DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Presse people
Point de vue

Point de vue 01 Mars 2017

Ils règnent sur l’art, la science, la politique, la mode, la beauté, la littérature, les cours, les scènes du monde ou les soirées. Ils sont les princes de l’actualité internationale. Ils font l’Histoire, la grande et la petite. Leur destin nous fascine. Vous aussi.Chaque semaine, avec Point de Vue entrez dans le cercle des gens d’exception !

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Royalement Votre Editions SAS
Fréquence:
Weekly
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
1,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
19,99 €(TVA Incluse)
12 Numéros

dans ce numéro

2 min.
à nos campagnes et à ceux qui les font

Alors que s’ouvre le Salon de l’agriculture, moment de réjouissance urbaine et de célébration d’une industrie de carte postale, je ne peux m’empêcher de penser au drame paysan. En cinquante ans, nous avons perdu 3 millions d’agriculteurs. Les rares qui restent sont en sursis. Des siècles d’histoire et de travail ont fait de la France ce qu’elle est. Viendra-t-il un jour où le paysage mondialement célébré de notre pays disparaîtra lui aussi? Des territoires entiers désertés, rendus aux ronces et aux ruines. Plus de bocage: il faut entretenir les haies et encore penser que les vaches doivent manger de l’herbe. Plus de murets ni de terrasses, plus de maisons, de vigne, ni même d’humus. Sans petits agriculteurs, il ne restera que ces hectares de monoculture à la terre cimentée, ces hangars que…

6 min.
7 jours en images

Modèle de collection Charlotte Casiraghi n’aurait manqué l’événement pour rien au monde. Égérie de la maison Gucci, elle a assisté au défilé de la collection automne-hiver, lors de la semaine de la mode à Milan, avec son amie Juliette Maillot. Veste de satin sur fuseau rouge ou blouson court à paillettes dorées, la fille de la princesse de Hanovre nous donnait une leçon de style! Éclose Avec sa pierre de lune grise et ses deux feuilles pavées de diamants, la bague Blooming Blush en or 18 carats se fait poétique, comme un hommage à la nature bourgeonnante. Cette nouvelle collection du joaillier scandinave Ole Lynggaard, fournisseur officiel de la cour de Danemark, fait aussi la part belle au délicat quartz rose. Printanière à souhait… olelynggaard.com Retour aux sources Ils n’auraient manqué cela pour rien au…

1 min.
delphine boël papa où t’es?

L’artiste plasticienne, 39 ans, et fille toujours «présumée» du roi Albert II, pourrait reprendre à son compte le refrain lancinant de la chanson Papaoutai de son compatriote Stromae. L’ancien souverain, très officiellement convoqué le 21 février devant la 12 chambre du tribunal civil de Bruxelles, pour une « reconnaissance de paternité », ne s’est pas présenté. Maître Alain Berenboom, avocat de ce dernier, a informé la cour que son client se trouve actuellement « retenu au chevet de la reine Paola», hospitalisée aux cliniques universitaires Saint-Luc à la suite d’une fracture du col du fémur. Si le «père légal», Jacques Boël, a consenti aux tests ADN réclamés par Delphine, par voie de justice en juin 2013, Albert de Belgique refuse et nie obstinément être le père biologique de la fille…

5 min.
la splendeur retrouvée

Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas. Alors qu’à Palma de Majorque la silhouette presque fantomatique d’un royal beau-frère s’avance seule devant ses juges (voir notre encadré), à des années lumières de là, à Madrid, le couple royal renoue avec la pompe et la majesté de la couronne d’Espagne. Un nouveau protocole et un nouvel apparat. Le roi Felipe VI a décidé de replacer le palais d’Orient, siège historique de la monarchie depuis Charles III, au cœur de la vie officielle. Les souverains mettent ainsi un terme à cette cure d’austérité volontaire qu’ils avaient imposée depuis l’avènement de Felipe VI en 2014. La crise gouvernementale avait par ailleurs contraint le roi et la reine à mettre entre parenthèses la vie diplomatique de la couronne. La visite du président argentin…

3 min.
le diadème aux fleurs de lys

Princesse des Asturies, Letizia avait bien sûr porté des diadèmes. Le ravissant bijou Art déco prêté par la reine Sophie, qui l’a hérité de sa grand-mère maternelle, la princesse Victoria-Louise de Prusse. Le diadème de style rocaille en perles et diamants Mellerio, dit « de la Chata », du nom de l’infante Isabelle, tante du roi Alphonse XIII. Ou encore cette tiare florale cadeau de mariage du général Franco à Sophie, alors princesse d’Espagne. Jusqu’à présent, austérité oblige, Letizia ne s’était jamais autorisé la plus emblématique des parures : le grand diadème aux fleurs de lys, dit La Buena, les bracelets jumeaux et les pendants d’oreilles en fleurs de diamants. Des pièces que Victoria-Eugénie d’Espagne, après la chute de la monarchie, en 1931, a réservées au seul usage des reines d’Espagne.…

2 min.
la duchesse de cambridge au pays de galles en mission pour la reine

Le symbole est fort. Les enfants et le personnel de la fondation Action for Children avaient l’habitude de recevoir la reine Élisabeth II dans leurs locaux du pays de Galles. Cette fois, Kate a pris la relève. Depuis décembre, elle est en effet devenue à son tour la marraine de l’association qui s’occupe d’enfants défavorisés dans tout le Royaume-Uni, gigantesque organisme rassemblant près de sept mille employés et volontaires pour une offre de six cents services et programmes. Lors de ce premier engagement depuis sa nomination, l’épouse du prince William s’est révélée particulièrement à l’aise. La princesse, qui œuvre déjà beaucoup avec le duc de Cambridge et le prince Harry pour la mise en place de soins psychothérapiques, ne pouvait être que sensibilisée aux préoccupations de l’association qu’elle visite ce…