Business et Finance
Les Affaires

Les Affaires Mars 5, 2016

Les Affaires est le leader incontesté des publications d'affaires. Votre source hebdomadaire d’information pour prendre les meilleures décisions.

Pays:
Canada
Langue:
French
Éditeur:
Transcontinental Media G.P.
Fréquence:
Weekly
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
2,66 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
40,04 €(TVA Incluse)
46 Numéros

dans ce numéro

4 min.
écoutez, partagez

L’acteur Serge Postigo a été le premier à monter sur la scène du Centre Bell lors de la conférence Apex 2016, en février dernier. J’ai bien aimé l’une de ses anecdotes. Un jour, alors que l’acteur était vice-président du Festival Juste pour rire, son patron Gilbert Rozon lui a demandé : « Serge, ça ne te tenterait pas de faire un EMBA1 ? » Serge Postigo croyait qu’il s’agissait d’une plaisanterie. Lui, faire une maîtrise en gestion ? Ben voyons ! « Je suis un acteur, pas un gestionnaire », a-t-il répondu. L’acteur s’est finalement inscrit et a été convoqué en entrevue. « Serge, qu’est-ce que tu peux apporter ou encore partager avec ta classe ? » Serge a été surpris de la question. « Je m’attendais à ce que ce soit…

5 min.
à côté du plan nord, pourquoi pas le plan neige ?

rene.vezina@tc.tc Chroniqueur | @@vezinar De mon blogue lesaffaires.com/rene-vezina Économie régionale On parle des régions seulement quand ça va mal Coup sur coup, samedi dernier, les deux plus importants quotidiens du Québec, La Presse et le Journal de Montréal, y sont allés en première page d’une manchette sur des villages québécois… et leurs misères. La Presse évoquait le cas de La Martre, en Gaspésie, dont les citoyens n’ont plus accès à l’eau potable depuis 16 ans, tandis que le Journal de Montréal citait l’exemple d’une demi-douzaine de petites municipalités menacées de dévitalisation. La coïncidence est étonnante, parce que les grands médias nationaux parlent rarement de la vie dans les villages québécois. Le mercredi 24 février, le Québec est frappé par une autre tempête, les déplacements sont difficiles, l’activité tourne au ralenti. Pourtant, ce soir-là, la salle…

5 min.
cessons de vendre du rêve : il n’y a rien à espérer à anticosti

jean-paul.gagne@tc.tc Chroniqueur @@gagnejp J’aime Bridgestone investira 312 millions de dollars à son usine de Joliette. Cette décision est un superbe vote de confiance à l’endroit du directeur de l’usine, Robert Verreault, et de l’ensemble de ses salariés. L’usine, qui a déjà été le mouton noir du groupe, a retrouvé sa performance grâce au modèle de gestion mis en place et au retour de la paix industrielle. Je n’aime pas En frappant à tour de bras sur les décisions du gouvernement Couillard dans les dossiers du CSeries et d’Aveos sans avoir toute l’information, Pierre Karl Péladeau et François Legault misent sur la méfiance des Québécois à l’égard de la richesse et de la réussite des gens d’affaires pour se faire du capital politique. Ils nuisent à l’industrie aéronautique canadienne et à Bombardier sur le marché international, et…

3 min.
un fonds pour mettre fin à l’oligopole des banques canadiennes

julien.brault@tc.tc @@julienbrault Jay Ferst a beau avoir fait fortune en vendant sa firme de courtage en ligne à la Banque Scotia, il ne porte pas le secteur bancaire canadien dans son coeur. Même que l’entrepreneur devenu capital-risqueur veut maintenant en découdre avec les grandes banques canadiennes. Avec Ferst Capital, un fonds doublé d’un incubateur, il vise à propulser des start-up aptes à couper l’herbe sous le pied des banques canadiennes en innovant plus rapidement. « Le système bancaire canadien est très prudent ; ça fonctionne très bien en temps de crise, mais en période d’accalmie, c’est le moment d’innover. Pourtant, nos banques n’en font rien », lance Jay Ferst, associé principal de Ferst Capital. Si la vente de TradeFreedom Securities à la Banque Scotia en 2007 a permis à Jay Ferst de commencer à…

15 min.
montréal plus résiliente

diane.berard@tc.tc Chroniqueuse @@diane_berard Comment peut-on rendre Montréal plus résistante aux chocs et aux stress économiques et sociaux ? Plusieurs groupes planchent sur cette question en ce moment. La Ville vient de nommer une directrice de la résilience. Quant au mouvement naissant Amplifier Montréal, il tente de déterminer les initiatives à encourager pour un Montréal plus résilient, plus innovant et plus inclusif. Les Affaires a accompagné des représentants d’Amplifier Montréal en mission à Londres et à Bilbao. Voici les cinq inspirations que nous en avons retenues. Vous avez des idées pour rendre la métropole plus résiliente ? Au cours des prochains jours, participez à la discussion sur notre page Facebook : immobilier (3 mars), entrepreneuriat (4 mars), développement humain durable (7 mars), culture (8 mars) et politique (9 mars). facebook.com/la.lesaffaires Plus de la moitié (54…

5 min.
économie du partage, ou économie du courtage ?

robert-r.dutton@hec.ca Chroniqueur Biographie Pendant plus de 20 ans, il a été président et chef de la direction de Rona. Sous sa gouverne, l’entreprise a connu une croissance soutenue et est devenue le plus important distributeur et détaillant de produits de quincaillerie, de rénovation et de jardinage du Canada. Après avoir accompagné un groupe d’entrepreneurs à l’École d’entrepreneurship de Beauce, Robert Dutton a décidé de se joindre à l’École des dirigeants de HEC Montréal à titre de professeur associé. Geoff Mulgan est un homme brillant, tourné vers l’avenir et insoupçonnable de toute forme de nostalgie. Il a un CV long comme ça et est reconnu comme un expert de l’innovation. Il est le patron de l’OBNL britannique Nesta (anciennement National Endowment for Science, Technology and the Arts), qui se consacre à la promotion de…