DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Presse people
Point de vue

Point de vue 3566

Ils règnent sur l’art, la science, la politique, la mode, la beauté, la littérature, les cours, les scènes du monde ou les soirées. Ils sont les princes de l’actualité internationale. Ils font l’Histoire, la grande et la petite. Leur destin nous fascine. Vous aussi.Chaque semaine, avec Point de Vue entrez dans le cercle des gens d’exception !

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Royalement Votre Editions SAS
Fréquence:
Weekly
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
1,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
19,99 €(TVA Incluse)
12 Numéros

dans ce numéro

2 min.
juste prix ?

En apprenant que le Nobel de littérature lui était décerné, Bob Dylan a commencé par… ne pas réagir. Un mutisme étonnant, puis carrément gênant que l’académicien Per Wästberg a qualifié à juste titre « d’impoli et d’arrogant ». Il a fallu du temps avant que Dylan ne se décide à remercier l’illustre assemblée par des propos décemment enthousiastes, pour finalement annoncer qu’il ne viendrait pas chercher son prix. Il aurait d’autres engagements… Barack Obama, tout juste élu président des États-Unis (fonction un brin prenante) avait trouvé le temps de venir recevoir son sésame. Quelle contrainte peut bien empêcher le chanteur de se rendre à l’invitation du roi de Suède le 10 décembre prochain ? Quelques hypothèses… Il est agoraphobe comme Elfriede Jelinek en 2004 (pour une star qui se produit sur scène…

6 min.
7 jours en inages

Ça roule pour lui Rien ne lui résiste. Lors de l’EuroFormula Open, en Catalogne, l’archiduc Ferdinand d’Autriche a remporté la deuxième place sur le podium pour l’équipe espagnole Drivex, fondée par les pilotes Miguel de Castro et Pedro de la Rosa, enlaçant ici ses filles. Francesca de Habsbourg était là pour soutenir son fils. Effet d’optique L’idylle entre le prince Harry et Meghan Markle continue de déferler dans la presse tel un raz de marée. Lors de la visite du prince à l’organisation NAZ, qui lutte notamment contre les maladies sexuellement transmissibles, tous les objectifs étaient pointés sur lui et son fameux bracelet bleu et blanc. Personne n’ignore que l’actrice de son cœur, outre-Atlantique, porte le même bijou. Cependant la présence à l’événement de la princesse Tessy, ambassadrice de l’ONUSIDA, et de son…

3 min.
quels champagnes

Arty Offrir une bonne bouteille ou un objet d’art ? Pour le réveillon, Thiénot a résolu le dilemme en s’associant à Speedy Graphito, figure du street art, afin de créer un magnum de sa cuvée brute au design ludique et coloré. Festif ! thienot.com L’empereur du Japon et la reine de Belgique portent un toast lors du dîner d’État au palais impérial en octobre 2016. Chambre noire Cent vingt ans après sa première collaboration artistique avec Alfons Mucha, Ruinart a donné carte blanche au photographe néerlandais Erwin Olaf. Résultat : une caisse-cave au style épuré, gravée d’arabesques ton sur ton, qui abrite deux bouteilles de blanc de blancs et deux de Ruinart Rosé. En exclusivité sur l’e-boutique de La Grande Épicerie de Paris. ruinart.com En poche Cette année, le champagne se fait nomade. Version romantique pour…

8 min.
à monaco les petits princes font la fête !

Un vent de jeunesse souffle sur le palais de Monaco. Une journée exceptionnelle. Cousins, petits-cousins, oncles et tantes du clan Grimaldi offrent aux Monégasques l’image d’une famille complice et chaleureuse. Au balcon, devant une foule conquise, Raphaël, Sacha et India ainsi que le prince Jacques et la princesse Gabriella emportent tous les suffrages. Dans les bras de son père, le jeune marquis des Baux remplit parfaitement son rôle de prince héréditaire : face aux troupes de la force publique monégasque, il esquisse déjà un salut militaire pour la plus grande fierté d’Albert. De son côté, la comtesse de Carladès semble diriger l’orchestre des carabiniers, l’index levé, attentive à la musique sous le regard attendri de Charlène. La fillette a tellement grandi ! Dans son beau manteau blanc, la petite princesse adresse…

4 min.
leonor d’espagne dans les pas de felipe vi

Elle garde ce visage de poupée aux yeux clairs. Deux tresses se dessinent dans sa chevelure blonde, comme souvent, lors des obligations officielles où elle apparaît. Dans une robe rouge assortie à ses ballerines, la princesse Leonor des Asturies vient d’assister, aux côtés de sa mère la reine Letizia et de sa sœur l’infante Sofia, tout de gris vêtue, au passage en revue par son père Felipe VI du bataillon d’honneur se trouvant devant l’entrée des Cortes, à Madrid. En levant la tête bien haut, elle envisage le bâtiment qui se dresse devant elle. Le décor ne lui est pas inconnu. Tout comme sa sœur, Leonor a mis les pieds au Parlement pour la première fois le 19 juin 2014, lorsque son père est devenu roi d’Espagne. Mais pour elle, cette…

1 min.
mathilde de belgique à bruxelles vague d’estampes

Un dîner dans une maison en bois, une vague emportant une embarcation, une forêt inquiétante… Telles sont les scènes représentées par les subtiles estampes réunies au musée du Cinquantenaire de Bruxelles. Après avoir rendu visite à l’empereur et l’impératrice du Japon à Tokyo le mois dernier, la reine Mathilde de Belgique visitait une exposition organisée dans le cadre du 150 anniversaire des relations diplomatiques entre la Belgique et le Japon. Ukiyo-e. Les plus belles estampes japonaises porte bien son nom. Les commissaires d’exposition ont pioché 416 œuvres dans la collection réputée des Musées royaux d’art et d’histoire, riche de 7 500 pièces. Le Tokyo nocturne est représenté par des artistes comme Utamaro ou Sharaku, quand le Japon traditionnel est merveilleusement mis en images par les maîtres Hokusai et Hiroshige. En…