Actualité et politiques
Le Point

Le Point

28 mai 2020

L'hebdomadaire français d'information de référence.Avec rigueur, conviction et ouverture, Le Point analyse et prolonge en toute indépendance l'actualité politique, économique, sociale et culturelle en France et dans le monde.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
SEBDO
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
3,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
59,99 €(TVA Incluse)
26 Numéros

dans ce numéro

4 min.
michel onfray et les inquisiteurs

Il a suffi que Michel Onfray décide, avec Stéphane Simon, de lancer une revue, Front populaire, à forte connotation souverainiste, pour que se mette en route le rouleau compresseur des nouveaux censeurs, devenus mabouls. Cette grande semaine pour la liberté de la presse et de l’esprit avait commencé avec un « avis », largement repris, d’un ridicule comité Théodule, le Conseil de déontologie journalistique, épinglant le manque d’impartialité d’Apolline de Malherbe lors d’une interview sur BFM-TV de l’avocat Juan Branco. Défense de rire. Dans ce pays, vous pouvez bousculer tout le monde sur les plateaux télé, notamment les ministres, mais surtout pas les histrions de l’ultragauche. Ensuite, « Le Monde » a publié sur Michel Onfray une « enquête » à charge et à mourir de rire, un modèle du genre, qui…

4 min.
sous le covid, la plage?

Vu de France, l’après-Covid devrait ressembler à ceci: d’abord, nous serons en vacances. Ensuite, nous deviendrons tous plus ou moins fonctionnaires, l’État ayant « nationalisé les salaires », selon l’expression d’Emmanuel Macron, y compris ceux des intermittents du spectacle, qui seront donc des permanents pour un an au moins. Nous serons bien sûr libérés du poids de la dette puisque l’on a collectivement décidé qu’elle n’existait plus. Au passage, le pays sera converti à la décroissance, ayant écouté les conseils gratuits des pétitionnaires millionnaires Nicolas Hulot et Juliette Binoche, prescrivant la frugalité à plus pauvres qu’eux. Les frontières demeureront fermées longtemps, ce qui fera soupirer d’aise les fétichistes de la barrière douanière ainsi que les prophètes de l’écologie autarcique. Reconnaissons-le, cet autruchisme protéiforme constitue désormais la pensée dominante dans une France…

2 min.
pensées déconfinées

Coup de chance: Giscard d’Estaing ne siège pas au jury du Renaudot. Les ennuis, pour tout le monde, ont commencé avec la photographie. J’aurai donc vu l’an 2000. Shakespeare: inventeur de la BD historique et de la série TV. Rester propre (roman). Le « horror horror » du colonel Walter E. Kurtz dans Apocalypse Now (Francis Coppola, 1979), copié sur le « horror horror » de Macduff dans Macbeth (1611)? « I am dying, Egypt » (Antoine et Cléopâtre, 1606). Se rasseoir à une table de restaurant. Dans la rue des Abbesses déserte, la nuit, des fous criaient, comme en prison. Quand je porte un masque, personne n’en a un. Quand j’en ai un, personne n’en porte. L’amas de souvenirs. Rêves pendant le confinement: 1) Jérôme Béglé me bat au Scrabble avec 753 points. 2) Aude Lancelin m’écrit que je suis le plus…

4 min.
la dérive totalitaire de la chine

Profitant de la pandémie qui accapare l’attention mondiale, la Chine enterre l’autonomie de Hongkong. Le projet de loi présenté le 22 mai par Pékin tend à interdire toute « trahison, sécession, sédition et subversion » dans l’ancienne colonie britannique. Le Parti communiste chinois veut réduire au silence les militants démocrates qui avaient manifesté par centaines de milliers avant l’apparition du coronavirus et qui viennent de reprendre leurs protestations. Le message liberticide envoyé par le président chinois, Xi Jinping, va bien au-delà de Hongkong. Il nous concerne directement. Pour mesurer à quel point les Occidentaux se sont abusés sur la Chine, il faut remonter à 1997. Cette année-là, la Grande-Bretagne rétrocède la colonie à Pékin. L’accord stipule que pendant un demi-siècle, jusqu’en 2047, les citoyens y jouiront d’un « haut degré d’autonomie…

3 min.
taisez-vous, juliette binoche!

«Taisez-vous! » Cette injonction restera durablement attachée à la figure d’un Alain Finkielkraut, à bout de nerfs, sommant de se taire l’un de ses contradicteurs lors d’une émission de télévision. Ces derniers temps, j’ai eu envie de la lui emprunter pour m’adresser à quelques stars du cinéma, du sport ou de la chanson qui ont cru bon de nous donner leur point de vue sur la crise pandémique que nous traversons. On aurait peut-être dû le leur demander dès le mois de mars, lorsque l’actrice Michèle Laroque a donné ses conseils pour lutter contre le Covid-19 en invoquant les bienfaits des huiles essentielles. Qui sait? Peut-être aurait-on pu éviter que notre gloire oscarisée, Juliette Binoche, fasse son coming out conspirationniste en affirmant, sur les réseaux sociaux: « Mettre une puce sous-cutanée…

5 min.
oms, année zéro

Au moment où l’humanité affronte l’épidémie la plus grave depuis la grippe espagnole, l’Organisation mondiale de la santé traverse une crise sans précédent. Fondée en 1948, sa mission première consiste à gérer les épidémies et les crises sanitaires. Elle dispose pour cela de pouvoirs juridiquement contraignants vis-à-vis des 194 États qui siègent en son sein. L’OMS joua ainsi un rôle majeur dans le cantonnement de l’épidémie de Sras en 2003: elle contraignit alors Pékin à s’ouvrir aux experts puis à mettre en place et financer les mesures sanitaires qui permirent de limiter la diffusion du virus à la Chine et à sa périphérie immédiate. À la suite de cette alerte, en 2005, les règles sanitaires internationales furent renforcées. Force est de constater qu’en dépit de l’extension de ses pouvoirs, le rôle…