DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Presse people
Point de vue

Point de vue 19 Avril 2017

Ils règnent sur l’art, la science, la politique, la mode, la beauté, la littérature, les cours, les scènes du monde ou les soirées. Ils sont les princes de l’actualité internationale. Ils font l’Histoire, la grande et la petite. Leur destin nous fascine. Vous aussi.Chaque semaine, avec Point de Vue entrez dans le cercle des gens d’exception !

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Royalement Votre Editions SAS
Fréquence:
Weekly
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
1,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
19,99 €(TVA Incluse)
12 Numéros

dans ce numéro

1 min.
tous pour un!

Pour sauver la France, les mousquetaires ne sont plus que deux ! Quoique… Si leur start-up répond au nom de Dartagnans, Athos, Porthos et Aramis s’appellent désormais Romain Delaume et Bastien Goullard. Amoureux des vieilles pierres depuis leur plus tendre enfance, ces jeunes entrepreneurs ont mis au point une plate-forme de mécénat destinée à soutenir des projets artistiques, culturels ou patrimoniaux. Une initiative des plus nobles qui permet, par l’intermédiaire du financement participatif, de contribuer à la sauvegarde de notre héritage. À travers leur plate-forme Internet, fondations, associations ou particuliers peuvent mener une campagne de levée de fonds qui viendront aider leur projet. Pour devenir mécène 2.0, rien de plus simple, il suffit de choisir sur leur site le projet pour lequel vous vous sentez une âme bienfaitrice. Vous pourrez participer…

7 min.
7 jours en images

La vie en bleu La reine Maxima des Pays-Bas a inauguré l’exposition Porcelaines interdites consacrée aux pièces créées pour les empereurs de la dynastie Ming. L’événement se tenait à Delft, haut lieu de la porcelaine, où la souveraine a pris la pose devant ce vase spectaculaire agrémenté, comme il se doit aux Pays-Bas, de tulipes multicolores. Princesse globe-trotteuse La princesse héritière Mary s’est rendue au Bangladesh dans le cadre de ses fonctions de marraine du Fonds des Nations unies pour la population. Rencontres chaleureuses, visites de villages… l’épouse du prince héritier de Danemark, accompagnée par la ministre de la Coopération pour le développement Ulla Tørnæs, est allée à la rencontre des femmes du pays dans le but de développer des opportunités économiques. Crush test Inspirée de l’aspect matelassé du célèbre sac Chanel 2.55, la nouvelle…

2 min.
rolex au cœur du triangle d’or les lumières du temps

Rue Pierre-Charron, la nouvelle adresse parisienne de Rolex a choisi de réinventer les codes du luxe. Oubliant l’atmosphère feutrée d’un boudoir, elle a opté pour un espace lumineux grâce aux larges baies vitrées qui laissent passer les regards. La manufacture horlogère suisse, fidèle à sa politique de distribution, a cette fois encore confié à un partenaire le soin d’ouvrir une boutique dédiée à la marque. Il s’agit de la troisième à Paris et la cinquième en France avec celles de Lyon et Marseille. Arije a donc désormais ce privilège. Ce spécialiste des montres de luxe ancré depuis une trentaine d’années dans le triangle d’or par sa propriétaire Carla Chalouhi, a travaillé avec les ateliers de Rolex Interior Design. On y retrouve le bois de noyer aux veines dessinées comme une…

2 min.
the white princess un mariage pour la paix

Août 1485. Deux jours après la mort de Richard III, dernier roi Plantagenêt, sur le champ de la bataille de Bosworth, Henri Tudor (Jacob Collins-Levy), rentré d’un long exil, monte sur le trône sous le nom d’Henri VII. Pour sceller enfin la paix entre les maisons de York et de Lancastre, il doit s’unir à Élisabeth d’York (Jodie Comer), fille d’Élisabeth Woodville (la Reine Blanche) et d’Édouard IV. « La pression sur ce mariage était énorme. Tous deux se sont sacrifiés pour offrir la paix à leur pays en épousant quelqu’un qu’ils détestaient viscéralement. C’est au sein même de leur foyer que la guerre s’est installée», commente Emma Frost, scénariste de cette mini-série. Dans les salles et couloirs du palais de Westminster, reconstitué à grands frais aux studios The Bottle Yard…

8 min.
les dix choses à savoir sur le mariage de pippa middleton

LES PARIS SUR LA ROBE Même si le créateur Giles Deacon, surpris en novembre en train de sortir de chez Pippa avec une assistante portant de grandes housses de vêtements, tient la corde, les paris sont encore ouverts concernant l’heureux élu qui aura la chance de signer la robe de la mariée. La presse anglaise se perd en conjectures et en propositions en espérant que Pippa sera aussi « patriote » que sa sœur et privilégiera un styliste britannique : sera-ce Victoria Beckham, qui faisait partie des invités aux noces de Kate et William, et dont le style épuré et graphique conviendrait parfaitement à la silhouette musclée de Pippa ? Ou, au contraire, Jenny Packham, à laquelle la duchesse de Cambridge fait souvent honneur, adepte d’un esprit plus romantique, bien adapté…

4 min.
à l’abbaye de westminster les adieux à lord snowdon

Lady Sarah Chatto est très émue. Elle félicite chaleureusement son frère David d’avoir su si bien parler de leur père. Un rayon de soleil éclaire le parvis de la chapelle St Margaret’s, à Westminster. La reine Élisabeth II en sort à pas lents. Elle est vêtue d’un manteau violet, gansé de velours sombre. La souveraine se tourne vers son neveu et esquisse elle aussi un sourire. Comte de Snowdon depuis le mois de janvier dernier, David Armstrong-Jones vient de prononcer un discours à la mémoire de son défunt père. Pour la reine Élisabeth, ce gentleman insoumis qui avait été son beau-frère, était resté un ami, malgré son divorce d’avec la princesse Margaret, en 1978. Photographe talentueux, il avait toujours un mot pour la faire sourire en lui faisant oublier les…