DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUEMAGAZINES
CATÉGORIES
SÉLECTION DU JOUR
DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Auto et Moto
Moto Revue

Moto Revue

No. 4100

Témoin, acteur et précurseur, Moto Revue propose tous les mois un savant mélange de l’actualité de la moto : sportive, générale ou matérielle. Mais l’aspect pratique est aussi très présent, avec des astuces techniques pour mieux vivre son quotidien de motard et des conseils d’expérience pour se guider dans les dédales du marché de l’occasion ou dans l’achat de son équipement. Depuis 1913, « MR » décortique, mesure, jauge et compare toutes les nouvelles machines du marché. Tous les styles ont leur place ! Enfin, Moto Revue, c’est le partenaire historique du Bol d’Or, du Supercross de Paris-Bercy et du Guidon d’Or.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Editions Lariviere SAS
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
4,51 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
43,32 €(TVA Incluse)
12 Numéros

Dans ce numéro

2 min.
timbales

Mercredi 5 février 2020, la première cérémonie des Trophées de la Moto s’est déroulée dans le décor ouaté de l’hôtel Intercontinental Paris Le Grand, au coeur de la capitale. Une célébration venant récompenser les principaux acteurs du monde des deux-roues motorisés (wattés aussi, donc) qui auront brillé au cours de l’année 2019, qu’il s’agisse de personnes, de produits ou de réseaux commerciaux. Au total, onze prix auront été remis durant la soirée, dont huit décidés par le vote des internautes via notre portail MotoStation qui regroupe les sites moto des Éditions Larivière (notamment Moto Revue). Car oui, ces Trophées sont nés à l’initiative des Éditions Larivière, inspirés par ce qui se fait au cinéma (César), au théâtre (Molières) et dans l’industrie musicale (Victoires). Et si l’idée n’est pas ici de…

1 min.
poids lourd

Légère, légère… Et tellement puissante, tellement technologique, tellement chère, tellement incroyable, cette inédite Ducati Superleggera qui boxe par essence dans la catégorie « poids lourd ». Produite à 500 exemplaires et disponible à partir de juin prochain, cette italienne d’exception – homologuée pour la route – revendique 224 chevaux pour 159 kg à sec. Toute de carbone conçue, excepté son V4 pour faire simple, elle emmène la catégorie hypersport dans une nouvelle dimension. Encore plus si on l’équipe des attributs racing (livrés avec) qui lui permettent de passer à 234 chevaux pour 152,2 kg à sec. Prix du rubis? 100 000 €. Rendez-vous dans MR n° 4101 pour un décorticage en règle de la (très) belle.…

1 min.
2019: un record mais encore?

+ 12,01 %: voilà tout simplement le meilleur taux de croissance que le marché français de la moto et du scooter a connu depuis 2006. Une performance que l’on n’attendait pas à ce niveau, d’autant que 2018 avait été particulièrement faste (+ 8,7 %), ce qui laissait craindre à sa suite au mieux une stagnation, au pire un reflux (ce qui s’était passé entre la très bonne année 2016 et la tiède 2017). Pour quelles raisons les immatriculations ont-elles connu un tel bond en avant? Difficile de dégager une réponse catégorique. Offres plus ajustées à la demande? Modes de financement plus incitatifs? Conséquences des politiques coercitives pesant sur l’usage des véhicules trop anciens (à l’oeuvre dans les fameuses Zones de circulations restreintes instaurées dans un nombre croissant de métropoles)? La…

3 min.
le top 20 des constructeurs, toutes cylindrées confondues

Honda et Yamaha au coude à coude 853: c’est le nombre d’immatriculations qui séparent Yamaha, toujours premier en France, de son habituel rival (et dauphin) Honda. Même si la marque ailée a la réputation d’appuyer le trait sur les immatriculations tactiques (pratique qui consiste à immatriculer des exemplaires pas encore commandés par la clientèle et qui, de fait, gonfle sensiblement les statistiques), c’est la première fois que l’écart est, en France, si ténu entre les deux géants japonais (il y a deux ans, il était de 3 500 unités). Honda dépassera-t-il Yamaha à l’issue de l’année 2020? C’est une éventualité, mais si c’est le cas, ce sera certainement de peu. Car au-delà de ce mano a mano, la hiérarchie du marché français reste marquée par une franche inertie: le Top 5…

2 min.
l’année 2007 effacée des tablettes

+ 12,82 %: si l’on fait abstraction des petites cylindrées inférieures ou égales à 125 cm3, voilà quel est, pour la France, le bilan chiffré des immatriculations 2019. Une hausse deux fois plus importante que celle constatée en 2018 (et en 2017) qui se traduit, en données brutes, par quelque 128 629 machines immatriculées. Ce chiffre n’est pas seulement excellent. Il est aussi historique puisqu’il efface (et de beaucoup) le précédent record (121 108 immatriculations de plus de 125 cm3 en 2007). Quelles sont les raisons d’une telle embellie? Du côté des trois japonais qui progressent le plus (Honda, Kawasaki, Suzuki), probablement une offre de modèles plus ajustés à la demande du public français (la CB 650 R mais aussi la GSX-S 750 A2 ont pesé nettement dans ce phénomène).…

5 min.
+ de 125 cm3: les constructeurs au cas par cas

Ceux qui ont progressé Yamaha: + 4,92 % Le numéro 1 français progresse peu en valeurs relatives, mais le fait sur de gros volumes. Cela grâce à sa MT-07, mais aussi ses marchés passés avec l’administration (Tracer 900 et FJR Police). Côté nouveautés, la Ténéré 700 réalise 646 immatriculations, ce qui, compte tenu de son arrivée tardive et de son placement « expert », n’est pas mal. Côté trois-roues, le Nikken affiche 266 immats, en comptant celles de la caravane du Tour de France. Honda: + 16,67 % De très bons résultats pour Honda, imputables notamment à la CB 650 R et à l’Africa Twin, même si ces modèles ont connu des problèmes de disponibilité en cours d’année. Le succès du numéro 1 mondial est aussi assuré par la plateforme CB 500 et quelques…