DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Business et Finance
Les Affaires

Les Affaires Juin 2020

Les Affaires est le leader incontesté des publications d'affaires. Votre source hebdomadaire d’information pour prendre les meilleures décisions.

Pays:
Canada
Langue:
French
Éditeur:
Transcontinental Media G.P.
Fréquence:
Weekly
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
2,57 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
38,66 €(TVA Incluse)
46 Numéros

dans ce numéro

3 min.
l’été des possibles

Rédactrice en chef On a beaucoup parlé de ce confinement comme un temps de pause. Je ne sais pas pour vous, mais hormis le temps gagné en transport et l’absence d’événements de réseautage, mon agenda est resté tout aussi rempli. Comme au bureau, c’est un tourbillon incessant de réunions, sauf que désormais, je pèse sur un bouton pour terminer une rencontre ou me joindre à une nouvelle. À la fin, je termine la journée avec la sensation de ne pas avoir arrêté, en plus de ressentir cette lassitude propre au fait de n’avoir eu que des interactions virtuelles. Nos rythmes de travail actuels nous laissent peu de temps pour prendre du recul, mais la crise a exacerbé ce mode action-réaction. Les trois derniers mois ont été éprouvants. Beaucoup de patrons ont livré…

4 min.
vers des lendemains très éprouvants

J’aime Ottawa et Québec se seraient entendus sur la Stratégie nationale sur le logement qui avait été lancée en 2017. Québec obtiendrait l’autonomie désirée dans la gestion des projets réalisés sur son territoire et recevrait une somme de 1,7 G$. Cette stratégie prévoit des investissements de 55 G$ en dix ans, qui permettraient de construire 100 000 nouveaux logements et d’en réparer 300 000 autres dans l’ensemble du pays. Quelque 10 000 nouveaux logements abordables sont en attente de ce financement au Québec. Je n’aime pas La dernière version de la réforme de l’immigration du ministre Simon Jolin-Barrette n’est pas favorable aux travailleurs étrangers temporaires, qui devront cumuler une expérience de travail de 36 mois à temps plein, au lieu de 12, pour présenter une demande de sélection permanente dans le cadre du…

3 min.
« nous avons besoin d’aide pour la réouverture des commerces »

Alors que le Québec est en mode « déconfinement », la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) réclame davantage d’aide pour les PME, malgré les nombreux programmes gouvernementaux déjà offerts. Où les demandes vont-elles s’arrêter? François Vincent, vice-président pour le Québec à la FCEI, répond à nos questions. Les Affaires – La FCEI a récemment affirmé qu’il faudrait des mesures d’appui additionnelles pour les PME, afin de les aider à se sortir de la crise de la COVID-19. Avec tous les programmes déjà en place, péchez-vous par excès de gourmandise? François Vincent – Nous demandons de l’aide pour les PME afin de faciliter la réouverture des commerces. Cette aide servirait à couvrir les frais fixes et récurrents liés à l’installation d’équipements d’hygiène et de protection. Selon un sondage que nous avons effectué…

3 min.
sur le chemin de la reprise

Ce n’est plus un secret de polichinelle. L’économie canadienne va mal, le PIB ayant chuté de 8,2 % pendant les trois premiers mois de l’année, soit sa pire performance depuis la dernière crise financière en 2009, a récemment confirmé Statistique Canada, qui s’attend à une contraction de 11 % en avril. Malgré le déconfinement en cours, l’activité économique pourrait même fléchir de 40 % au deuxième trimestre. À n’en pas douter, le choc de la pandémie est brutal. La fermeture de nombreux pans de l’économie, ces derniers mois, fera plonger le Canada et le reste du monde en récession en 2020. La COVID-19 a particulièrement affecté le Québec, dont l’économie est sans doute la plus éprouvée du pays, avec ses quelque 525 000 emplois perdus en mars et en avril. La relance…

5 min.
chsld: vouloir faire, c’est bien. faire vouloir c’est mieux

Professeur associé à l’École des dirigeants de HEC Montréal La pandémie de COVID-19 a révélé le gouffre qui sépare la vision des dirigeants politiques de la réalité du terrain des CHSLD: information tardive et de mauvaise qualité en provenance du réseau, directives ministérielles non suivies, etc. Il n’est pas besoin d’une commission publique d’enquête pour comprendre que le réseau des CHSLD souffre non seulement d’un manque criant de personnel et de ressources, mais aussi d’un sérieux déficit de gestion. La crise n’a pas créé ce déficit: elle l’a brutalement éclairé. Le réseau des CHSLD peut se concevoir comme une entreprise de service à succursales. Le caractère distinctif d’une telle entreprise, c’est que la qualité du « produit » repose généralement sur les employés les moins qualifiés et les moins rémunérés de l’organisation.…

14 min.
travaillez mieuxet reposezvous!

Le président d’Adfast, Yves Dandurand, n’en démord pas: malgré la crise et la reprise économique qui se pointe timidement à l’horizon, les dirigeants et les travailleurs doivent prendre des vacances cet été pour se reposer et avoir l’énergie nécessaire afin d’aider leur organisation à rebondir dans les prochains mois. « Si tout le monde est fatigué, oubliez ça, la créativité! » laisse tomber le patron de cette entreprise manufacturière de Montréal, spécialisée dans les solutions d’assemblage, d’étanchéité et d’isolation pour les secteurs manufacturier et de la construction. Au début du mois de mai, la société a même imposé trois jours de congé à tout le monde afin de permettre à l’équipe de se reposer, car il y avait un peu de tension dans l’air, raconte Yves Dandurand. « On a vu des…