DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Aviation et Bateau
Moteur Boat Magazine

Moteur Boat Magazine No. 339

Comment faire évoluer votre bateau... quels équipements lui adjoindre... comment améliorer sa sécurité, son confort, sa consommation... que faire pour l’hivernage et comment veiller à son entretien… Plus que jamais, Moteur Boat essaie, teste, compare, enquête, explique, pour que vous fassiez les bons choix et que vous concrétisiez vos rêves de croisières.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Editions Lariviere SAS
Fréquence:
Monthly
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
5,82 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
55,82 €(TVA Incluse)
12 Numéros

dans ce numéro

2 min.
dur ou gonflé?

Pendant des années, la coque open « dure » était reine! Boston Whaler et Cap Camarat sont même devenus des termes génériques pour désigner ce type de bateaux dotés d’une console centrale de pilotage et d’un plan de pont totalement ouvert sur l’avant. Unité ultrapolyvalente, d’utilisation facile, rassurante avec ses hauts francs-bords de cockpit et accessible financièrement, l’open remportait tous les suffrages. Le semi-rigide, bien que se développant, conservait cette image de bateau simple et pas cher, mais le manque de confort et d’équipements ne lui permettait pas de rivaliser directement avec les coques dures. Et puis, les temps ont changé… Les fabricants de bateaux, à commencer par Jeanneau avec sa gamme Cap Camarat, ont décliné, à partir des carènes des opens, des modèles avec une petite cabine : le concept…

10 min.
ce mois-ci sur le web

Notre comparatif du mois « semi-rigides contre coques open », mais aussi celui sur les cirés et notre sujet sur les foils sont en vidéo sur moteurboat.com. Découvrez également notre sélection d’essais régulièrement mise à jour. www.moteurboat.com www.facebook.com/moteurboat https://twitter.com/moteurboat www.dailymotion.com/moteur-boat SUZUKI DF 325A Une version plus sage Le tout dernier DF 325A est bien sûr dérivé du DF 350 sorti l’an dernier. Il a été dévoilé fin janvier au Salon de Düsseldorf. Le motoriste met en avant la capacité de ce 325 chevaux à fonctionner sur une essence à l’indice d’octane de 91; ce serait ainsi le premier hors-bord quatre temps de plus de 300 chevaux ayant cette capacité. Voilà une donnée qui, pour remarquable qu’elle soit, intéressera de prime abord le marché américain plus que l’Europe. On retrouve donc le bloc V6 de 4,4 litres, un V…

2 min.
en bref...

APRIL MARINE ET LA SNSM Comme chaque année depuis 2012, April Marine, filiale du groupe April, courtier en assurances, a fait un don à la SNSM de plus de 26 000 € pour permettre aux sauveteurs de continuer à intervenir et aider les plaisanciers dans les meilleures conditions. ÉRIC DE SEYNES ET YAMAHA À la tête de Yamaha France de 2010 à 2014, puis directeur des opérations de Yamaha Motor Europe avant d’être nommé directeur exécutif du groupe le 25 mars 2016, Éric de Seynes vient de prendre la direction de Yamaha Motor Europe, un poste jusque-là exclusivement réservé aux Japonais. Une belle reconnaissance pour cet homme engagé et de passion qui devient le seizième président de Yamaha Motor Europe, mais le premier Européen! LES NAUTIQUES DE PORT-CAMARGUE La 24 édition des Nautiques…

7 min.
sillage revue de presse

MARDI 23 JANVIER Où sera-t-il possible de mouiller sur le banc d’Arguin? Depuis plusieurs semaines, à part quelques ostréiculteurs et pêcheurs, plus personne ne va sur le banc d’Arguin, au large du bassin d’Arcachon. Mais dans les bureaux et les conseils d’administration des associations, Arguin demeure un sujet de discussion. Le décret réglementant la réserve naturelle nationale publié en mai 2017, celui qui a tant fait crier les associations du monde du nautisme, n’est pas complet. Il lui manque quelques arrêtés préfectoraux pour, par exemple, décider des zones de mouillage et d’accostage en journée. La nuit, le mouillage n’est en effet plus permis dans la réserve. Ces textes sont encore en discussion. La dernière version de l’arrêté « réglementant les zones autorisées au mouillage et au stationnement diurnes des navires, des engins nautiques…

1 min.
en bref...

MARDI 9 JANVIER Le Breizh Nevez 1, le nouveau ferry de Groix construit par le chantier Piriou, a été mis à l’eau dans le port de Lorient, puis remorqué vers Concarneau pour achèvement et essais. JEUDI 18 JANVIER Un nouveau pôle de déconstruction de navires est né sur le site de l’ancien chantier naval du Trait, situé en bord de Seine, à proximité de Rouen. Demonaval Recycling a reçu l’agrément nécessaire à cette activité, devenant le quatrième site français sur ce marché après Le Havre, Brest et Bordeaux. Le site vise une clientèle large : bâtiments militaires, navires de commerce, unités fluviales et bateaux de plaisance. JEUDI 18 JANVIER Au printemps prochain, Villeneuve-Loubet va organiser son salon du nautisme. L’événement doit ouvrir ses portes les 23, 24 et 25 mai prochain, et devrait…

4 min.
196, un numéro d’urgence, oui, mais…

Un doute concernant la réelle efficacité du 196 m’a amené à me renseigner davantage sur ce numéro d’urgence. Je voulais faire part aux lecteurs de Moteur Boat du résultat de mes recherches et de mon avis sur la question. Sur le plan technique, le 196 est présenté comme le numéro d’urgence que chaque plaisancier doit connaître, voire utiliser à la place de la VHF. Il est censé permettre une géolocalisation immédiate de l’appelant et a été créé et incorporé à la liste des numéros d’urgence au mois d’août 2015, ce qui en fait un numéro gratuit. Ainsi, l’appel comme le temps de communication ne peuvent vous être facturés par votre opérateur, ni facturés non plus au destinataire. Contrairement à ses confrères comme le 112, par exemple, qui gère les urgences à terre,…