Moto
  • Presse people
  • Comics & Manga
  • Artisanat
  • Culture et Littérature
  • Famille et Éducation
  • Mode
  • Cuisine et Vin
  • Forme et Santé
  • Maison et Jardin
  • Chasse et Pêche
  • Jeunesse
  • Luxe
  • Presse Masculine
  • Film, Télé et Musique
  • Actualité et politiques
  • Photographie
  • Science
  • Sports
  • Tech et Jeux Vidéo
  • Voyages et Plein air
  • Presse Feminine
  • Adulte
SÉLECTION DU JOUR
DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
 / Actualité et politiques
Le Point

Le Point

16 janvier 2020

L'hebdomadaire français d'information de référence.Avec rigueur, conviction et ouverture, Le Point analyse et prolonge en toute indépendance l'actualité politique, économique, sociale et culturelle en France et dans le monde.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
SEBDO
Lire plus
Offre spéciale : Économisez 40% sur votre abonnement!
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
3,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
59,99 €36 €(TVA Incluse)
26 Numéros

DANS CE NUMÉRO

4 min.
la cgt, syndicat antipauvres

« Salauds de pauvres ! » La formule est de ce vieux ronchon de Marcel Aymé, qui, au siècle dernier, avait toujours le mot pour rire. Que sont-ils devenus après l’insurrection des Gilets jaunes (GJ), qui rappelait les premiers jours de la Révolution française quand, en 1789, la « populace » affamée envahissait Paris ? La question a du sens alors que le mouvement contre la réforme des retraites commence à partir en sucette : les pauvres furent les grands absents d’un combat monopolisé par les conducteurs de train et de métro dont la CGT voulait nous faire croire, entre autres jobardises, qu’ils se battaient pour tous les salariés, y compris les sans-grade. La farceuse ! Comparez les pensions de la caste des grévistes professionnels des transports publics avec celles des enseignants…

3 min.
nos dirigeants sont-ils des sadiques?

Sont-ils plutôt du genre Dracula, Hannibal Lecter ou Marquis de Sade ? La question est ouverte. Quoi qu’il en soit, les gens qui nous dirigent sont forcément atteints d’une pathologie rare et atroce qui les pousse à persécuter les Français. Toutes ces réformes qu’ils s’obstinent à faire passer, ce doit être par plaisir d’affamer le peuple, de réduire ses avantages, bref, de le martyriser… Et cette jouissance est certainement très intense, puisqu’ils sont prêts, pour l’assouvir, à affronter impopularité, grèves et manifestations… « Le pouvoir est, par nature, criminel », écrivait le Divin Marquis. Pourquoi ne pas le croire ? À moins que, tout simplement, l’argent économisé ne soit… celui des Français. Stupéfiante découverte! Il est difficile de s’en douter, à écouter nos hémiplégiques débats politiques. Ainsi, à propos des retraites,…

3 min.
un problème de taille

Trois fois de suite, les Français ont élu un président de petite taille : Sarkozy, Hollande, Macron. On s’étonne ensuite que le pays aille mal. Je me souviens de la France sous le règne de trois grands types, je veux dire de trois types grands : de Gaulle, Giscard, Chirac. Quant à Pompidou, il était gros mais il n’était pas petit. À l’époque, les trains partaient et arrivaient à l’heure. Si on met de côté les événements de Mai 68, gros monôme d’étudiants attardés bientôt en dépression nerveuse, la paix sociale régnait, notamment à la SNCF et à la RATP. Pour aller travailler, les Français n’étaient pas obligés de faire deux heures de marche ou trois heures de voiture. Pourquoi ? Parce que, quand un type de 1,85 m parle,…

3 min.
convention pour le climat : le pari risqué de macron

«J’ai fait cette convention pour que vous forciez la main au système», a déclaré le président de la République vendredi 10 janvier aux 150 participants de la Convention citoyenne pour le climat, qui se sont réunis à plusieurs reprises depuis octobre 2019. Étonnante injonction de la part d’un chef d’État ! Revoilà Macron dans un de ses répertoires préférés : celui du révolutionnaire (rappelons que le titre de son essai politique pour la présidentielle 2017 était Révolution), bousculant des intérêts catégoriels, spontanément conservateurs, au profit d’un « grand dessein » susceptible de rendre au vieux pays sa fierté de nation d’avant-garde… Sur la scène internationale, en utilisant le slogan de Trump (« Make America Great Again ») pour créer le sien, « Make Our Planet Great Again », il a…

4 min.
comment résister à la chine

«Aucune force ne peut s'opposer à la quête humaine de la liberté », proclamait, lors de son procès en 2009 à Pékin, l'écrivain et Prix Nobel de la paix Liu Xiaobo, décédé huit ans plus tard en détention. C'est bien là le talon d'Achille des autocrates : tôt ou tard, les peuples se révoltent contre l'oppression. Xi Jinping, l'homme fort de Pékin, avait terminé l'année 2019 par un humiliant revers à Hongkong, où ses tentatives de soumettre les citoyens au joug communiste ont fait long feu. Il a commencé l'année 2020 en perdant une nouvelle fois la face, cette fois-ci à Taïwan. Les électeurs de l'île ont accordé massivement un second mandat à la présidente indépendantiste Tsai Ing-wen, qui incarne la résistance aux empiétements de la République populaire. Ils lui ont…

4 min.
la dictature des émotions

L’histoire du XXe siècle s’est nouée autour de l’affrontement entre la démocratie et le totalitarisme. Elle bascula en faveur des nations libres avec la chute de l’Empire soviétique en 1989. Le destin du XXIe siècle se joue de nouveau autour de la liberté politique avec la confrontation entre la démocratie, d’une part, les démocratures et le djihadisme, d’autre part. La mondialisation s’est retournée, en raison de la faute de l’Occident qui a cédé à l’illusion de la fin de l’Histoire et occulté tant la résilience du marxisme en Chine que la remontée des passions nationalistes et religieuses. Aujourd’hui, il n’y a plus qu’un seul monde, mais deux systèmes d’émotions antagonistes. L’Occident est dominé par la peur. Peur de la mondialisation qui voit le centre de gravité du capitalisme, les entreprises, les investissements…