DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Presse people
Point de vuePoint de vue

Point de vue No.3707

Ils règnent sur l’art, la science, la politique, la mode, la beauté, la littérature, les cours, les scènes du monde ou les soirées. Ils sont les princes de l’actualité internationale. Ils font l’Histoire, la grande et la petite. Leur destin nous fascine. Vous aussi.Chaque semaine, avec Point de Vue entrez dans le cercle des gens d’exception !

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Royalement Votre Editions SAS
Lire pluskeyboard_arrow_down
Offre spéciale : Économisez 40% sur votre abonnement Zinio avec le code: BIG40
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
1,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
19,99 €(TVA Incluse)
12 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time2 min.
notre-dame de plastique

Décidément, notre cathédrale dévastée inspire. Répondant à une demande informelle de son recteur, monseigneur Patrick Chauvet, le cabinet d’architecture Gensler, l’un des plus importants au monde, a imaginé un projet de pavillon éphémère qui pourrait être installé sur le parvis Jean-Paul-II afin d’accueillir les célébrations pendant les travaux. Utilisant, pour sa structure, la technique du bois brûlé, forcément symbolique, il s’inspire, en proportions réduites, du plan de Notre-Dame. D’une très belle luminosité, il serait couvert d’une toiture gonflable et de parois en polymère totalement transparentes en hommage aux vitraux. Autre avantage, ce module serait réutilisable par la suite pour d’autres lieux et événements. Une interrogation néanmoins : en dépit de l’esthétique et de l’intelligence du projet, l’indisponibilité de Notre-Dame ne serait-elle pas plutôt l’occasion, pour ses 13 millions de fidèles et…

access_time5 min.
quelle semaine

Équipée green Elle refuse de prendre l’avion pour limiter son empreinte carbone. La jeune égérie de la lutte contre le réchauffement climatique, Greta Thunberg, doit pourtant se rendre à New York, le 23 septembre, au Sommet mondial sur le climat. Pierre Casiraghi a offert de l’y mener à bord de son voilier de course écologique, le Malizia II . Le départ sera donné depuis le Royaume-Uni le 15 août. Kiltissime C’est un rendez-vous estival qu’il apprécie! À Caithness, en Écosse, où il est titré duc de Rothesay, le prince de Galles a visité la distillerie de whisky Wolfburn fondée en 1821. Il a également inauguré un parc éolien en mer baptisé Beatrice, le plus grand du pays, capable d’alimenter en énergie 450 000 foyers. Vive la reine! Pour célébrer la restauration des appartements de Marie-Antoinette,…

access_time1 min.
je les veux!

Riche de son histoire, le joaillier libanais fait renaître des pièces de ses archives artistiques. Lancée dans les années 1960 et inspirée de la Phénicie, cette collection de médailles est en or jaune 18 carats. Symboliques, elles intègrent les thèmes du monde végétal et animal, comme la fleur sacrée ou l’abeille nourricière. À porter seules ou superposées avec des chaînes de longueurs complémentaires. Un talisman qui ne vous quittera plus. À partir de 445 € . En exclusivité au Printemps Haussmann.…

access_time1 min.
mon verger en lorraine

access_time13 min.
ils préparent leur fille à régner

Dans la seconde moitié du XXIe siècle, les monarchies européennes seront majoritairement dirigées par des femmes. Une situation rendue possible au fil du temps après l’abrogation de la primogéniture masculine dans la plupart des cours et de la loi salique. Si cette dernière a constitué, dans de nombreux royaumes et durant des siècles, le fondement de l’unité nationale en permettant de maintenir une couronne entre les mains d’une même dynastie, elle est devenue obsolète au XXe siècle. Le Danemark, qui l’avait adoptée en 1853, l’abandonne en 1953. Le roi Frederik IX est alors père de trois filles et n’a pas d’héritier mâle. Le prince Knud, son frère et successeur, a pour belle-mère la princesse Hélène de Schleswig-Holstein, sympathisante nazie exilée après la guerre. De quoi faire basculer l’opinion publique en…

access_time7 min.
« le défi de l’ouverture »

Marée blanche sur la place du Méchouar du palais royal de Tétouan. Rangés en carrés immenses, venus de toutes les régions du Maroc, des milliers de dignitaires en djellaba immaculée guettent l’ouverture des portes monumentales. Qui s’effacent soudain aux accents des trompettes pour laisser place au cortège souverain. Il est 16 h 30, le mercredi 31 juillet. La cérémonie d’allégeance, ou Bay’a, peut commencer. En ce vingtième anniversaire du règne de Mohammed VI, elle ne se singularise en rien. Le symbole est assez puissant en soi. Devant leur monarque et Commandeur des Croyants, les hauts fonctionnaires s’inclinent à cinq reprises tandis qu’un cérémoniaire clame à pleins poumons les formules rituelles : « Notre seigneur vous dit : que Dieu vous assiste. Notre seigneur vous dit : que Dieu vous mette sur…

help