DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Presse people
Point de vue

Point de vue HS JACQUES CHIRAC

Ils règnent sur l’art, la science, la politique, la mode, la beauté, la littérature, les cours, les scènes du monde ou les soirées. Ils sont les princes de l’actualité internationale. Ils font l’Histoire, la grande et la petite. Leur destin nous fascine. Vous aussi.Chaque semaine, avec Point de Vue entrez dans le cercle des gens d’exception !

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Royalement Votre Editions SAS
Fréquence:
Weekly
Lire plus
Offre spéciale : Économisez 50% sur votre abonnement!
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
1,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
19,99 €10 €(TVA Incluse)
12 Numéros

dans ce numéro

1 min.
adieu au grand jacques

De la prestance, assurément. Un physique d’acteur. Une taille qui en impose. Mais sous le charme et la gauloiserie, l’appétit d’ogre débonnaire et l’urgence de l’ambitieux, un homme « à l’ancienne », pudique, rêvant secrètement de terres lointaines, de poésie et de liberté. Chirac, l’animal politique, était de ceux qui se cachent pour souffrir. Et la santé de sa fille, Laurence, disparue avant lui, aura été, tout au long de sa vie, sa plus durable et plus profonde blessure. Chirac fut notre enfance, notre jeunesse et celle de nos parents. Depuis son départ de l’Élysée, les polémiques avaient fait pschitt pour laisser la place à une figure sympathique, rassurante, un peu papa, un peu papy des Français, plus prompts à aimer les retirés du pouvoir que ses locataires en exercice. Cinquante…

1 min.
l’hommage

« Il nous a transmis une valeur qu’il mettait au-dessus de tout, ne jamais laisser voir sa peine ou son émotion. Se tenir debout, toujours, simplement ! » Martin Rey-Chirac « Voyager, sillonner toutes les mers du globe, je n’aspire qu’à cela depuis que j’ai commencé à explorer d’autres univers. » Jacques Chirac « Longtemps mes aspirations, mes rêves ont été différents même s’il s’agissait toujours, d’une manière ou d’une autre, de servir mon pays. » Jacques Chirac…

4 min.
un président en majesté l’ami des rois

© BESTIMAGE, GAMMA, CHRISTIAN VIOUJARD, UPI/MAXPPP. © COLLECTION PARTICULIÈRE, SIPA (2), MAXPPP, UA/RUE DES ARCHIVES, CORBIS SYGMA/GETTY (2). © REUTERS (2), SIPA (2), GAMMA (2) )…

8 min.
de l’école buissonnière au service de l’état itinéraire d’un enfant rebelle

Sa mère le couve, le gâte et cède à chacun de ses caprices. Chez les Chirac, sur le plan de la taille, « on aurait plutJt tendance à dégénérer » : son grand-père avoisinait les deux mètres, son père mesurait 1,95 m, et lui, « seulement », 1,90 m. Mais ils ont tous la Corrèze chevillée au corps. « Si Jacques Chirac n’est pas né en Corrèze, comme l’aurait voulu la tradition familiale, vieille d’au moins trois siècles, c’est que son père l’a brisée en suivant le chemin de Rastignac », explique Franz-Olivier Giesbert dans son livre Jacques Chirac, une vie, paru chez Flammarion. Abel François Chirac s’installe en effet à Paris pour faire carrière dans la banque, avant de diriger une entreprise d’aéronautique. Blessé à la poitrine par un éclat…

2 min.
quatre questions à anne fulda

Quel est l’environnement familial de Jacques Chirac? Son père Abel est une figure autoritaire, d’une carrure impressionnante, qui trouve son fils trop dispersé et dilettante. Sa mère Marie-Louise lui voue, en revanche, une admiration sans bornes, une quasi-dévotion, et le surprotégera toujours. Qu’est-ce qui détermine son orientation académique ? Il cherche sa voie pendant longtemps. Le choix de Sciences Po est d’abord un choix d’opposition à son père. Il est ensuite séduit par l’ambiance qui y règne et motivé par ses professeurs. L’Ena représente la voie royale pour un élève intelligent comme lui. C’est aussi une manière de rentrer dans le rang. Ses attirances intimes le portent plutôt vers des horizons lointains, des voyages, mais à un moment donné, il veut se ranger et se stabiliser. Cela explique aussi son mariage, à cette…

9 min.
le jeune homme pressé rastignac en campagne

Au bout d’un chemin de terre corrézien s’élève une grande ferme de pierre. Garée dans la cour, une 404 Peugeot. Jacques Chirac en sort avec énergie. 8ne main dans la poche, il s’avance à grandes enjambées. Avec un franc sourire, il salue l’un des propriétaires par son prénom : « Alors, Jean ? Comment ça va ? » La poigne est ferme. L’agriculteur s’amuse de ce grand gaillard. Il le connaît depuis l’enfance. La conversation s’étend sur des histoires de parcelles, de climat et de foires au bétail… Évidemment, Jacques Chirac peut compter sur la voix du fermier. Dans cette Corrèze rurale dont est originaire la famille de son père et de sa mère, le candidat fait sa première campagne législative en terrain connu. Nous sommes en 1967. Il a…