Presse people
Point de vue

Point de vue HS 75 ANS - ÉTÉ 2020

Ils règnent sur l’art, la science, la politique, la mode, la beauté, la littérature, les cours, les scènes du monde ou les soirées. Ils sont les princes de l’actualité internationale. Ils font l’Histoire, la grande et la petite. Leur destin nous fascine. Vous aussi.Chaque semaine, avec Point de Vue entrez dans le cercle des gens d’exception !

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Royalement Votre Editions SAS
Fréquence:
Weekly
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
1,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
19,99 €(TVA Incluse)
12 Numéros

dans ce numéro

2 min.
voyage en amour

Si je devais choisir une seule couverture de Point de Vue , je retiendrais celle de ce numéro 135 du 15 octobre 1947. Bien qu’elle ne soit pas la première à avoir été publiée, il y a 75 ans… Je la choisirais pour cette photo emblématique d’une jeune femme qui se tient à l’abri des regards et contemple un couple amoureux, en pleine lumière. Les envie-t-elle ? La plongent-ils dans ses souvenirs ? L’image est accompagnée de ces quelques mots : « Point de Vue et façon de voir » Tout est dit ! Tout de notre histoire commune. Vous donner à regarder, à lire. Vous donner l’envie de vous évader, de nous suivre dans nos rêves. Vous émouvoir surtout, depuis 75 ans. Une vie en somme. Des vies, pour…

4 min.
pour le meilleur et pour le royaume

La mariée sera reine ! Qu’il ait été écrit à l’aube de leur naissance ou qu’il soit imposé par les aléas de l’Histoire dans les premières années de leur vie, leur destin les appelle à régner. Toutes sont héritières légitimes. Toutes ont eu la chance ou la détermination d’épouser l’homme qu’elles aimaient. Qui mieux qu’un cœur ardent à leur côté pour les aider à accomplir ce difficile parcours semé d’embûches et leur assurer sérénité et postérité ? Mais à quel prix ? Toujours quelques pas derrière, sans être pour autant tapi dans l’ombre, le statut de prince consort pose question. Les exemples ne manqueront pas… La princesse Élisabeth d’York précipitée vers une vie de devoirs à l’âge de 10 ans, choisit déjà à 13 ans l’homme qu’elle veut épouser. Comme…

5 min.
margrethe de danemark et henri de monpezat le mariage de la princesse et du diplomate

Sans trêve, les vivats de la foule battent la façade du palais d’Amalienborg. Enfin, apparaissent les mariés, la princesse héritière Margrethe et Henri, devenu le prince Henrik par la vertu d’une bénédiction. Ils saluent de longues minutes sans parvenir à apaiser les acclamations. Puis le roi Frederik IX et la reine Ingrid s’avancent. Le souverain embrasse sa fille et pose sa main sur la nuque de son gendre. Maintenant, il s’approche du micro pour adresser quelques mots à ses compatriotes et aux Français qui fraternisent sur la place. « Merci mille fois de vos ovations, pour ma fille, mon gendre, ses parents, la reine et moi. Votre gentillesse nous a profondément touchés. Maintenant je propose trois hourras en l’honneur des mariés. » Il est 18 heures, ce samedi 10 juin…

5 min.
henrik de danemark le prince qui voulait être roi

Coup de tonnerre à Copenhague ! En ce début 2002, mortellement vexé, le prince Henrik de Danemark accorde un entretien incendiaire au quotidien Berlingske Tidende, avant de se retirer dans ses terres lotoises de Cayx. La cérémonie des vœux du corps diplomatique a été la goutte d’eau. Souffrante, la reine Margrethe s’y est fait très naturellement remplacer par le prince héritier Frederik, au détriment de Henrik, relégué derrière son fils sur le plan du protocole. « Cuand je suis humilié, déclassé au rang de n° 3, je me pose des questions sur ma situation et mon existence au Danemark », lance le prince consort à la presse. « Après trente ans à la cour danoise, je suis souvent vu comme le n° 3. Le prince héritier a souvent pris ma place.…

6 min.
mariage royal en suède

EN LA CATHÉDRALE DE STOCKHOLM «Daniel, moi Victoria, je te prends pour époux…» Il ne manque plus qu’elle. Dans la cathédrale de Stockholm, les 1 200 invités aux noces princières ont pris place. Olle et Eva Westling, les parents du marié, la reine Sil-via et Madeleine, ensuite et enfin, Carl Philip et Daniel sont entrés en dernier dans l’édifice fleuri d’hortensias, de pivoines et pois de senteurs. À droite de l’autel, Daniel Westling se tient prêt, couvé du regard par le prince Carl Philip, son témoin. La cathédrale construite au XIIIe siècle n’est pas climatisée, et, en dépit d’une température frisquette à l’extérieur, on frôle les 30°C. Les plus prévoyantes, dont Sofia d’Espagne et Margarita de Roumanie, ont pris leur éventail. Les autres princesses se rattrapent avec le livret de la…

5 min.
sí, quiero !

L’Histoire est ainsi faite. Émaillée de personnages clivants et de moments plus sombres. Bien avant celui de l’héritier désigné du Caudillo, le prince Juan Carlos de Bourbon, c’est au mariage de la fille du général Franco que Point de Vue s’intéresse, en 1950. Vingt ans après, en 1972, sa petite-fille, Maria del Carmen Martinez Bordiu y Franco fait aussi la une du magazine, dans une somptueuse robe signée Balenciaga, lors de son union avec le prince Alfonso de Bourbon. Puis, en 2004, c’est au tour de son arrière-petit-fils, Luis Alfonso, duc d’Anjou, d’épouser la belle Maria Margarita de Vargas. Sa mère nous confiait alors, en exclusivité, les blessures familiales d’un héritage qui, aujourd’hui encore, divise l'Espagne. À Séville, en 1947, la duchesse de Montero, fille du duc d’Albe convolait en premières…